Penelope Douglas / Devil’s Night, tome 1 : Dark Romance

Penelope Douglas / Devil’s Night, tome 1 : Dark Romance

Quelques infos sur le livre :


Dark Romance

  • Auteur : Penelope Douglas
  • Serie : Devil’s Night
  • Genres : Romance
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : &H
  • Publication: 08/02/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 504
  • Prix : 6,99€
  • Rating:  

Résumé :

Leur amour peut les sauver… ou les détruire.
Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifiée.

 

Avis de Ninie :

Je ne remercie absolument pas Anne et son avis sur son roman, car je n’ai pas pu m’empêcher de le découvrir alors que ma PAL est juste affreuse et que je n’en vois pas la fin. La première chose que j’ai faites avant de démarrer ma lecture c’est d’être allée faire un tour sur le site de l’auteur et j’ai découvert une playlist alors j’ai ajouté tous les titres sur youtube afin de les écouter pendant ma lecture. Les titres que l’auteur nous a partagé mettent dans l’ambiance sombre du roman. Et j’ai trouvé que c’était encore plus prenant de lire ce roman avec la musique qui accompagne les personnages.

Ne vous attendez absolument pas à quelque chose de doux dans ce roman, ça vous prend aux tripes et vous laisse une sensation indéfinissable. Ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains, je pense que certaines personnes pourraient se sentir mal à l’aise avec l’ambiance du roman. Mais moi, j’ai vraiment énormément aimé ma lecture et j’attends maintenant la suite de cette série.

L’histoire se situe parallèlement sur deux périodes, le présent et certains événements qui se sont déroulés 3 ans auparavant lors de la nuit du diable (Devil’s Night) à Thunder Bay, ainsi qu’entre le personnage d’Erika Fane et Michael Crist.

Erika Fane se sent prise au piège dans sa vie si bien rangée qui est presque devenue une prison dorée pour elle, elle a besoin de frisson et d’excitation. Pour ceci elle pense que se libérer du carcan familiale des Crist, dont Trévor et Michael sont les fils, va lui permettre de relâcher un peu la pression qui lui pèse sur les épaules. Erika s’apprête donc à rejoindre une nouvelle université et à recommencer une nouvelle vie, seule à Meridian Bay, loin de son ancien petit ami Trévor. Seulement elle est loin de s’attendre à se retrouver sur le chemin de Michael qui la fascine depuis très longtemps.

Michael Fane aime dépasser les limites et chercher les ennuis, avec ses trois amis Kai, Will et Damon ils endossent le rôle de cavaliers (de l’apocalypse) lors de la nuit du diable, la veille d’Halloween. Lorsque trois ans auparavant lors de cette fameuse nuit tout a basculé pour eux, le monde des cavaliers s’est effondré et depuis Michael et ses acolytes ne pensent qu’à se venger. Les quatre cavaliers vont représenter une menace pour Erika, Michael cherchera sans cesse à vouloir briser Rika, mais Damon semble le plus enclin à mettre Rika en danger, à la menacer…

L’histoire abordée est assez délicate, mais ça ne rend que la lecture plus addictive et intéressante, j’ai dévoré ce livre et pardessus tout j’ai apprécié les personnages des cavaliers, ces mecs totalement condescendants, orgueilleux, agressifs, cruels et suffisants. C’est presque impossible de les détester malgré leurs comportements, j’ai eu l’impression qu’ils exerçaient une réelle fascination sur moi comme si j’étais devenue leur proie, leur victime consentante.

L’auteur Penelope Douglas est une formidable découverte pour moi, elle a réussi à placer la barre très haut avec son talent inné pour les histoires avilissantes et sordides, impossible de rester de marbre devant une plume si parfaitement faite pour faire frissonner son lectorat. L’auteur se réjouit de nous tourmenter, jouant à la perfection avec nos sensations troubles et attisant nos fantasmes en nous laissant dans l’expectative jusqu’au déroulement final. Perso, j’ai plus qu’adoré le tournant des événements pris entre Michael, Kai et Rika, j’en suis encore toute chamboulée et j’avoue avoir du mal à passer à autre chose, car je ne vois pas du tout ce que l’auteur pourra réserver au personnage de Kai après ce fameux tournant.

Vous l’avez compris, j’ai eu un énorme Coup de coeur pour cette découverte si addictive et troublante.

 

 

Extrait :

Love the Way You Hate Me de Like A Storm résonnait tout autour de moi : les tunnels étaient équipés de haut-parleurs.

Un cri a retenti. J’ai aussitôt tourné la tête ; c’était comme s’il progressait vers moi.

Des murmures étouffés semblaient sortir des murs ; des grognements, des souffles flottaient autour de moi. Soudain, des hurlements et des acclamations ont explosé.

J’ai fait glisser mon pied sur le sol et ma ballerine a tâté de la terre au lieu de la pierre présente à l’étage.

A l’affût, je me suis concentrée sur tous les sons que je pouvais saisir.

Les gémissements d’une femme ont traversé le tunnel, résonnant contre les murs, et je me suis humecté les lèvres.

« Ils s’amusent autrement. »

La main de Michael s’est de nouveau glissée dans la mienne, faisant fourmiller ma peau.

— Alors, jusqu’où tu veux aller ? a-t-il demandé, la voix tendue, rauque.

Laisser un commentaire