Un couple presque parfait – Marian Keyes

Petite présentation concernant le livre chroniqué :

Titre : Un couple presque parfait

Auteur : Marian Keyes

Série : 

Genres : Chick-Lit

Éditeur : Éditions Hauteville

Collection : 

Publication: Le 27 Mai 2020

Édition: Broché poche

Pages : 713 pages

Prix : 8,90€

Rating : 

Résumé du livre :

Si seulement.

Le mari d’Amy, Hugh, dit qu’il n’a pas l’intention de la quitter.

Il l’aime toujours, il a juste besoin de mettre sur pause… leur mariage, leurs enfants et par-dessus tout, leur vie commune. Six mois pour se perdre en Asie du Sud-Est et Amy ne peut rien dire ou faire pour l’en empêcher.

Voilà qui suffit pour pousser Amy et les nombreux membres dérangés de sa famille recomposée au bord du précipice. Car beaucoup de choses peuvent arriver en six mois. Quand Hugh reviendra, s’il revient, sera-t-il toujours l’homme qu’elle a épousé ? Et Amy sera-t-elle toujours la même ? Parce que si Hugh fait un break… ça veut dire qu’Amy aussi, non ?

Votre avis :

Un couple presque parfait relate la vie commune en couple, les expériences, les besoins et les nécessités de chacun.

Et ici, Amy & Hugh m’ont fait partager toutes leurs attentes, leurs espérances et leurs buts finaux.

Mais sont-ils parvenus à trouver ce qu’ils recherchaient finalement, surtout Hugh quand il a imposé à Amy, son épouse, un break de six mois ?

Pourquoi le quadragénaire a t-il eu besoin de cela ? Comment Amy a t-elle réagi et comment organiser la maisonnée et la vie quotidienne durant les six mois d’absence de Hugh ?

 Amy & Hugh sont mariés et heureux en couple depuis plusieurs années désormais. A la tête d’une famille recomposée mais unie – Amy a eu une fille de sa précédente union, ils ont eu Kiara et ont recueilli, Sofie, la fille unique de Joe, l’un des frères d’Amy.

Un melting-pot de caractères et d’inspirations différentes mais qui font la force de cette famille.

Aux vies professionnelles bien remplies, Hugh & Amy s’aiment comme au premier jour malgré que la routine se soit installée dans leur maison en banlieue de Dublin.

Jusqu’à ce que Hugh réclame un break de six mois, de but en blanc. Il évoque un manque, un besoin de se recentrer, non sans jurer à sa femme qu’il l’aime toujours et lui promettre qu’il lui reviendra au bout de ces six mois, où il entreprend un road trip en Asie du Sud-Est.

Prise au dépourvu, Amy n’a pas d’autre choix que d’accepter le choix de son mari car il est décidé à partir, quoi qu’il arrive.

Et il va en arriver des choses…

Mais six mois, c’est long et malheureusement, n’est-ce pas là, une occasion de faire une introspection et de se poser les bonnes questions ? Et après tout, Amy ne s’autoriserait-elle pas, elle aussi, un break de six mois ?

Sauf que c’est sans oublier sa famille totalement dérangée et dysfonctionnelle, qui va mettre son grain de sel dans le quotidien de la mère de famille, qui doit tout contrôler et gérer, pour mieux tout venir chambouler. Et compter sur ses amis proches… très peu en fin de compte !

Malgré que j’ai mis plus de trois semaines à lire ce livre, trop long à vous expliquer cette durée, je me suis régalée et me suis retrouvée projetée aux côtés d’Amy et des siens. Auprès desquels, j’ai côtoyé la vie de famille moderne, faisant face à tous les tracas rencontrés et qui mettent les nerfs à rude épreuve.

Un couple presque parfait est un roman que tout le monde peut lire et auquel s’identifier facilement.

Marian Keyes livre ici les tourments d’un couple avec enfants avec réalisme et le quotidien d’une quadragénaire qui doit apprendre à revivre pour elle avec légèreté et sensibilité tout en restant mère de famille et femme accomplie. Et Hugh va s’en mordre les doigts.

A mettre entre toutes les mains des couples qui traversent des crises existentielles et qui ont besoin de rassurer en disant que leurs vies sont meilleures que celles des autres.

Extrait :

« Je suis enfin seule avec Hugh. Incapable de détacher mes yeux de son visage, je lui demande :

-Tu es vraiment ici ?

-Chérie, je suis désolé, répond-il en prenant ma main inerte. J’aurais dû t’envoyer un texto ou autre. J’ai pensé vous faire la surprise.

-Mais c’est un choc. Tu devais te douter que c’en serait un.

Il se mordille la lèvre inférieure d’un air contrit.

-J’étais si heureux de rentrer à la maison que je n’ai pas réfléchi. Je suis désolé.

Avec douceur, il poursuit :

-Je peux te parler ? Pouvons nous parler ?

J’acquiesce sans grande conviction :

-Oui.

-Je n’aurais pas dû partir. C’était une mauvaise décision, une décision insensée. Qu’avec le recul, je ne peux pas m’expliquer. Je devais être fou. Au sens propre. Perturbé mentalement. Je ne peux pas comprendre comment ce projet m’a jamais paru justifiable.

Sa détresse semble sincère.

-Amy, tu m’as tellement manqué. La solitude m’a pesé quasiment chaque seconde…

Non !

Je persifle :

-J’ai vu les photos avec Raffie Geras. Tu n’avais pas l’air spécialement seul. »

Vues : 130

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Pour Noël, je te veux toi! de Lil Evans

Petite présentation concernant le livre chroniqué : Titre : Pour Noël, je te veux toi ! Auteur : Lil …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :