Home / Avis / Céline Mancellon / Si je t’aime prends garde à toi

Céline Mancellon / Si je t’aime prends garde à toi

Quelques infos sur le livre :

Si je t’aime prends garde à toi

  • Auteur : Céline Mancellon
  • Serie :
  • Genres : Chick-Lit, Romance
  • Editeur : MxM Bookmark
  • Collection : Romance
  • Publication: 26/ 10/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 192
  • Prix : 5,99€
  • Rating:  

Résumé :

Ann et Jason.

Côté bleu : Jason.
Trentenaire sûr de son pouvoir sur le beau sexe. Journaliste et héros d’Ann depuis qu’il a plongé la tête de son « décapiteur de Barbie » dans le bac à sable. Hobby : fusiller systématiquement les tentatives de cette dernière à trouver le grand amour.

Côté rose : Ann.
Pas de job stable hormis celui rémunéré la semaine des 4 jeudis (web designer). Forte addiction à la crème glacée causée par une énorme frustration sexuelle. Hobby : Entraîner ses deux copines Val et Erin dans des délires tordus.

Ils sont amis depuis toujours, habitent sous le même toit… que pouvait-il leur arriver de pire ?

Avis de ShieCastee :

Merci à MxM bookmark et à Blandine pour leur confiance pour ce service presse.

 

Me voila bien embêtée….

Dès que j’ouvre facebook, ou que je vais surfer sur le net pour voir mes bloggeuses littéraires préférées, je tombe sur un avis positif sur ce livre…

Je sais … les goûts et les couleurs… c’est justement ce qui fait notre intérêt de partager nos avis ensemble. Sinon, quel plaisir il y aurait à  discuter, d’argumenter, si votre interlocuteur a toujours la  même opinion que la votre ?????

 

He bien voila….

Je vais le dire,

Je n’ais pas aimé le livre.

J’ai même eu du mal à le finir…

 

La couverture est jolie. Rien  redire. Elle est tonique, plein de peps, et les 2 personnages sont sympas.

Je n’ais pas accroché sur deux choses : le style d’écriture et Ann, l’héroïne.

Et là, je sens que je vais perdre des copines…..

 

L’auteur écrit bien, pas de soucis, j’aime bien son vocabulaire… mais le style me donne des maux de tète. Des les 1eres lignes vous êtes plongés dans le bain : toute action ou réflexion est commentée (par l’héroïne) tellement longtemps et souvent que l’on perd vite de fil de l’histoire.

Au début du livre, son colocataire lui fait tomber à l’eau son rencard, en allumant son écran plat et en jouant à Tom raider. Et nous voila sur deux pages de description de Lara et de son micro short  en passant par le chat potté de shrek, de nonnes et de leur régime sexuel….

Pfffff …. C’est trop.

Et ça continue à chaque page, l’héroïne a le cerveau qui tourne à cent à l’heure et toute description, réflexion est sujette à une aparté de ce style … dexter, gremlins, terminator, son imagination n’a pas de limites et tout y passe…

Et vous m’avez perdu…..

J’ai perdu le fil de l’histoire à une ou deux reprises… j’ai du reprendre des pages car je ne savais plus où j’en étais… ou sauter des lignes pour éviter ce déluge d’informations inutiles.

 

Et puis Ann… c’est une Bridget Jones en puissance. Gaffeuse, immature, gamine… là aussi l’auteur se lâche… les situations s’enchaînent, aussi improbables qu’exagérées : se déguiser en maya l’abeille pour une soirée habillée, suivre le futur mari de sa meilleur amie,  espionner son coloc en sortie galante vêtue d’un imper, chapeau et lunettes noires, regarder à travers le trou de la serrure… ce déluge de situations invraisemblables comme sa relation avec le cousin de son colocataire, ne m’ont pas permis de me projeter dans le personnage, ni de me concentrer sur le livre.

 

Ce qui est dommage car l’histoire est pas mal … Le  colocataire, qu’Ann connait depuis toujours, s’échine a faire capoter sa vie amoureuse car il a des sentiments pour elle… Jason et Ann se tournent autour. Entre réflexions, situations ambiguës, on voit arriver le changement d’attitude. Un bisou, des critiques sur les amours avortés et malheureuses d’Ann, des mains baladeuses lors d’une partie de piscine, Jason dévoile son jeu et Ann s’aperçoit qu’elle côtoie l’amour depuis longtemps.

 

Ce livre ne m’a pas plu… mais je pense qu’il plaira à d’autres personnes. J’en suis sure.

J’espère que vous passerez un meilleur moment de lecture que moi.

 

Shie.

 

Extrait :

« Lara croft ».

Une peur sans nom me remue les tripes, leur faisant danser le tango alors qu’elles ne sont pas censées pouvoir exécuter ce type d’exercice. Aucune femme ne peut rivaliser avec Lara Croft ! Voilà un terrifiant constat que toute femme de ce siècle se doit de connaître.

Les fautives sont toutes ces nanas virtuelles qui sortent de l’imagination de Geeks pervers travaillant pour la déesse Silicon Valley — quand on voit le tour de poitrine des personnages féminins de certains jeux vidéo, cette appellation prend vraiment tout son sens — d’abord, qui part abattre un gros dinosaure vêtu d’une tenue moulante composée d’un short aussi riquiqui ? Et dire qu’il critiquait ma jupe y a juste deux secondes !

— Jason !

Ma voix a un léger accent désespéré, non ? Est-ce que je panique ? Oui, je panique. Pourquoi ai-je révélé à Jason que Josh est un fan de jeux vidéo — aucun homme n’est parfait – ? Pourquoi ? Pourquoi ! Les mâles possèdent-ils un sixième sens lorsqu’il s’agit de foot, de jeux vidéo ou de films pornos ? Une espèce de phéromone leur permettant de s’identifier entre eux ? Il faut que j’arrête de regarder la rediff’ des « envahisseurs ». Non, je m’insurge ! C’est la révolte ! Rébellion ! Rébellion ! Déjà, ils n’ont pas leurs règles tous les mois, si en plus ils se mettent à avoir une capacité pouvant rivaliser avec la nôtre… mais où va-t-on !

— Jason… pitié.

Je ne suis pas vraiment à genoux, les mains jointes. Cela doit être quelqu’un d’autre. Un sosie. On en a tous un, il paraît. Jason me regarde. J’essaye de lui faire le coup du regard chat Potté de Shrek. Ça marche bien pour Antonio Banderas ! On frappe à la porte : trois petits coups discrets. J’accentue le truc des yeux suppliants.

— Six mois, Jason… Six mois que je n’ai pas eu un rendez-vous galant. À ce rythme, il ne me reste que le couvent comme option. Je sais que le noir me sied plutôt bien, mais je ne supporterai jamais le régime alimentaire des nonnes. Je ne te parle même pas de ma dernière relation sexuelle.

C’était quand ? Avec qui ? L’avais-je fantasmée ? Mon ami hausse un sourcil. Il a l’air de beaucoup s’amuser. Salaud ! Un long sourire sadique étire ses lèvres — a-t-il toujours eu cette bouche parfaite ? — puis déclenche l’instrument satanique en faisant démarrer une partie. Je me relève en songeant que je suis morte. Non, en fait, c’est mon rencard qui est mort. Autant dessiner tout de suite une grosse croix sur une hypothétique danse en duo à l’horizontale. La seule qui fera des cabrioles ce soir, c’est cette foutue Lara. Elle et ses mensurations biologiquement impossibles. Aucune femme ne peut sauter aussi haut avec une paire de pare-chocs pareile. À moins d’être un robot, et que les deux obus qu’elle agite soient des rétro-propulseurs. Je n’ai pas la moindre idée de ce à quoi ça ressemble… on a bien le verbe « propulser »… donc à mon avis, c’est plus efficace que le trampoline. La mort dans l’âme, j’ouvre à un Josh souriant gentiment qui me tend aussitôt un joli bouquet coloré, composé d’un tas de fleurs mystérieuses pour l’inculte en horticulture que je suis. Je lui rends son sourire avec le faible espoir que… Soudain, il avise l’écran plat — taille XXL s’il vous plaît, plus petit serait une insulte pour Jason. C’est désormais impossible pour mon rencard de rater la grue qui s’agite dans son short verdâtre, sautillant de grosse pierre en grosse pierre tout en évitant un immense hachoir. Mon espoir s’écroule devant son regard brusquement fiévreux.

— Merci pour le…

Je commence sans finir ma phrase.

Il rejoint rapidement Jason qui brandit déjà sa moue triomphante favorite.

About ShieCastee

J’aime les livres qui me sortent de ma routine, de mon ordinaire… Aventures, romances, suspense & romances, bilt lit, science fiction, fantastique et cuisine … Peut importe la couverture tant que j’ai l’ivresse. Je dévore.

Check Also

Suzanne Barclay / Carmichael Lion, Tome 5 : La maîtresse des Highlands

Quelques infos sur le livre : La maîtresse des Highlands Auteur : Suzanne Barclay Serie : Carmichael Lion …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :