Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Ne crois pas que tu m’aimes – Alfreda Enwy

Ne crois pas que tu m’aimes – Alfreda Enwy

Quelques informations concernant le livre :

Titre : Ne crois pas que tu m’aimes

Auteur : Alfreda Enwy

Série : 

Genres : Romance

Éditeur : Éditions Harlequin

Collection : Collection &H – New Adult

Publication: Le 3 Avril 2019

Édition: Broché

Pages : 585 pages

Prix : 16,90€

Rating :

Résumé du livre :

Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?

Il s’appelle Mao, elle s’appelle Autumn. Depuis qu’ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.

Pour Mao, cette amitié est plus importante que tout. Pour Mao, Autumn est la fille la plus précieuse qui soit. Et il doit à tout prix la protéger de la dureté du monde ; ce monde contre lequel il se bat plusieurs soirs par semaine, sur un ring qui n’attend que de voir couler son sang. Car Mao est étudiant le jour, expert des combats clandestins la nuit, et un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, filles, fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, mais aussi et surtout pour protéger Autumn de lui-même.

Votre avis :

Je crois bien, et même je suis sûre, que la dédicace que m’a faite Alfreda, lors de la RARE en avril dernier, résume très joliment son livre.

« Quand l’automne se raconte en histoire ! »

Et au travers de Ne crois pas que tu m’aimes, l’auteure m’a invité au voyage et ça a très bien fonctionné.

Mais avant de partager avec vous mes ressentis, je tiens à remercier Mélanie et la Collection &H de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat. Le second envoi était le bon.

Et bien évidemment Alfreda Enwy, qui m’a offert ici une joli bijou tant elle y a mis d’elle, comme elle me l’avait confié quand on s’était rencontrées lors de Livre Paris en mars dernier.

Mais que m’a donc réservé Ne crois pas que tu m’aimes et les mots de l’auteure, pour laquelle vous le savez désormais, je suis une lectrice plus qu’assidue.

J’ai fait la connaissance d’Autumn et Mao, alors qu’ils sont de jeunes enfants mais déjà liés par quelque chose, tandis qu’ils jouaient dans ce parc.

Tous deux sont victimes de moqueries de la part de leurs petits camarades car Autumn est rousse et a des tâches de rousseur et que Mao est japonais et donc a les yeux bridés.

Et puis quand on est enfants, on est un peu bêtes !

Le couleur des cheveux d’Autumn rappelle beaucoup les feuilles des arbres au Japon au moment de l’automne à Mao, qui la surnomme Kôyô dès cet instant. Et depuis cette rencontre dans ce parc, ils sont devenus inséparables et cette amitié va être plus importante que tout le reste.

Ainsi onze ans plus tard, Autumn et Mao ont grandi et sont devenus de jeunes adultes, et ce bien avant l’heure et malgré le poids des responsabilités et leurs vies compliquées, ils sont toujours amis.

Mais cette amitié peut-elle résister aux sentiments amoureux et au désir que l’on ressent quand on a vingt ans ?

Tenant énormément à cette amitié qui les unit, Autumn et Mao se voilent la face car ils ne veulent pas tout gâcher.

Lui profite de son charme, fait des combats illégaux et couche avec autant de nanas qu’il le souhaite mais Mao ne se rend pas compte qu’il brise le cœur d’Autumn un peu plus à chaque fois.

Jusqu’à cette soirée arrosée et cette fameuse robe rouge…

Et quand les ennuis et les gros problèmes, comme s’ils n’en avaient pas assez à gérer, leur tombent dessus, pourront-ils s’en sortir, se protéger et jusqu’à quel point sont-ils prêts à aller ?

Tandis que les années passent, cinq ans précisément, qu’en est-il devenu d’Autumn et Mao et de leur si chère amitié ?

Quand j’ai vu la taille et surtout l’épaisseur du livre, j’ai pris peur mais comme à chacun des titres d’Alfreda, et dès les premières pages, on est happés par ses mots, par ses personnages et on se laisse transporter sans s’en rendre compte. Un bel hommage à l’automne et au Japon.

Ne crois pas que tu m’aimes a frôlé le coup de cœur. Merci Alfreda pour Autumn, pour Mao et pour cette belle histoire.

Extrait :

« C’est juste nous, Autumn et Mao… Peut-être que c’est ça la continuité de notre histoire.

Je ne pense pas aux autres personnes qui dansent autour de nous. Nos corps bougent à l’unisson, son cœur bat-il aussi fort que le mien ? Je suis le mouvement de ses hanches, mais quand elle se tourne et frotte ses fesses contre mon bassin, je perds pied. La fois où mon esprit a vraiment déraillé, j’étais dans ce même genre de position avec cette fille. Elle me rend dingue, je sens mon sexe devenir encore plus dur. Et soudain, je me pose de nouveau la même question : depuis quand elle éprouve ce genre de chose pour moi ? Quand j’enlace sa taille, elle tourne son minois vers moi et me sourit.

Putain.

-Depuis combien de temps ? Je demande sérieusement.

-Quoi donc ?

-Depuis combien de temps, tu me vois comme ça ?

-Je ne sais pas.

-Kôyô…

Elle ondule contre moi et se retourne.

-Je ne sais pas, j’ai grandi en t’aimant, puis en te désirant et en détestant ces filles qui passaient dans tes bras et dans ton lit.

-Tu…

-Je savais que j’étais importante, plus que les autres, mais je ne voulais pas te partager avec elles, je voulais également ce qu’elles avaient.

-Pourquoi tu n’as rien dit ?

Relevant la tête, elle plante ses yeux dans les miens.

-Parce que j’étais Kôyô, dit-elle, comme si ce surnom suffisait à tout expliquer. Et que j’avais une autre forme d’exclusivité, elles ne faisaient que passer dans ton lit, moi, je restais dans ta vie et c’était suffisant… »

Hits: 110

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Jennifer L. Armentrout / Ombre et Mystère, tome 1 : Envoûtée

Quelques infos sur le livre : On comptera les étoiles Auteur : Jennifer L. ArmentroutSérie : Ombre et Mystère …

Un commentaire

  1. J’ai tellement aimé ce bouquin !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :