Vi Keeland / Oui ou non

Quelques infos sur le livre :

Oui ou non – Titre original : We Shouldn’t

  • Auteur : Vi Keeland
  • Genre : Romance
  • Editeur : Auto-édition – Traduit par Annabelle Blangier pour Valentin Translation
  • Publication : 14/10/2020
  • Edition : Numérique
  • Pages : 342
  • Prix : 5,99€
  • Rating :
5 étoiles

Bennett Fox a débarqué dans ma vie par un lundi matin merdique.

J’étais en retard pour le premier jour de mon nouveau boulot, un boulot pour lequel j’allais maintenant devoir me battre même si j’avais déjà travaillé huit ans pour le remporter, à cause d’une fusion inattendue.

Alors que je trimballais mes affaires jusqu’à mon nouveau bureau, j’ai reçu un PV pour m’être mal garée. La policière verbalisait tout un alignement de voitures, à l’exception de l’Audi garée devant moi, exactement la même marque et le même modèle que la mienne.

Agacée, j’ai décidé de refiler mon PV à la voiture qui avait échappé à l’amende. Avec un peu de chance, le propriétaire le paierait sans se douter de rien.

L’ennui, c’est que j’ai accidentellement cassé l’essuie-glace en glissant le papier sur le pare-brise de la voiture.

Sérieusement, ma journée commençait mal.

Tout s’est arrangé quand j’ai rencontré un homme magnifique dans l’ascenseur. Nous avons partagé l’un de ces moments qui n’arrivent que dans les films.

Vous voyez le genre… votre corps s’embrase, des feux d’artifice se déclenchent et l’air crépite autour de vous.

Sous son regard brûlant, le temps que je sorte de l’ascenseur, j’étais toute rouge.

Finalement, la journée n’était pas si mauvaise.

C’était ce que je croyais.

Jusqu’à ce que j’entre dans le bureau de mon nouveau patron et rencontre mon concurrent.

Le beau spécimen de l’ascenseur était désormais mon ennemi juré. Son regard n’était pas brûlant en raison d’une attirance mutuelle. C’était parce qu’il m’avait vue vandaliser sa voiture. Et maintenant, il était impatient d’anéantir sa rivale.

La limite est fine entre l’amour et la haine, et c’est un jeu dangereux.

C’est une limite à (ne pas) franchir… pourtant, ce serait tellement agréable de jouer un peu.

Avis de SoSweety :

Tout d’abord je souhaiterais remercier Laure Valentin de Valentin Traductions pour notre partenariat et pour m’offrir la possibilité de lire ce service presse en avant-première.

Vi Keeland est une auteur que l’on ne présente plus, sauf si vous vivez couper du monde hein, mais surtout si vous êtes amateur de romances c’est une incontournable. Plus personnellement, je suis ravie qu’elle ait enfin choisi l’auto-édition pour faire découvrir ses nouveaux romans en français et j’espère que ça continuera car je vous garantis que c’est une auteur extra et d’une extrême gentillesse. Et oui j’ai la chance de l’avoir rencontrée 3 fois déjà, pour une fois que je peux me la péter lol, non plus sérieusement, elle fait partie de mes auteurs chouchous dans la romance donc c’est toujours un réel plaisir de découvrir un de ses romans.

D’une part, la couverture est juste whaou rien que le regard du modèle pourrait vous faire faire n’importe quoi. Et je ne sais pas pourquoi mais en ce moment ce type de couverture me fait littéralement fondre. Soyons honnête il est juste à tomber par terre. D’autre part, si la couverture ne vous fait pas de l’œil, ce dont je doute, alors en lisant le résumé vous ne pourrez qu’être conquis(e). 

Étant fan de la plume de l’auteur, je n’avais pas encore eu l’occasion de lire cette histoire, je me suis donc jetée dessus sans hésiter une seule seconde. Vi écrit des récits intenses et addictifs avec des personnages travaillés et en général un héros qu’on adore détester. La romance, l’alchimie et la tension entre nos 2 héros saupoudrés d’une bonne dose d’humour sont un cocktail détonnant et la marque de fabrique de Vi. C’est donc encore une réussite et j’ai passé un excellent moment.

Bennett et Annalise ont le coup de foudre dès le premier regard, mais ils déchantent très vite lorsqu’ils découvrent qu’ils sont ennemis et qu’ils vont non seulement devoir travailler ensemble, mais surtout qu’ils devront faire leur preuve pour garder leur poste car il ne pourra en rester qu’un. Bennett est un mec tout ce qui a de plus détestable et il fera tout pour évincer Annalise de son boulot. Quant à Annalise c’est une jeune femme qui a énormément travaillé pour en être là, elle ne lâchera pas l’affaire mais elle reste fair-play et toujours respectueuse alors que Bennett pas du tout.

Pour lui, tous les coups vont être permis ce qui va engendrer des situations cocasses et hilarantes et malgré leur résistance nos deux héros vont finir par se rapprocher. Disons surtout qu’à force de jouer avec le feu, Bennett va finir par se brûler les ailes. La barrière entre la haine et l’amour est très fine et les sentiments vont s’en mêler. Qu’est-ce que j’ai ri par moments presque aux larmes tellement les situations partent en vrille total, les idées sont toutes plus machiavéliques les unes que les autres. Et la pauvre Annalise en fait les frais, mais c’est aussi une combattante acharnée et même si elle n’a pas une once de méchanceté, sous ses airs de gentille fille, elle ne va jamais se laisser faire.

Leur compétition et leurs joutes verbales sont du grand art et même si Bennett est un vrai connard parfois, j’ai vraiment adoré le détester. C’est une romance efficace qui n’est pas acquise dès le départ, et j’ai apprécié qu’ils ne se sautent pas dessus de suite mais au contraire, que l’auteur fasse durer le plaisir jusqu’au point de non retour.

En bref je me suis régalée et je relirais cette histoire avec grand plaisir car c’est presque un coup de cœur !

“Il se retourna et commanda un autre verre de la marque et de l’année qu’ils buvaient tous deux, avant de pivoter à nouveau vers moi.

— Nous avons été les seuls à parler, aujourd’hui. Parle-moi un peu de toi.

— Très bien. Je travaille chez Foster Burnett depuis presque dix ans, j’ai commencé en tant qu’artiste graphique et je me suis hissé au poste de directeur créatif. Je passe trop de temps au bureau, j’essaie de jouer au golf le week-end, et mon assistante me déteste parce que j’ai mangé son sandwich au beurre de cacahuète dans le frigo un jour où je travaillais dans des délais serrés et où j’étais encore au boulot à minuit.

La dernière partie les fit rire. C’était amusant à entendre, et j’imagine qu’ils croyaient que j’exagérais. Ce qui n’était pas drôle, c’était qu’elle me détestait vraiment.

— Artiste graphique, hein ? Tu dessines toujours ?

— Est-ce que mes gribouillis pendant que je suis au téléphone avec ma mère comptent ?

Le rire des deux hommes fut interrompu par une voix de femme :

— Bennett se montre juste modeste. C’est un très bon artiste. Vous devriez voir certaines de ses œuvres – surtout ses caricatures. Il a une imagination assez débordante.

Je me retournai et découvris Annalise – vêtue d’une robe bleue qui moulait son corps et donnait à ses seins une allure fantastique, tout en restant je ne sais comment appropriée pour une tenue professionnelle. Elle était sublime. Cela me fit presque oublier la petite guerre dans laquelle nous étions engagés, et qu’elle venait d’essayer de m’enfoncer en parlant de mes gribouillis caricaturaux sexy.

— En parlant de modestie, dis-je en sirotant mon verre, quand ce sera au tour d’Annalise de vous en dire un peu plus sur elle, ne la laissez pas oublier de mentionner sa passion des voitures. Elle est capable de démonter une voiture comme personne. Bon sang, durant son deuxième jour dans les nouveaux locaux, elle s’est occupée d’un problème d’essuie-glace que je n’avais même pas conscience d’avoir jusqu’alors.

Annalise conserva un large sourire sur son visage, mais j’aperçus les petits éclairs foudroyants que me lancèrent ses yeux légèrement plissés. Je lui exhibai à mon tour mes dents blanches, sauf que mon amusement n’était pas feint. J’aimais me moquer d’elle. J’aurais pu passer toute la nuit comme ça, à lancer des piques déguisées en compliments. En deux minutes, cela m’aida bien plus à soulager la tension que je ressentais que les deux heures de sport et de douche.”

Vues : 90

A propos de Sophie SoSweety

Hello, je suis Sophie, alias SoSweetySoCrazy, mais j'ai dû raccourcir le pseudo parce qu'on m'a soufflé que ça faisait un peu trop long ;-) Finalement on s'est arrêté à SoSweety, mais ne vous trompez pas, je garde quand même le "crazy" en permanence. Je suis avant tout folle de lecture, plus spécifiquement de romances, car il faut absolument que les histoires finissent bien, je suis une pro "happy end" et je le revendique haut et fort. Mes romans favoris sont en général des New Adult, et pour la plupart des romances avec des héros en uniforme (sportifs, pompiers, flics, militaires je les aime tous). J'ai besoin de rêver et de m'évader et c'est ce que la lecture m'apporte au quotidien quand je n'ai pas l'occasion de profiter de ma deuxième passion : les voyages.

Découvrir également

Jane Austen / Emma

Quelques infos sur le livre : Emma Auteur : Jane AustenSérie : Genres : Littérature classiqueEditeur : HautevilleCollection : Publication …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :