Home / Avis / Jojo Moyes / La dernière lettre de son amant

Jojo Moyes / La dernière lettre de son amant

Quelques infos sur le livre :

La dernière lettre de son amant

  • Auteur : Jojo Moyes
  • Serie : 
  • Genres : Romance, contemporain
  • Editeur : Milady
  • Collection : Central Park
  • Publication: 21/ 03/ 2014
  • Edition: Broché
  • Pages : 512
  • Prix : 18,20€
  • Rating:  

Résumé :

Deux époques, deux destins de femmes.
Jennifer vit dans une cage dorée sur la Riviera pendant les années 1960. Depuis son accident de voiture, elle a perdu la mémoire… jusqu’au jour où cette femme mariée redécouvre les lettres de son amant.
Quarante ans plus tard, Ellie retrouve cette correspondance amoureuse. Au fil de son enquête, la jeune femme va reconsidérer sa conception de l’amour et surtout son histoire avec un homme marié. La dernière lettre changera leur vie à jamais.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Milady et le Ladies Club pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

Cette lecture prévue en lecture commune avec Tahicha ma copinaute chérie avait été prévue depuis plusieurs jours. Mais je n’ai cessé de la repousser car j’avais un peu peur de finir comme une vraie épave, car j’avais lu il y a peine quelques semaines « Avant toi » un autre roman de Jojo Moyes.

Et en fait non, je dois d’ailleurs remercier ma folle Sasha d’avoir insisté à ce que je le commence. Mais ma migraine de ce matin, ne la remercie pas, elle. Une fois ma lecture commencée, j’ai vraiment eu du mal à déposer le livre et je l’ai fini ce matin à 2h45 soit environ 26h plus tard après avoir commencé ma lecture. C’était vraiment addictif !!

Le roman est découpée en 3 parties et ces parties elles-même sont découpées en deux, avec la partie de l’histoire de Jennifer Stirling, une jeune femme mariée depuis 4 années, vivant dans les années 1960. Et la partie de Ellie Haworth, une jeune femme vivant dans les années 2000. Mais je n’en ai pas été gênée dans ma lecture.

Même si les habitudes sociales sont complètement différentes entre les deux époques séparées par 40 ans, l’adultère est le point commun de nos héroïnes. Mais ne jugez pas d’avance ces deux femmes. Lisez le livre et faites vous votre propre avis !

L’histoire commencé en 2003, avec Ellie Haworth, jeune journaliste pour « The Nation » qui se retrouve le nez plongé dans les archives (à la demande de sa rédactrice en chef) afin de trouver quelque chose qui pourrait paraître dans le prochain numéro spécial du journal pour comparer les années 60 avec les années 2000. Elle découvre dans un dossier une lettre qui attire son attention.

Et nous voilà plongé dans les années 60, avec Jennifer qui vient de se réveiller dans un hôpital à la suite d’un accident de voiture. Elle a perdue la mémoire, et a du mal à se souvenir de son mari, de sa maison, mais de tellement d’autres choses également. La première impression que j’ai eu de ce mariage, c’est qu’elle était enfermée dans une cage dorée. Son mari n’est pas brutal avec elle, mais il est condescendant, il méprise Jennifer et ne se gêne pas pour le lui faire remarquer. Jennifer n’est pas une femme d’intérieur, juste une femme entretenue, un objet décoratif pour un homme comme Laurence Stirling. Elle passe ses journées mal dans sa peau, elle ne se sent pas elle-même. Et un jour en rangeant dans son armoire, elle tombe sur une lettre de son amant. Dès lors, elle fera tout son possible pour découvrir ce qui est arrivé avant l’accident.

Cette fameuse lettre a remué Ellie quand elle l’a découverte, et maintenant elle fera tout son possible pour découvrir s’il y a eu d’autres lettres, qui sont B. et Jenny et si cette histoire à eu son happy end, car elle se retrouve dans la lettre. Elle est cette personne de trop au sein d’un couple qui bat de l’aile. Elle est celle qu’il ne pas pas épouser, car il est marié. Celle qui n’a droit qu’à quelques moments volés.

Mais je ne prendrais pas partie sur la question de l’adultère, chacun a un point de vue différent, selon ce qui est bien ou mal. Ce que j’ai envie de retenir c’est les sentiments forts qu’on ressenti Anthony O’Hare et Jennyfer Stirling. Et que parfois le destin, n’est pas forcément de votre côté, et qu’un coup de main est nécessaire.

Bref, l’auteur m’a transporté avec cette nouvelle histoire, et je vous en recommande la lecture, car c’est un énorme coup de coeur pour moi.

Extrait :

Elle pourrait presque tomber amoureuse de ce Boot. Elle se représente John, l’entend lui prononcer ces mots, et, l’alcool aidant, les deux hommes se fondent l’un dans l’autre. Comment élever sa vie au-dessus du quotidien et la rendre épique ? Pour ça, il faut sûrement avoir le courage d’aimer. Elle sort son portable de son sac, sentant se glisser en elle quelque chose de sombre et de téméraire. Elle rédige un message, les doigts pressant maladroitement les touches :

« Appelle-moi, s’il te plaît. J’ai besoin de t’entendre. »

Elle appuie sur « Envoyer », prenant déjà la mesure de l’énormité de son erreur. Il risque d’être furieux. Ou de ne pas répondre.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Alexis Hall / Spires, tome 4 : A vif

Quelques infos sur le livre : A vif Auteur : Alexis Hall Série : Genre : Homoromance Editeur …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :