Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Natasha Knight / Les frères Benedetti, tome 1 : Salvatore

Natasha Knight / Les frères Benedetti, tome 1 : Salvatore

Quelques infos sur le livre :

Salvatore

  • Auteur : Natasha Knight
  • Serie : Les frères Benedetti
  • Genres : Dark Romance
  • Editeur : Auto-publication
  • Collection : 
  • Publication : 27/ 11/ 2019
  • Edition : Numérique
  • Pages : 233
  • Prix : 4,99€
  • Rating :  
4 étoiles

Lucia

Tout a commencé par un contrat qu’il a signé, puis moi, sous les yeux de nos familles respectives. Mon père était assis en silence, abattu, cédant sa fille à l’un des monstres Benedetti.

J’ai obéi. J’ai joué mon rôle. J’ai signé par mon nom et j’ai donné ma vie. Je suis devenue leur trophée vivant, en chair et en os, symbole constant de leur pouvoir sur nous.

C’était il y a cinq ans.

Puis est arrivé le moment pour Salvatore Benedetti de réclamer son dû. De prendre possession de moi. J’avais juré de me venger. J’avais appris à haïr. Et pourtant, rien n’aurait pu me préparer à l’homme qui gouvernait désormais ma vie.

Je m’attendais à un monstre que j’aurais pu détruire. Cependant, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Personne n’est bon ou mauvais. Au cœur de ses ténèbres, j’ai entrevu sa lumière. Dans ce qu’il y avait de mauvais en lui, j’ai entrevu ce qui était bon. Il avait tout fait pour que je le déteste, mais une passion plus torride que les feux de l’enfer brûlait en moi.

J’étais à lui et il était à moi.

Mon monstre personnel.

Salvatore

Je possédais la fille DeMarco, princesse de la mafia. Elle m’appartenait désormais. Nous avions gagné et ils avaient perdu. Quel meilleur moyen de leur donner une leçon que de leur prendre leur bien le plus précieux ? Leur être le plus cher ?

J’étais le garçon qui allait devenir roi. Le prochain dans la lignée de la famille Benedetti. Lucia DeMarco représentait le butin de guerre. Je pouvais en faire tout ce que je voulais.

Mon devoir consistait à la casser. À faire de sa vie un enfer sur terre. Mon âme était sombre, j’étais damné. Et il n’y avait aucune échappatoire, ni pour elle ni pour moi. Parce que la famille Benedetti n’a jamais perdu, et dans notre sillage, nous semons la destruction. Il en a toujours été ainsi. Je croyais qu’il en serait toujours ainsi.

Jusqu’à Lucia.

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Laure Valentin et Natasha Knight pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

À seize ans, Lucia DeMarco est contrainte à signer un contrat. Un contrat dans lequel elle devient la propriété de Salvatore Benedetti. Un contrat qui épargnera sa famille, un contrat qui la sacrifie, un contrat pour payer sa dette envers la famille rivale. Un contrat qui placera Lucia entre les mains de l’ennemi.

Ma vie pour épargner ma famille. Moi comme sacrifice, pour payer la dette.

Salvatore – Natasha Knight

Elle passe les cinq années suivantes, dans un établissement privé et une université éloignée de sa famille. Le jour des funérailles de son père, elle est réclamée par Salvatore.

La haine de Lucia pour la famille Benedetti l’amène bêtement à manquer de respect, ce qui ne fait qu’ajouter à sa situation humiliante. Pour une personne élevée dans un foyer mafieux, ses actions et son comportement semblent immatures et imprudents, elle ne semble pas se soucier des conséquences.

Salvatore devra reprendre l’organisation familiale lorsque son père ne sera plus en mesure d’occuper ce rang. Il n’approuve pas la façon dont celui-ci gère les activités et l’organisation criminelle familiales.

En plein conflit interne quand à son avenir, il suit les ordres de son père et peut parfois sembler avoir peur de prendre le parti de la jeune femme, mais c’est parce qu’il sait de quoi son père est capable et tente à tout prix de l’empêcher d’exercer la moindre pression sur celle-ci.

Son comportement à l’égard de Lucia est dominant et énergique, lui ordonnant de suivre ses directives et la punissant quand elle ne le fait pas. Alors que Salvatore fait subir à Lucia des situations humiliantes, ses actions entrent parfois en conflit avec ses émotions et il éprouve du remords pour ce qu’il fait.

#LuciaDeMarco #SalvatoreBenedetti

Un nouvel auteur à découvrir et une dark romance, il n’en a pas fallu plus pour que j’ai envie de découvrir ce premier tome de la série “Les frères Benedetti” écrit par Natasha Knight.

Maintenant que ma lecture est terminée, je n’ai pas trouvé ce livre aussi sombre que le résumé ou la couverture l’indiquaient, mais j’ai apprécié la lecture rapide et très agréable de ce premier opus.

Je pense que j’aurais davantage aimé l’histoire si l’auteur Natasha Knight était resté dans une ambiance plus sombre au lieu de la faire disparaître progressivement. Salvatore apparaît comme un personnage assez doux finalement (mais qui apprécie la baise un peu brutale). Il est loin de ressembler au monstre diabolique qu’il est censé être.

Moi, pour montrer à tous les membres de la famille DeMarco qui voulaient encore se battre que les Benedetti possédaient leur fille. Les Benedetti possédaient la princesse DeMarco.

SALVATORE – NATASHA KNIGHT

Ce qui n’est pas le cas du prochain frère à découvrir, qui lui m’a davantage donné envie de découvrir son histoire avec les quelques pages qui lui sont consacrés à la fin du roman dans l’extrait. J’ai vraiment hâte de découvrir Dominic.

Dans ce livre, l’histoire se concentre principalement sur les relations et la dynamique familiales, il y a très peu de détails sur le contexte mafieux, c’est dommage j’aurais apprécié en découvrir un peu plus sur l’envers du décor. Mais dans l’ensemble, c’était une bonne lecture pour moi.

La famille Benedetti était une sorte de légende ici. Le sud de l’Italie nous appartenait et nous étions en train de nous installer sur le territoire sicilien. Une autre guerre se préparait, une guerre que l’on gagnerait, comme celle que l’on avait gagnée contre les DeMarco. Partout où nous allions, la violence suivait. La fille en haut en était la preuve. Ses paroles me revinrent en mémoire. C’est moi qui paie alors je n’ai rien à voir avec quoi que ce soit. Elle avait raison. Elle était innocente ; son sort avait été décidé alors qu’elle n’était qu’une enfant. La grossesse de sa sœur avait placé Lucia au cœur d’une guerre vieille de plusieurs décennies. — C’est une gentille petite chose, reprit Dominic en sirotant sa bière. Un joli morceau de… — Ferme ta gueule, Dominic, m’exclamai-je, les mains en l’air. — Salvatore a raison. La fille vient d’enterrer son père, le réprimanda mon père, le regard fixé sur moi. Je n’avais pas confiance en sa réaction, ni en lui. Mon père avait toujours été meilleur pour me faire taire. Certainement pas pour me défendre. — Assure-toi seulement qu’elle sache qui commande, fils. Je ne veux plus jamais revoir un incident comme celui de cet après-midi, compris ? Ah, voilà, mon père se montrait sous son vrai jour.

Hits: 109

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Rendez-vous avec ma star – Alexandra Lanoix

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : Rendez-vous avec ma star (version intégrale) Auteur : Alexandra …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :