Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Sophie Jomain / Gâteau d’amour

Sophie Jomain / Gâteau d’amour

Quelques infos sur le livre :

Gâteau d’amour

  • Auteur : Sophie Jomain
  • Série :
  • Genre : Contemporain
  • Editeur : J’ai lu
  • Collection :  LITTERATURE FRA
  • Publication : 19/06/2019
  • Edition : Broché
  • Pages : 352
  • Prix : 13,90€
  • Rating : 
4 étoiles

Comme elle l’aime ce gamin… Elle ferait n importe quoi pour lui. S’il existe vraiment, Dieu lui en sera témoin : ce soir, Annabelle réglera tous leurs problèmes. Ce soir, elle acceptera l’offre que lui a faite Cédric Berckin. Antoine, son grand amour, aura le coeur brisé et le sien saignera, mais Charles vivra encore un peu. Rien n est plus important. » Il aura fallu vingt ans à Annabelle pour avoir le courage de quitter Cédric et affronter la peur qui la retenait. Aucun homme ne la soumettra plus jamais, mais un seul saura-t-il de nouveau faire battre son coeur?

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

J’avais lu le tome un de cette série et j’avais trouvé ça sympathique sans adhérer comme je l’ai souvent lu en référence, un côté peut-être trop bon enfant ? Je ne sais pas. Celui-ci part sur une thématique avec laquelle j’ai un peu du mal : le mariage de raison, mais qui parfois peut faire des merveilles. J’ai aussi lu son premier Félicity ou son pamphlet, bref, je n’en suis pas à un coup d’essai et je trouve souvent que c’est une auteure efficace et sympathique même si je n’ai pas tout aimé massivement.

La plume de Sophie Jomain est quand même très fluide et embarque toujours avec aisance. J’avoue faire un peu les choses dans le désordre, car j’ai réalisé en vérifiant la biblio de l’auteure que j’avais sauté D’UN COMMUN ACCORD, mais je me suis quand même lancée dans l’histoire de Annabelle. La thématique abordée m’a semblé étrangement d’actualité quand, en 2019, autant de féminicides ont lieu. Ici on n’a pas un thème aussi lourd bien sûr, mais la pression psychologique et une sorte de harcèlement permanent que subit l’héroïne sont quand même assez sinistre à envisager, on se doute des dégâts d’une telle vie.

Le personnage de l’héroïne m’a semblé s’isoler dans ses difficultés et porter un énorme poids sur les épaules, se force à gérer seule au lieu de demander de l’aide et selon les moments j’ai été touché ou j’ai eu envie de la secouer un peu. Le héros, Antoine – pas son mari qui la harcèle, son premier amour qu’elle laisse donc un peu sans explication, même si elle a de bonnes raisons – en fait les frais.

Il y a pas mal de non-dits de difficultés dans cette histoire d’amour et cela m’a parfois donné plus de mal à reprendre ma lecture, avec l’envie d’être à une autre étape, ou je m’attardais plus sur certains aspects de l’histoire autour du duo Antoine/Annabelle.

La vieille dame qu’on croise dans le récit apporte un peu de légèreté et m’a fait penser à des mamies croisées et appréciées sur ma route – sans doute un peu la volonté de l’auteure de nous ramener à nos propres souvenirs avec un brin de nostalgie. J’ai bien aimé aussi rentrer dans la tête de Antoine, pour mieux le comprendre et le rendre plus accessible.

Ce roman m’a donc plu, j’ai passé un bon moment de lecture, mais je ne me suis pas envolée aussi loin que je l’aurais aimé. Peut-être les thématiques graves, peut-être ce tome deux qui a manqué, mais je ne suis pas non plus passé à côté, j’ai peut-être eu du mal avec l’espèce d’abnégation autour de l’héroïne, un côté très poussé qui m’a semblé presque dur à suivre (si ça avait été peut-être pour son enfant ? je ne sais pas peut-être que j’aurais plus facilement été convaincue). On suit quand même cette conclusion et recroise le couple du tome 1 avec plaisir, il y a une sensation de boucle bouclée. Je crois qu’on doit plus y voir l’évolution d’une femme qu’une pure romance et ça sera une force pour certains, et un point moins accrocheur pour d’autres. J’ai bien aimé cet équilibre de genre, une volonté de dévoiler son héroïne par tout un tas de relations qui s’entrecroisent et la révèlent. Un portrait de femme en somme. 


Un enfant sur deux millions seulement est touché par la fibrosdyplasie, et il a fallu que ça tombe sur Charles, alors qu’Annabelle n’a jamais rien contracté de plus grave qu’une grippe. Malgré elle, c’est la culpabilité qui l’a poussée à entreprendre des études de médecine. Peut-être aura-t-elle un jour l’occasion de se racheter d’être née en si bonne santé ? Elle l’espère de toute son âme.

Hits: 35

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

Rendez-vous avec ma star – Alexandra Lanoix

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : Rendez-vous avec ma star (version intégrale) Auteur : Alexandra …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :