Warning: Undefined array key "HTTP_REFERER" in /homepages/14/d588517376/htdocs/clickandbuilds/TRLON/wp-content/themes/colormag/colormag.template#template on line 43

Bad 1 – Amour interdit – Jay Crownover

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Amour Interdit

Auteur : Jay Crownover

Série : Tome 1 de la série Bad

Genres : Romance contemporaine – New Adult

Editeur : Editions Harlequin

Collection : Collection &H

Publication : Le 9 mars 2016

Edition : Broché

Pages : 353 pages

Prix :  14.90€

Rating :

Résumé du livre :

Il s’appelle Bax.

Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie.

La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus de choix point. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retourner son frère tient en 3 lettres : Bax.

Votre avis :

Tout juste sorti de prison après avoir purgé cinq ans derrière les barreaux, Shane Baxter – mais appelez-le Bax, se retrouve malgré lui de nouveau enchaîné.

D’une part, parce que la vie à The Point est un combat au quotidien et que les embrouilles vous suivent telles le boulet du bagnard.

Et d’autre part, car il doit baby-sitter la petite sœur de son meilleur ami, et qu’il doit la supporter et la surveiller sans relâche. Chose qu’il va détester faire au plus haut point.

Fort d’une sacrée réputation, Bax, dans le nom fait trembler les murs délabrés et crasseux de la ville, est synonyme de danger, car c’est le danger lui-même, de violence, et ne craint rien ni personne.

Enfin cela reste à voir…

Cinq ans passés en cage auraient eu raison de n’importe qui, même celui qui se targue d’avoir un mental en béton.

Mais pour Bax, notre gangster de The Point, ce temps à l’ombre lui a permis de réfléchir à son plan de sortie : il doit retrouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami et dont c’est le seul qui a toutes les réponses quant à la raison pour laquelle Bax a fini en prison.

Or la première chose que le mauvais garçon de The Point a fait, une fois dehors, c’est de retrouver tout ce qu’il lui avait défaut en prison, à savoir : boire une bière, baiser une nana facile et chercher à nouveau les problèmes auprès de gens qu’il faut pas spécialement embêter.

Elle, c’est Dovie, la fameuse nana que Bax se voit coller dans les pattes, à peine avait-il profité de son statut d’homme libre. Accessoirement, Dovie est la petite sœur de Race, le meilleur ami du bad boy notoire de The Point. Tous deux ont le même père, Lord Hartman bien connu pour ses trafics dans The Hill, le quartier huppé voisin.

Et après avoir eu enfin l’occasion de faire la connaissance de ce frère sorti de nulle part, voilà que la jeune femme se retrouve seule à nouveau, et doit se coltiner la présence très sombre de Bax.

Surtout qu’elle a toujours été habituée à se débrouiller seule, à devoir faire profil bas et à ne compter que sur elle-même.

Pourquoi tous deux doivent-ils se serrer les coudes ainsi ?

D’autant plus que vivre à la dure fait partie de leur quotidien et la malice et l’inventivité dont ils ont fait preuve, leur a permis de survivre à la loi qu’est The Point.

Même si aux premiers temps de leur collaboration forcée – ils ne te remercient pas, Race -, Bax et Dovie ont du mal à se supporter et à trouver un terrain d’entente, les deux jeunes gens ne vont pas se voiler la face bien longtemps et réprimer cette attirance primitive et charnelle qui les pousse irrémédiablement l’un vers l’autre.

Bien que cela ne soit pas leur priorité puisque Dovie et Bax doivent retrouver Race avant que les ennuis, déjà bien présents, ne se multiplient, ils ne sont pas contre un peu de plaisir sexuel et vont vite y prendre goût.

Mais la réalité des lieux et les faits reviennent les frapper de plein fouet, et la violence et la dangerosité qui font la réputation de The Point, vont faire plus de dégâts que prévus.

Or le seul espoir de Dovie est Bax.

Quant à lui, qu’a-t-il réellement à perdre ? Peut-être bien plus qu’il ne le croyait et cette révélation va mettre à mal toutes les convictions du jeune homme à l’étoile tatouée au coin de l’œil.

Même si ce livre, ainsi que tous les autres tomes de la série, n’est pas à mettre entre toutes les mains, surtout les plus innocentes, je conseille Amour interdit à toutes les personnes qui aiment les mecs donc dangereux, et qui d’un regard vont font changer de trottoir, baisser les yeux sur la pointe de vos chaussures, vous font rougir plus que de raison, et/ou opérer un demi-tour où vous ne demanderiez pas votre reste mais qui sont capables de tout pour leurs proches. D’autant plus qu’Amour interdit possède la touche de romance et la pointe d’érotisme nécessaires pour vous faire très apprécier votre lecture.

Amour Interdit, qui est donc le premier tome de la série Bad de Jay Crownover, est encore meilleur et intense lors de cette relecture.

J’ai adoré retrouver l’atmosphère sinistre et malsaine de la ville pourrie jusqu’à l’os qu’est The Point et où évoluent Bax et Dovie. De les retrouver eux, évidemment, car ce sont ces premiers personnages qui ont ouvert l’histoire de cette série littéraire, et franchement ils sont toujours aussi doués pour jouer avec mes émotions, que ce soit par leurs caractères bien trempés et pour leur alchimie intime.

Ce premier tome annonce la couleur, et même si je sais déjà ce que me réservent les autres livres, je suis plus que ravie de les relire et de pouvoir enfin prendre le temps de rédiger et de partager mon avis lecture avec vous.

Vous pouvez retrouver d’ailleurs mes chroniques à compter du quatrième tome de cette série sur le blog.

Extrait :

« J’ai essayé de répondre le plus honnêtement possible à la deuxième partie de sa question.

-Tout le reste dépend de ce que Race a. Je suis la seule raison pour laquelle ils t’ont pas encore effacée de l’équation. Il savait que je les laisserai pas se servir de toi pour l’atteindre. Même sans ta mère, Hartman est pas con au point de tenter un truc contre toi tant que Race et moi on est dans le coin. Novak était sa seule solution, et regarde où ça l’a mené. C’est pas le genre à accorder des faveurs. Pour Novak, t’es bien plus utile vivante pour attirer Race et récupérer ce que ton frère a sur lui. Et c’est de Novak qu’on doit vraiment se méfier pour l’instant.

-Bax, dis-moi la vérité, est-ce que tu te sers de moi pour retrouver Race ?

J’ai soupiré profondément. Le sang dans mes tempes battait à toute vitesse. Mes yeux se sont arrêtés sur mes tatouages de chaînes brisées, puis sur Dovie. Je n’étais plus très sûr d’avoir la réponse à sa question.

-Je n’en sais rien. »

Vues : 34

Mela

Mélanie, 39 ans. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. A une chatoune, Nina. Aime cuisiner et pâtisser. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :) 82 livres lus en 2022. Lecture en cours : Noël est plus doux dans tes bras d'Alfreda Enwy, dans le cadre de mon challenge "Lectures de Noël"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :