Home / Avis / Amanda Prowse / Histoire d’une mère

Amanda Prowse / Histoire d’une mère

Quelques infos sur le livre :

Histoire d’une mère

  • Auteur : Amanda Prowse
  • Serie : 
  • Genres : Littérature Blanche
  • Editeur : Milady
  • Collection : Litté
  • Publication: 23/ 09/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 384
  • Prix : 18,20€
  • Rating:  

Résumé :

« Je n’aime pas Lilly. Non, je ne l’aime pas. Je déteste jusqu’à son nom et je n’ai aucune envie de passer du temps avec elle. Je m’en veux terriblement de dire des choses pareilles, et même de les penser, mais c’est la stricte vérité. »

Jess porte l’enfant de l’homme qu’elle aime. Elle est folle de joie et attend avec impatience « l’heureux événement ». Ceux à qui elle a annoncé la bonne nouvelle n’ont que ce mot à la bouche. À commencer par sa mère, qui lui assure que l’amour maternel est une véritable révélation. Hélas, à la naissance de sa fille, Jess ne ressent rien. Est-ce à dire qu’elle est une mère indigne, comme le suggère son entourage ? Incapable de tisser un lien avec son enfant, Jess part à la dérive. Seule face à cette épreuve, elle redoute le pire.

 

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions Milady pour l’envoi de ce SP.

Le roman est assez épais je me suis demandée assez vite si vu le thème sombre ça n’allait pas être la croix et la bannière pour le lire. Mais une fois le livre ouvert, les premières pages défilent à une allure impressionnante. J’ai dû lire 100 pages en deux jours ce qui est loin de ma moyenne actuelle.

Pourquoi ? Sans doute un super traitement de l’histoire par l’auteur. Elle aborde un thème intime, un thème grave et douloureux, je dirais même honteux dans notre société la dépression post-partum. Pas un petit baby blues, une vraie dépression massive, profonde, quelque chose qui vient saisir le personnage et le transformer du tout au tout.

Mais pour mieux nous faire comprendre ça, elle nous présente son récit avec des flash-back qui font découvrir Jess une femme attachante, un peu doux dingue dans laquelle il est très facile de s’identifier ou de voir une amie. On apprécie tout de suite le personnage, mais – peut-être parce que je connais le thème ? – j’ai aussi senti dans cette femme bouillonnante, un peu folle, très très amoureuse, une grande fragilité. On la sent dès le départ folle amoureuse et raccrochée à son mari à un point qui m’a vite fait me questionner sur elle. Un peu comme quelque chose de beau, mais de tragique (je pense à la relation de ROMEO ET JULIETTE, c’est beau, romantique ? Ou vraiment tragique ? Surtout qu’on parle pour le coup d’une femme adulte, plus mature que les personnages de Shakespeare.)

Cette espèce de faille même dans le début du roman qui est totalement lumineux, tendre, qui vous embarque dans l’histoire en un tour de main m’a sciée. C’est très bien amené.  L’histoire commence d’ailleurs sur la description de cet amour fou, du mariage, d’une vie maritale parfaite… qui fait rêver. Et empire d’autant la chute quand le personnage s’enfonce dans les difficultés, dans sa dépression. Mais on évite de voir le début de l’histoire, le couple est déjà établis et enlève tout doute : on ne va pas nous raconter une belle romance, l’histoire se situe ailleurs.

Il y a des extraits du journal tenue par Jess et les extraits du passé, le tout devient vite très prenant, presque étouffant. On sent une montée en tension que j’ai trouvé assez impressionnante sur un tel sujet. Je ne m’y attendais pas du tout. Il y a un fond de malaise, d’angoisse qui se transmet au lecteur et rien que pour ça je trouve que c’est assez énorme. Il faut le saluer et j’ai beaucoup admiré ça dans la construction du rythme, dans la narration et la manière dont elle gère le récit de cette histoire.

Le livre est bluffant, dans le suspense distillé (pourtant on sait dès le départ vers quoi on va) dans la psychologie des personnages, leurs liens… ils sont faciles à imaginer et ils sonnent juste. Ce qui aide à comprendre et à entrer en empathie sur un sujet si difficile. Il est plutôt tabou de parler d’une femme rejetant à ce point son enfant, sa maternité, engluée dans la dépression comme l’est Jess. Même avec tout ce qui se passe, qu’on arrive ou pas totalement à la comprendre on comprend et partage son désarroi.

En bref j’ai trouvé ce livre courageux, et surtout intelligent. Il aborde avec justesse et finesse un sujet qui nécessitait vraiment ce genre d’approche. Amanda Prowse livre un roman fort qu’on devrait diffuser, pour déculpabiliser certaines mères isolées, montrées du doigt quand elles vivent déjà l’enfer. Ça dérangera sûrement bien des femmes/mères/futures mères, mais voilà le genre de livres où on ne se demande pas une seconde pourquoi il a été écrit. Un voyage qui ne vous laissera pas indemne, en tout cas il m’a marqué.

 

Extrait :

Je me demande si je suis une mauvaise personne, ou si je mérite les paroles gentilles et les sourires que je reçois parfois dans la salle de jeux ou sur le terrain de sport.
Pour être honnête je suis incapable de le dire.

About TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Check Also

Sylvia Day / Crossfire, tome 5 : Exalte-moi

Quelques infos sur le livre : Exalte-moi Auteur : Sylvia Day Serie : Crossfire Genres : Romance, Erotisme Editeur : J’ai …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :