Home / Avis / Battista Tarantini / Above all, tome 1 : Embarquer

Battista Tarantini / Above all, tome 1 : Embarquer

Quelques infos sur le livre :

Embarquer

  • Auteur : Battista Tarantini
  • Serie : Above All
  • Genres : Romance, Erotisme
  • Editeur : Angels Editions
  • Collection : Fire
  • Publication: 25/ 06/ 2015
  • Edition: Numérique
  • Pages : 214
  • Prix : 4,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Avant, mon créneau c’était la météo. Jusqu’à ce que j’embarque à bord de l’USS Percival Lowell et croise la route d’Andreas Van Allen, pilote de chasse sur ce monstrueux navire. Comme à Hollywood, le capitaine Van Allen est charismatique, frondeur… Terriblement sexy ! Et c’est mon supérieur, que j’ai rencontré dans des circonstances qui me laissent présager le pire, moins d’une heure seulement après mon arrivée… Comment suis-je censée faire la pluie et le beau temps quand je ne rêve que de le démolir ? À moins qu’il ne s’agisse d’autre chose..

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Battista, Tamy et Angels Editions pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Cette lecture a pour moi un attrait tout à fait particulier, car en fait j’avais eu la chance de découvrir les écrits de Battista, alors qu’elle n’était encore qu’une petite étoile toute discrète, elle avait déjà su me faire vibrer avec Ice, c’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’ai accepté la mission qui m’a été donné.

Réalisé la couverture de ce premier tome a été pour moi, une merveilleuse aventure, il faut dire que Battista a des idées plein la caboche. Et j’espère que le mélange de nos deux univers réussira à vous faire voyager d’abord par le regard quand vous visualiserez la couverture et ensuite par votre lecture, car pour moi c’est le cas.

Cela fait déjà quelques jours que j’ai terminé ma lecture, et j’avoue que je ne sais pas comment vous décrire ma lecture car je ne peux même pas dire que j’ai dévoré le livre. C’est plus que ça. En fait, il s’avère que je n’ai pas pu attendre d’avoir mon exemplaire papier, trop curieuse de redécouvrir les personnages dont j’avais si bien aimé les aventures, j’ai fait la lèche chez Battista et Tamy pour avoir l’exemplaire numérique aussi.

Je ne me suis pas jetée d’emblée sur le livre puisqu’il est sortie en numérique depuis quelques temps, je devais faire retomber la pression pour voir si la couverture avait du succès (et c’est le cas) et maintenant j’ai juste envie de faire languir Battista à cause de la fin de ce premier opus.

Je n’ai pas lu l’extrait du second tome en fin du livre afin de ne pas avoir envie de tuer l’auteur d’ici le mois d’octobre, mais c’est difficile de se retenir surtout que comme je le disais je n’ai pas dévoré le livre, je l’ai englouti, consumé, ravagé, anéanti en quelques heures et maintenant je dois attendre afin de pouvoir lire la suite. Je me console en sachant que je serais la première à savoir à quoi ressemblera la couverture du second opus c’est une maigre consolation.

Je vais maintenant arrêter mes élucubrations pour en venir à l’essentiel, l’histoire écrite par Battista. Elle me fait un peu penser à JAG une série qui passait à la télévision et dont j’ai regardé quelques épisodes ou alors Top Gun que j’avais beaucoup aimé. Et puis surtout l’auteur a joué avec l’attrait des fantasmes des uniformes sur ma petite personne, mais je suis sûre que je ne suis pas la seule dans ce cas.

Donc je dirais que le thème de l’histoire est assez rare et que je suis ravie que l’auteur l’ait abordé car elle a attisé ma curiosité en faisant quelque chose qui sorte de l’ordinaire, ici pas de milliardaire, mais des militaires 😉

Concernant les personnages, Alexi Snow est une jeune femme qui intègre l’ USS Percival Lowell pour quelques mois afin de faire ses preuves dans le corps de l’armée et dès son arrivée sur le bâtiment principalement peuplé de spécimens masculins, elle va devoir se démarquer et braver toutes les embûches qui se mettront sur son chemin. Autant vous dire qu’elle n’y va pas par quatre chemins.

Ice alias le Capitaine Van Allen (je casse le mythe mais quand j’ai lu son nom pour la première fois ça m’a fait penser au groupe Van Halen avec son chanteur David Lee Roth qui chante  just a gigolo), Enfin bref, Ice m’a donné le sentiment d’être un véritable mufle.

Il incarne avec grâce tout l’autoritarisme dû à son rang de Capitaine, et il n’hésite pas une seule seconde à user de son pouvoir pour fermer le clapet d’Alexi. Entre les deux personnages, l’attirance est sauvage et brute, ils se cherchent, se trouvent, exigent et prennent. Et ça fonctionne parfaitement pour donner à l’histoire un truc détonant qui m’a laissé pantoise.

Les autres personnages ont tous un rôle important à jouer dans l’histoire et Battista n’a pas hésité à les mettre sur le devant de la scène afin que chacun rapporte un plus à ce premier tome. Et c’est ce qui a fait que j’ai eu un coup de coeur pour cette histoire, car aussi bien Snow, le doc, Ice, Pierce, Drake ou les autres personnages ont un petit quelque chose qui fait qu’on s’attache à eux. Je vais m’arrêter de radoter maintenant parce que ça doit être ma chronique la plus longue jamais écrite, donc merci si vous êtes arrivé à la fin.

En conclusion, si vous n’avez pas encore découvert cette histoire et que vous souhaitez fantasmer sur quelques pilotes de l’armée cette lecture est faite pour vous 😉

 

Extrait :

Le Percival Lowell apparut enfin, amarré à l’appontement le plus éloigné. Plus impressionnant encore que je l’avais imaginé. Ses quarante-mille tonnes d’acier s’élevaient à travers la brume et rendaient les bâtiments alentour ridicules, les reléguant tous au statut d’embarcation de plaisance.

Le quartier-maître de seconde classe, qui conduisait la jeep dans laquelle j’avais embarqué à l’entrée de la zone sécurisée du port, me mena au plus près du monstrueux navire, jusqu’à la passerelle qui permettait d’y accéder. Et tandis qu’il déchargeait mes deux énormes sacs et ma valise, je contemplais, bouche bée, le mastodonte.

Mon aventure ne devait durer que trois mois. La réalité matérialisée sous mes yeux me fit cependant l’effet d’une douche froide. N’avais-je pas accepté un peu trop vite cette mission très particulière ?

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Emma Chase / Love Game, tome 3 : Tamed

Quelques infos sur le livre : Tangled Auteur : Emma Chase Serie : Love Game Genres : Romance, Erotisme Editeur …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :