Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / L’amour est une question de (mal)chance – Alix Marin

L’amour est une question de (mal)chance – Alix Marin

Quelques informations concernant le titre chroniqué :

Titre : L’amour est une question de (mal)chance

Auteur : Alix Marin

Série : 

Genres : Romance

Éditeur : Éditions Harlequin

Collection : Collection &H

Publication: Le 16 Octobre 2019

Édition: Numérique

Pages : 371 pages

Prix : 5,99€

Rating : 

Résumé du livre :

Elle s’est peut-être trompée de lit, mais l’amour, lui, ne se trompe jamais !

Manon en est sûre, elle a la poisse. Ou alors elle est victime d’une curieuse malédiction qui sévit tous les 31 décembre. Car ses soirées du jour de l’an sont toujours plus désastreuses les unes que les autres. Et, visiblement, celle-ci ne fera pas exception… Elle a renversé son verre sur Raphaël, sa target, avant même de lui adresser la parole, et un voisin râleur a menacé d’appeler la police pile au moment où elle allait se faire pardonner. Heureusement, Manon a pu se rattraper en passant la nuit avec Raphaël. Enfin, c’est ce qu’elle croyait.

Votre avis :

Si j’avais demandé ce titre en service presse, c’est parce que j’avais été séduite par la couverture de « L’amour est une question de (mal)chance » qui me paraissait prometteuse. Les illustrations qui la composaient avaient mis en imagination à son paroxysme, totalement plongé dans l’esprit de Noël. Je me voyais partager un excellent repas de Noël avec les personnages, ouvrir les cadeaux posés au pied du sapin… et je me faisais une joie de découvrir cette histoire.

Or mais voilà que…

Avant de vous en dire plus, je tiens à remercier les Éditions Harlequin et tout le staff de la collection &H ainsi que la plateforme NetGalley, de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Tout commence avec Manon, qui n’aime pas spécialement fêter les réveillons de fin d’année car il lui arrive toujours des choses inattendues et bien souvent honteuses. Comme si elle était frappée par la malédiction du 31, telle annoncée dans le résumé.

La jeune femme est une animatrice radio, créant des playlists que personne n’écoute – c’est elle-même qui le dit -, de minuit à trois heures du matin et a un crush immense pour son collègue Raphaël, sur lequel elle fantasme depuis bien longtemps. Mais est-ce réciproque ?

Alors quand ce dernier lance une invitation pour le 31 dans sa maison en banlieue parisienne, elle ne sait que faire et qu’en penser.

Sa raison lui dit de refuser tout net car elle ne peut pas vivre une fois de plus une situation humiliante et sans nom tandis que son cœur la pousse à courir dans les bras de Raphaël et assouvir tous ses désirs refoulés et de toutes les manières possibles.

Poussée par ses meilleures amies, et qui du coup seront de la partie, Manon se laisse convaincre et la voilà qui se retrouve à toquer à la porte du pavillon de Raphaël, où la fête bat déjà son plein.

La soirée avait pourtant bien commencé, surtout le petit interlude dans le jacuzzi mais le destin, ou ou plutôt la poisse légendaire de la jeune femme a décidé de venir jouer les trouble-fête. Je vous laisse découvrir la teneur de cette nuit très gênante puisque Manon se réveille le matin du premier Janvier en charmante compagnie sauf que ce n’est pas Raphaël, à ses côtés.

Qui est donc ce type, qui n’est pas du tout du genre de Manon, et qui la méprise au plus haut point ? Comment se sont-ils retrouvés dans le même lit ?

Et si une fois passée l’euphorie de la nouvelle année et la gueule de bois qui s’en est suivie, Manon et Thomas, c’est le petit nom de l’inconnu, étaient amenés à se revoir et ce à plusieurs reprises ?

Impossible vous me direz car ils n’ont rien en commun et n’évoluent pas dans les mêmes milieux sociaux. Sauf que tout va les réunir…

Et si l’amour était en fait une question de chance et que c’était ce que l’auteur voulait nous offrir avec son livre ?

A vous de le découvrir…

Mais qu’en ai-je réellement pensé alors que je viens juste de terminer ma lecture et de mettre en veille mon Kindle ? Je n’en sais que dire car je suis totalement passée à côté de ma lecture. Toutes les attentes que je me faisais sur la couverture n’ont pas été exaucées. J’ai trouvé que l’histoire a été très longue à se mettre en place et l’interaction, du fuis-moi, je te suis et du je t’aime, moi non plus, entre Manon et Thomas m’a bien fait souvent levé les yeux au ciel tant je les trouvais exaspérants. Elle, en avait toujours après Raphaël et lui, essayait toujours de comprendre pourquoi son ex avait rompu leurs fiançailles. La mise en couple entre les deux protagonistes et la déclaration des sentiments sont venues bien trop tard à mon goût.

Dommage que je n’ai pas su apprécier cette lecture, qui me faisait pourtant envie au premier abord visuel.

Mais malgré toute la négativité de mon avis, l’amour est une question de (mal)chance reste plaisant dans son ensemble et j’espère que vous l’apprécierez beaucoup plus que moi.

Je tenterai de donner une seconde chance au titre d’Alix Marin.

Extrait :

«Il est 4 heures du matin, les derniers invités viennent de partir. Il ne reste plus que lui et moi. Je suis en train de rincer un dernier plat dans l’évier de la cuisine avant de rentrer quand il m’est enlevé des mains. Thomas me retourne de manière à ce que je sois face à lui. Il me contemple avec les yeux brillants et un sourire niais, miroir de ma propre expression, j’en suis certaine. Nous sommes tous les deux toujours un peu imbibés et d’humeur festive.

-Je m’en occuperai demain. Tu en as assez fait.

Avec un air filou, il m’enlace, et je passe mes bras autour de son cou par réflexe.

-Danse avec moi.

-Thomas, il est tard, et il n’y a pas de musique.

-On s’en fout. Je peux chanter si tu veux.

-Ah, je donnerais cher pour entendre ça.

Il pose son front contre le mien, et nous nous balançons d’un pied sur l’autre alors qu’il murmure une mélodie inconnue. Je ferme les yeux et me laisse aller, inspirant son odeur. Est-ce la fatigue, les reliquats d’alcool dans mes veines ou ma traversée du désert sexuel qui me montent à la tête ? Toujours est-il que j’ai chaud et que la proximité de sa bouche m’apparaît très tentante. Un bras remonte le long de ma nuque qu’il vient pétrir sensuellement. A chaque pression de ses doigts, sa chaleur s’imprime dans ma chair et me rend fiévreuse.

-J’ai passé une super soirée, merci de m’avoir aidé pour l’organisation.

-Il n’y a pas de quoi, j’aime te voir heureux.

Sa respiration se hache.

-Je suis toujours heureux quand je suis avec toi.

A ses paroles, des fourmillements éclatent dans le creux de mon ventre. Mes seins se font lourds. Je suis troublée et la tension entre nous grimpe d’un cran. Les frontières de notre amitié se floutent et se dilatent. »

Hits: 79

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Sarah Morgan / From New-york with love, tome 2 : Un été dans les Hamptons

Quelques infos sur le livre : Un été dans les Hamptons Auteur : Sarah MorganSérie : From New-York with …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :