Angéla Morelli / Ça a commencé comme ça

Angéla Morelli / Ça a commencé comme ça

Quelques infos sur le livre :

 Ça a commencé comme ça

  • Auteur : Angéla Morelli
  • Genre : Romance contemporaine
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : &H
  • Publication : 04/10/2017
  • Edition : Poche
  • Pages : 352
  • Prix : 6,90€
  • Rating : 

Résumé :

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles. Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non, ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu.
Car la jeune mère célibataire presque trentenaire doit faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Mais si les précieux fruits ont déserté les étals des marchés du Sud-Ouest, on chuchote que Corto possède quelques arbres pour sa consommation personnelle ; Corto, le beau jardinier ténébreux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger.
Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

Avis de Anne_B :

Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions Harlequin pour m’avoir permis de lire ce livre en Service Presse. Un roman dont le résumé avait piqué ma curiosité et dont j’avais envie de découvrir l’histoire.

Flore est une maman trentenaire d’une petite Clélia qu’elle a eu très jeune. Elle est séparée du papa depuis 6 ans. Elle vit chez son père depuis lors – un père, professeur, vivant la tête dans les nuages, complètement déconnecté de la vie depuis la mort de sa femme. Ils vivotent, tous les trois, dans une maison qui se délabre inexorablement.

Trois bouches à nourrir et un père qui ne regarde pas à la dépense. Un ex, Gauthier, qui ne lui verse pas régulièrement la pension pour leur fille – tout cela fait que Flore a du mal à joindre les deux bouts. Elle doit se débrouiller comme elle peut en faisant des petits boulots, pas toujours payés car Flore est trop gentille, n’osant pas demander son dû aux gens qui l’emploient. Elle fait aussi des confitures, des pâtisseries, des soins par les plantes. Bref, elle fait tout pour essayer de s’en sortir mais sans trop de succès au niveau financier.

Heureusement qu’elle a Fanny, sa meilleure amie, pour l’épauler moralement et qui l’a inscrite à un concours culinaire. Les 5000 euros offerts au gagnant pourraient résoudre nombre de problèmes. Encore faut-il remporter le 1er prix – notamment quand le fruit imposé est la figue et que tous les vendeurs aux environs sont en rupture de stock. Tous sauf un : Corto, le bad boy sexy, le jardinier énigmatique, l’étranger au village et sur qui courent toutes sortes de rumeurs…

Flore est un personnage pour qui j’ai éprouvé beaucoup de sympathie. C’est quelqu’un de gentil, et même trop quand on voit comment les gens abusent de sa gentillesse. Tout au long du livre, je me suis demandée quand elle allait enfin réagir et se rebeller.

Fanny, la meilleure copine est une fille vraiment géniale. Son personnage apporte beaucoup de vitalité à l’histoire.

Quant à Corto, son caractère énigmatique est très bien rendu. Il n’est pas toujours très sympathique mais son passé aide ensuite à mieux comprendre ses réactions. Il apporte également une note très sensuelle à l’histoire – dans le genre chaud-bouillant, il en impose !

Bref, une romance qui se lit comme une chronique rurale ou bien comme un journal, celui de Flore. Qui sent bon la confiture, le soleil du Sud-Ouest, la campagne, la tendresse et l’amour. Un livre que je vous conseille si vous voulez passer un bon moment de détente.

 

Extrait :

J’ai atteint la porte-fenêtre et levé les yeux vers le visage de l’homme.

Oh. Mon Dieu.

Face à moi se tenait celui dont tout le village ne pouvait s’empêcher de commenter les moindres faits et gestes, celui sur lequel avaient couru les rumeurs les plus folles, celui dont on avait justement discuté la veille avec Fanny, l’homme à la fois le plus sexy et le plus intimidant du département.

Voire de la galaxie.

Corto.

 

Laisser un commentaire