Accueil / Livres / Romance et Littérature Sentimentale / Contemporain / Natasha Madison / Tentation, tome 1 : Le boss

Natasha Madison / Tentation, tome 1 : Le boss

Quelques infos sur le livre :

Le boss

  • Auteur : Natasha Madison
  • Serie : Tentation
  • Genres : Romance
  • Editeur : Juno Publishing
  • Collection : M/F
  • Publication: 29/ 03/ 2018
  • Edition: Numérique
  • Pages : 218
  • Prix : 5,49€
  • Rating:  

Résumé :

Lauren

Le retour au travail était censé être une transition sans douleur, mais lorsque mon nouveau patron s’avère être un connard arrogant, il transforme rapidement ma vie professionnelle en torture. D’accord, très bien, l’appeler un trouduc avant de savoir qu’il était mon patron n’était pas mon meilleur moment. Le haïr devrait être facile. Je n’avais simplement pas compté sur le fait qu’il serait si beau ou charmant quand il ne m’énervait pas.

Austin

Je m’attendais à ce que ma nouvelle assistante soit professionnelle et ponctuelle, mais tout ce que j’ai reçu sont des regards mauvais et des commentaires impolis. Je devrais renvoyer la petite insolente, mais au lieu de cela, tout ce à quoi je peux penser, c’est de la pencher sur mon bureau et de briser toutes les règles que j’ai instaurées.

Un regard. Un contact. Une nuit. Si nous enfreignons les règles, nos vies ne seront plus jamais les mêmes.

C’est une bonne chose que les règles aient été faites pour être brisées. Et d’ailleurs, ça fait du bien de tenter le patron.

 

Avis de Ninie :

OMG !! C’est la première chose que je peux dire alors que je viens de finir ma lecture qui est tout simplement incroyable. Je n’étais pas du tout censée découvrir ce roman du moins pas dans l’immédiat puisqu’il était au fond de ma pile à lire, mais comme Sosweety me parlait de ses lectures en rapport avec la présence de certains auteurs au RARE, elle n’a pas tari d’éloge sur Natasha Madison et avouons-le également elle m’a presque forcée à commencer ce premier roman en me le vantant (même si elle affirme le contraire en disant qu’elle n’a pas eu à insister énormément).

Lauren Harrison est une mère de famille fraîchement divorcée, séparée de son mari, elle a la garde de ses deux enfants et commence un nouvel emploi en tant qu’assistante personnelle, fonction qu’elle espère réussir à tous les niveaux car son premier poste depuis de nombreuses années.

Je découvre l’auteur avec cette première traduction publié chez Juno Publishing et c’est de l’or en barre, je suis complètement captivée par son style, son humour et son héros masculin qui représente l’odieux patron par excellence. Mais ce qu’il faut vraiment retenir c’est l’humour qu’elle intègre parfaitement à sa romance. Comme je le disais, l’humour y est pour beaucoup et parfois certaines scènes étaient tellement … oula, merde, putain !! (attends, quoi soit polie ? …) d’accord c’était si surréaliste et inimaginable que je rigolais toute seule devant ma liseuse au grand détriment de mon mari.

Franchement ça vaut le coup d’oeil ! Et même si j’ai presque eu un coup de coeur, il y a tout de même des trucs qui m’ont frustrés, je ne sais pas vous mais moi je déteste quand une scène est répétée dans le POV masculin et le féminin, surtout les dialogues, ça fait relire deux fois la même chose et ça casse un peu le rythme. J’aurais aimé à la place qu’il y ait deux ou trois scènes en plus entre Austin et les enfants, c’est vraiment un truc que j’aurais apprécié découvrir, parce que mine de rien Rachel (la petite fille) aurait pu nous fournir quelques belles pépites.

Et sinon je vous ai parlé de l’humour dans la plume de Natasha Madison, mais est-ce que je vous ai mentionné que j’ai eu très chaud pendant certaines scènes ? D’ailleurs je m’évente encore en y repensant.

Et si vous aimez les comédies romantiques, les romances de seconde chance ou de bureaux dans lesquelles les patrons méprisables convoitent souvent secrètement leur assistante personnelle, et qu’alors les étincelles se mêlent à l’espièglerie ce roman est pour vous et je ne peux que vous convaincre de le découvrir. Moi je vais patiemment attendre la sortie du second opus car j’ai très envie de découvrir Kaleigh et Noah.

 

Extrait :

— Tu crois qu’il se rase le corps ? demande-t-elle en posant son verre sur la table alors que je vide le mien.

— Je n’en ai aucune idée, mais je suppose qu’il se rase. Enfin, qui ne se rase pas de nos jours ?

Je lève les yeux et prends le temps de la réflexion.

— Certains aiment être libres et naturels, observe ma sœur. Il n’y a pas de mal à ça. Tu n’as pas à le juger. À moins de devoir lui sucer la queue, bien sûr. Dans ce cas, impose-toi. Tu n’as pas envie de t’étouffer avec de longs poils pubiens. D’ailleurs, si tu soupçonnes le contraire, enfuis-toi. Cours comme s’il te brandissait une bombe sous le nez.

Je hoche la tête. Je devrais sans doute prendre des notes. J’ai l’impression de devoir écrire ses conseils pour m’en souvenir par la suite.

— Ses chaussures ?

— Elles sont belles. Noires.

Je la regarde et ouvre grand les yeux.

— Et propres. Très belles.

J’ai horreur que les hommes n’aient pas les chaussures propres. C’est comme avoir les pieds sales. Berk.

— Les dents ? Droites ? Tordues ? Blanches ? Tachées ? Mauvaise haleine ?

Je penche la tête en essayant de me remémorer son sourire. Je l’ai vu esquisser un rictus, froncer les sourcils, j’ai vu le muscle de sa

mâchoire tressauter, mais je ne suis pas sûre d’avoir vu ses dents.

— Je n’en sais rien.

— De grandes mains ?

— Oh oui, très grandes.

J’ouvre les doigts pour lui donner une idée de leur taille et j’écarte mes paumes.

— Comme ça.

Je décris de grands cercles avec les mains.

— Tu crois qu’il a une grosse queue ?

Je m’immobilise.

— C’est évident. On ne peut pas être aussi beau et avoir un petit pénis. Quoique, c’est peut-être pour ça que c’est un tel con ! Son pénis est minuscule. Il a le syndrome du micro-pénis.

 

 

Acheter ce livre  :
 
Prix: Consulter sur Amazon.fr

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Thierry Courtin / T’choupi, tome 62 : Champion de foot

Quelques infos sur le livre : T’choupi champion de foot Auteur : Thierry Courtin Serie : T’choupi …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :