Adèle Faber & Elaine Mazlish / Parents épanouis, enfants épanouis

Quelques infos sur le livre :

 Parents épanouis, enfants épanouis

  • Auteur : Adele Faber & Elaine Mazlish
  • Série :
  • Genre : Santé & Bien-être
  • Editeur : J’ai Lu
  • Collection : J’ai Lu Bien-être
  • Publication : 15/01/2020
  • Edition : Poche
  • Pages : 384
  • Prix : 7,60€
  • Rating : 
5 étoiles

Tous les parents rêvent d’un quotidien paisible où l’enfant comprend les règles et y obéit. En réalité, nous finissons souvent par répéter voire crier pour nous faire entendre, créant un climat tendu à la maison. Adele Faber et Elaine Mazlish livrent ici leur propre expérience et celles de nombreux parents qu’elles ont accueillis dans leurs ateliers. Dans la première partie, elles nous montrent l’importance des mots. On y apprend à les utiliser pour transmettre nos valeurs à nos enfants sans les blesser, favoriser leur estime de soi, leur inspirer confiance et les encourager à assumer leurs responsabilités. Dans la seconde partie, les auteures insistent sur l’importance de s’écouter afin de respecter ses propres limites en tant que parent : une clé pour donner le meilleur de nous-mêmes à notre enfant et nous épanouir comme parents. Un guide complet qui transformera votre vie de famille !

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

Alors, je suis plantée en le demandant en SP, car j’avais lu ce roman dans l’ancienne version brochée. Le bandeau m’a fait croire qu’il s’agissait d’un roman que je souhaitais lire des deux auteurs, mais du coup, j’ai pu le relire.

Pour moi c’est un guide très intéressant car il présente par étapes des discussions de groupe qu’ont les thérapeutes lors de leurs groupes de parentalité avec des parents. Des concepts abordés, une manière de s’adresser à l’enfant plus avec une certaine égalité dans la relation. Pas en considérant qu’il est un adulte lui aussi, en attendant de lui de se comporter comme le ferait un adulte, non car l’enfant est encore immature et son cerveau évolue, mais en lui proposant des choix, en prenant en compte ses ressentis. 

L’idée est de réfléchir à son rapport à la parentalité, et de remettre en question des choses acquises qu’on pense juste… sans savoir bien pourquoi ? Pourquoi agit-on avec nos enfants comme on le fait ? Y a-t-il de bonnes raisons, ou bien est-ce une question d’habitude, de reproduction des schémas qu’on a connue enfant ?

Ce n’est pas toujours facile, je pense à un exemple précis : un enfant en retard pour prendre son bus pour l’école. La maman le prévient, le prévient, dispute, tempête, menace… puis finit par le laisser rater, exprès. Mais sans l’emmener comme à chaque fois en voiture en catastrophe. L’enfant doit donc prendre un taxi. Et cela lui sert à réaliser, puis ne pas reproduire le même comportement. Il y a quelques exemples de ce genre où j’ai eu énormément de mal à me projeter, à trouver cela « bien » comme manière de réagir. C’était intéressant, intellectuellement on peut dire… mais je ne savais pas comment le prendre ne tant que maman si je trouvais ça vrai ou pas.

Il y a deux grands axes : « les enfants sont des personnes ». Cela semble évident dit ainsi, pourtant on leur enlève beaucoup de droits, de choix par leur âge. L’idée n’est pas de devenir laxiste ou de n’avoir aucune règle dans ce livre, rien à voir, mais de réfléchir vraiment à ce qui a un sens ou pas dans une famille. Ce qu’on enlève à un enfant et qu’on ne le ferait pas si un adulte se trouvait en face.

Puis il y a une autre approche « les parents sont des personnes ». Là encore, cela semble ridicule tellement c’est évident ; et pourtant. On voit bien les parents s’oublier, oublier leur propre histoire familiale et là, l’idée est bien d’y réfléchir par des exemples, des cas pratiques vu en atelier. De jalousie dans une fratrie qui réveille de mauvais souvenirs chez un papa qui a vécu une fratrie difficile, etc. 

Honnêtement, c’est très intéressant. Un peu novateur si on est à l’opposé, si on ne comprend même pas l’intérêt de toutes ses questions, le chemin va être dur à faire… ou impossible. Et pourtant, je pense que ça permet de réfléchir, de se poser de justes questions qui vont permettre de déculpabiliser. De parler à un enfant et lui expliquer des choses qu’on croit (à tort) devoir taire, et prendre en compte aussi les ressentis négatifs des enfants, leurs peurs sans vouloir les « régler ». Peut-être qu’on croit devoir tout solutionner, régler, trancher, et qu’on se trompe en pensant ça. 

Un guide qui permet une réflexion, une autre approche. J’ai beaucoup aimé ça. Peut-être à relire de temps en temps, pour pouvoir mieux comprendre et essayer d’adopter certaines approches ou comportements, changer un peu son harmonie familiale. 


Je croyais vraiment qu’en évitant de couver les enfants, en les laissant faire eux-mêmes ce qu’ils étaient capables de faire, ils auraient dû apprendre à devenir indépendants.

Hits: 34

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

Taishi Tsutsui / We never learn, tome 11

Quelques infos sur le livre : We never learn Auteur : Taishi TsutsuiSérie : We never learnGenre : Mangas, ShonenEditeur …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :