Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / ADOS / Tiny Pretty Things 2 – Shiny Broken Pieces – Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton

Tiny Pretty Things 2 – Shiny Broken Pieces – Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton

Quelques informations concernant le livre chroniqué :

Titre : Shiny Broken Pieces

Auteur : Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton

Série : Tiny Pretty Things – tome 2

Genres : Drame – Jeunesse

Éditeur : Éditions Hachette

Collection : 

Publication: Le 18 Septembre 2019

Édition: Numérique

Pages : 378 pages

Prix : 12,99€

Rating : 

Résumé du livre :

June, Bette et Gigi ont tout sacrifié pour la plus prestigieuse école de danse de New York : leur santé, leur corps, leur gentillesse. Tout. Voilà le prix à payer pour être une étoile.

C’est leur dernière année. Celle de tous les enjeux ; celle des ultimes sélections pour les compagnies professionnelles. Elles n’ont plus rien à perdre, sont plus déterminées que jamais, et aucune n’est disposée à respecter les règles du jeu.

Laquelle remportera cette dernière danse ?

Votre avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions Hachette ainsi que la plateforme NetGalley de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Vous pensiez avoir vu, ou plutôt lu, le pire du pire des méchancetés de ces chères ballerines du conservatoire new-yorkais ? Et bien, vous n’êtes pas au bout de vos surprises et découvertes !

Dans la perfection a un prix, qui est donc le premier tome de la saga Tiny Pretty Things, les jeunes danseuses avaient déjà bien dépassé les limites concernant la créativité de leurs coups bas mais dans Shiny Broken Pieces, Bette, June, Eleanor et Gigi, pour ne citer qu’elles, ne sont pas disposées à respecter les règles du jeu, qui étaient pourtant simples.

Elles ne craignent plus le danger, l’adrénaline court dans leurs veines, leurs esprits débordent d’idées malsaines et faire du mal à autrui n’est plus le cadet de leurs soucis.

Désormais en huitième année, et leur dernière année, au conservatoire, accéder aux places d’apprenties au sein de l’American Ballet Company est la priorité de tous les élèves car seules deux places pour les filles et deux places pour les garçons sont proposées. Et tous et toutes sont déterminés à réussir.

Et nos ballerines de chic et de choc ne sont pas en reste et sont prêtes à relever ce challenge de toute une vie. Prêtes à payer très cher ce but ultime, quittes à y laisser leur santé déjà fragilisée par les nombreuses heures de danse et surtout leurs âmes. Mais ces demoiselles ont bien vite oublié le principal et surtout leurs origines tant elles sont obnubilées par l’ABC et rien d’autre.

Finie la gentille Giselle Stewart qui voulait juste trouver sa place au sein du conservatoire et place à une jeune femme de dix-huit ans meurtrie physiquement et moralement, et décidée à ne plus se laisser marcher sur les pieds.

Mise à pied pendant six mois, Bette Abney accusée à tort d’avoir poussée Gigi sous les roues de ce taxi, est plus que jamais déterminée à prouver son innocence et à regagner sa place à l’école, elle qui était adulée de tous et toutes. Alors gare à celui ou celle qui se trouvera sur son chemin.

Et June et Eleanor ? Toujours éternelles secondes et dans l’ombre de ces personnalités fortes du conservatoire, vont-elles parvenir à se faire remarquer enfin ?

La moindre faiblesse, la moindre sensiblerie n’a pas sa place parmi les élèves de huitième année, qui ont atteint un niveau exécrable de coups pendables et de pièges en tout genre. Même la réputation de l’école est mise à mal.

Prêtes à tout pour être sélectionnées parmi les compagnies de danse du pays, nos ballerines vont tout sacrifier, plus qu’elles ne l’ont déjà fait, pour devenir une étoile parmi les étoiles.

La compétition fait rage, et pas uniquement dans les studios du conservatoire et les élèves masculins ne sont pas en reste. La vengeance est une danse solitaire et qui se gagne seul.

Les couples vont se déchirer et les amitiés ne seront plus qu’un souvenir.

Mais Gigi, Bette, June et Eleanor n’en sont plus à ce détail près.

Les rôles d’Odile et d’Odette, respectivement les cygnes blanc et noir du fameux Lac de Tchaïkovski, sont les sésames pour réussir à entrer à l’American Ballet Company et briller à tout jamais.

Dans ce second tome également, on découvre les facettes sombres, les blessures invisibles de ces ballerines, qui malgré leurs torts, sont attachantes.

Pourquoi Giselle est-elle devenue ainsi ? Pourquoi June ressent-elle le besoin de se faire vomir ? Et Bette, saura-t-elle se détacher de l’image si parfaite de cette sœur aînée à qui tout sourit ?

Pas facile de se faire un nom dans cet univers très fermé et fait de mousseline, de tulle et de ruban, et qui me fait penser vraiment à un huis clos comme je le soulignais déjà dans le premier tome.

Nos danseuses sont fragilisées, éprouvées par tout ce qu’elles traversent et subissent, mais comme elles n’ont plus rien à perdre, elles se permettent tout.

La rivalité est à son paroxysme et les attentes de chacune ne se résument qu’à une seule chose : devenir l’étoile ultime.

Shiny Broken Pieces est un très bon livre, qui remplit sa part du marché et répond aux questions laissées sans réponse à la fin du premier tome.

Le duo d’auteures a réussi à me faire découvrir un univers artistique qui m’était totalement étranger. Certes je connais de nom et de réputation les principaux ballets utilisés dans cette saga mais je n’y avais jusque là jamais porté une attention plus précise.

D’accord la danse a encore plein de secrets et de subtilités mais avec Tiny Pretty Things, je me sens moins larguée. Bien évidemment, je ne serai jamais prête à effectuer les fameux trente-deux fouettés consécutifs du Lac des Cygnes. Zéro équilibre et surtout zéro grâce !

Bravo mesdames. Je relirai avec plaisir cette série et j’ai d’ailleurs vu qu’elle sera adaptée sur Netflix donc j’ai hâte de découvrir le résultat sur petit écran.

Et alors que j’étais en train d’écrire cette chronique sur mon cahier, j’avais quelques images du Lac des Cygnes diffusées sur mon ordinateur.

Pour conclure, avoir lu cette saga me donne l’envie de voir une représentation d’un ballet à l’opéra et de ressentir ce que Bette, Gigi, June ou encore Alec ont vécu pour en arriver à se produire dans un corps de ballet sur les plus belles scènes du monde.

Coup de cœur !

Extrait :

« … – J’ai décidé que je ne serais pas une victime cette année. Je refuse de me laisser faire.

-Moi aussi.

Je soutiens son regard et ajoute :

-Et oui, c’est moi qui ai coupé les cheveux de June.

C’est si bon de l’admettre, de voir que ça provoque un sourire. J’ai l’impression d’avoir gagné pour une fois. Ça me procure la même sensation que si je venais d’enchaîner un million de pirouettes parfaites sous le regard extatique de Morkie. C’est si bon que le sourire de Cassie efface un peu ma culpabilité.

-Qu’est-ce que June t’avait fait ? Il faut que je surveille mes arrières, maintenant.

Je prends une profonde inspiration. Mes yeux sont attirés par le rebord de la fenêtre – l’endroit où j’avais installé mon terrarium. Les succulentes d’Alec forment de petites grappes sous leur cloche en verre.

-J’avais des papillons. Elle les a tués.

Cassie a l’air outrée.

-Elle est complètement cinglée, cette fille. C’est aussi grave que si elle avait buté un chat.

Elle pince les lèvres.

-Tu sais, Gigi, à mon arrivée ici, on m’a torturée.

-Qu’est-ce qu’on t’a fait ?

-La question serait plutôt qu’est-ce qu’on ne m’a pas fait, soupire-t-elle. Elles ont ajouté de la teinture violette à mon shampooing. Accroché des photos immondes de moi dans la Bulle. Piraté ma boîte pour imprimer mes mails à Henri. Fait courir des rumeurs à mon sujet. Déchiré mes collants avant une représentation. Écrit des horreurs sur mes pointes…

-Elles m’ont laissé un message sur le miroir du studio.

-Au rouge à lèvres ?

-Oui.

-C’est signé Bette !

Elle serre les dents.

-Et June a aussi pris part à ton harcèlement, alors ?

-Oui, je confirme.

Je voudrais demander à Cassie comment elle s’est blessée à la hanche, mais je sais que ce serait maladroit. Je ne trouverai jamais les mots de toute façon.

-On va se venger de chacune d’entre elles. Le moment est venu d’arrêter d’être des victimes. C’est notre année. »

Hits: 53

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Maki Enjoji / Check me up !, Tome 3

Quelques infos sur le livre : Check me up ! Auteur : Maki EnjojiSerie : Check me up …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :