Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Cécile Chomin / Laisse tomber la neige

Cécile Chomin / Laisse tomber la neige

Quelques infos sur le livre :

Laisse tomber la neige

  • Auteur : Cécile Chomin
  • Série :
  • Genre : Romance historique
  • Editeur : J’ai lu
  • Collection : JL
  • Publication : 07/11/2018
  • Edition : Broché
  • Pages : 310
  • Prix : 12,90€
  • Rating : 
4 étoiles

Le jour où tout a commencé ? Celui où je me suis embourbée dans la neige, en pleine nuit, à 600 km de Paris, après avoir été plaquée devant l’autel. La Reine des neiges, c’était moi, version robe en lambeaux et pieds gelés. C’est là que j’ai cru voir un grizzly. Un plantigrade genre Chabal, debout sur ses pattes arrière et plein de poils, qui a rugi : ” Qu’est-ce que vous faites sur ma propriété? “. Hourra ! il y avait un habitant dans ce coin perdu. J’ai avisé la propriété : en fait, c’était un vieux chalet. Mais si je ne voulais pas mourir de froid, j’avais intérêt à convaincre l’autochtone de m’héberger pour la nuit…

Avis de Teacup :

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

Deuxième comédie romantique de Noël que je reçois sur trois. Celle-ci j’en attendais plus de fun et j’avais envie de découvrir une comédie romantique à la française. Cécile Chomin situe son histoire en France et on dit youpi ! On en a un peu marre (bon,moi en tout cas !) de lire uniquement des histoires situées entre HopeMountain et MoutainHope à tout bout de champ.

La découverte est sympathique, Cécile Chomin maîtrise clairement le genre mais quelques petites choses m’ont fait tiquer. Déjà le pitch, que j’ai eu l’impression d’avoir 1000 fois lu. Bon, certes, ça arrive souvent en romance reste le ton. Celui-là il est assez maîtrisé, plaisant et Cécile Chomin n’en est pas à sa première comédie clairement. Dommage quand même qu’elle n’évite pas les grosses ficelles si connues de la nana paumée dans la cambrousse en plein hiver, etc. Un rien d’originalité en plus aurait été super.

Deuxième petit truc qui m’a fait tiquer, l’emploi dès le résumé d’une description « plantigrade genre Chabal ». J’ai appris récemment qu’on appelait ça le « name dropping » et c’est un peu ça. Un, ça me gâche le plaisir d’imaginer. J’avoue que ça vous colle une image du personnage en tête, impossible d’en sortir et d’en faire qu’à sa tête vu qu’on le situe bien quand même. Deux, j’ai l’impression que c’est un peu mâcher le boulot : l’auteure n’a pas à faire d’effort, elle a décrit le personnage, next ! Au lecteur de faire le reste. Bof, je préfère un peu plus de subtilité.

J’aurais aimé un peu plus de renversements de rôles, un peu moins d’attendus avec l’héroïne forcément fofolle et le héros bourru. À quand une héroïne bourrue ? Aucune de ce genre n’existe donc ? Elles sont forcément fun et sympa ?

Quelques scènes m’ont aussi semblé un peu téléphonées ou en mode « bon sentiment enclenché ! » et j’ai eu plus de mal à m’y glisser, à ne pas rester en dehors en trouvant ça un peu trop. Pas forcément souvent, c’est des petites pointes de rien, mais ça a fait baisser la note. J’avais juste envie de me régaler d’être « dedans ».

Après, passé ces détails, en se remettant dans le contexte comédie romantique, on passe un bon moment on veut un plaid son chocolat chaud et un petit All I Want For Christmas en fond musical, le roman se lit très bien. Il y a une bonne dose d’humour, il y a un peu de magie de Noël de romance, de la neige… on y est très vite, on suit les héros et leur péripétie le sourire aux lèvres, parfois en roulant des yeux, mais quand même avec beaucoup de bonne humeur. On ne s’attend pas à toutes les péripéties qui vont arriver et c’est là que le roman fonctionne le mieux.

L’atmosphère est là, on passe un bon moment de lecture, une jolie parenthèse pleine de neige comme on l’attend d’une comédie romantique de Noël.


Merde, merde et merde ! La voiture s’embourbe. Marche avant, marche arrière, je fais craquer la boîte de vitesses, mais je m’en fous, comment c’est possible ? Comment ça peut aller de mal en pis ? C’est pas vrai ! Mais c’est pas possible ! Je galère, j’en ai marre, je sens que la panique et la colère me gagnent et je ne sais pas qui va être la plus forte. Je vais péter un câble. Sophie est toujours au téléphone avec moi dans les haut-parleurs de la voiture et elle entend sûrement mes gémissements. Ça y est, je suis au bord du gouffre, je ne peux plus me retenir…
— Meeerde !
— Reste calme, Claire !
— C’est facile à dire, ça ! Tu es à six cents kilomètres de moi, bien au chaud dans ton salon ! Je suis sur cette fichue route de montagne, je ne sais pas où je vais, il fait nuit, je suis perdue parce que pour régler ce GPS à la con il faut bac + 5 en informatique ! Et je viens de m’embourber en faisant demi-tour pour la cinquième fois !

Hits: 86

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

En chute libre – Jay Crownover

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : En chute libre Auteur : Jay Crownover Série …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :