Home / Avis / S.C. Stephens / Toughtless, tome 4 : Sensible

S.C. Stephens / Toughtless, tome 4 : Sensible

Quelques infos sur le livre :

Sensible

  • Auteur : S.C. Stephens
  • Serie : Thoughtless
  • Genres : Romance, Contemporaine
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 02/ 06/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 625
  • Prix : 17€
  • Rating:  

Résumé :

La magnifique histoire de Kiera et Kellan racontée du point de vue du très sexy et sensible chanteur des D-Bags.
Le seul endroit où Kellan Kyle se sente bien, c’est sur scène. Avec sa guitare dans un bar obscur, il peut oublier son passé douloureux. Ces jours-ci, sa vie tourne autour de trois choses : la musique, ses copains et ses conquêtes. Jusqu’à ce qu’une femme vienne tout changer…

Kiera est le genre de filles auxquelles Kellan ne devrait pas s’intéresser – intelligente, gentille et sortant avec son meilleur ami. Persuadé qu’il ne mérite pas son amour, il cache son attirance… jusqu’à ce que le coeur tournenté de Kiera lui montre que ses sentiments sont probablement réciproques.

Désormais, quelles que soient les conséquences, Kellan est sûr d’une chose : il ne la laissera pas le quitter sans se battre.

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Marie et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

Quel plaisir de retrouver les D-Bags après deux ans  d’absence (c’est long depuis le dernier tome paru), je dois avouer que j’étais totalement excitée à l’idée de découvrir le POV de Kellan Kyle sur sa vision du tome 1 de la série Thoughtless (Retrouver les tomes précédents ici). Comme vous pouvez vous imaginez il est resté moins de 15 jours sur ma table basse dans ma PAL qui ne cesse de s’allonger.  J’ai pris quelques jours pour le lire car il fait tout de même 625 pages, donc vous imaginez que je n’ai pas pu le lire aussi vite que je le voulais d’autant plus qu’on aurait dit que tout le monde faisait exprès de m’empêcher de lire tranquillement à la maison cette semaine. C’est un gros pavé, mais c’est une chose que j’aime chez S.C. Stephens, elle a beaucoup de chose à nous raconter sur les musiciens de talent que sont les D-Bags.

J’ai tourné la dernière page ce matin et quel bonheur, ce tome-ci m’a beaucoup plus séduit que insatiable. C’est d’ailleurs un véritable coup de coeur que j’ai eu pour cet opus, j’ai découvert leur histoire très différemment, j’ai presque (je dis bien presque eu envie de pardonner à Kieira son indécision).

Si Kellan avait déjà quelque chose d’attachant dans insatiable, il est complètement désarmant dans cet opus de la série Toughtless. Dans le roman Kellan est d’une sensibilité exacerbée, il est attendrissant, langoureux, séduisant, émotif, plein de compassion, mais il sait aussi être fougueux, impulsif, spontané, aventureux… Kieira quand à elle est semblable à celle que j’avais découvert dans le premier tome, une fille fade, sans saveur et aux nombreuses décisions contradictoires, mais c’était tout de même moins prononcé puisque dans le regard de Kellan elle était la huitième merveille du monde par moment.

Kellan est le chanteur d’un groupe qui s’appelle D-Bags, il vit seul à Seattle  depuis que son ancienne colocataire est partie sans laisser d’adresse. Il a toujours été seul, ou du moins c’est une impression qu’il ressent car il enchaîne les rencontres sans lendemain comme s’il avait envie de nettoyer ses souffrances et transcender ses frustrations en passant sans cesse à l’acte. Quand son ami Denny débarque à Seattle et cherche à un endroit où s’installer avec sa copine Kieira,  c’est tout naturellement que Kellan leur propose la seconde chambre laissée vide après le départ de sa colocataire. Kellan est loin de s’attendre à ce que Kieira le fasse craquer au premier coup d’oeil, elle est intelligente, belle, gentille et surtout elle est déjà éperdument amoureuse. Mais le coup de foudre ça ne se contrôle pas et Kellan fera tout pour ne pas s’immiscer entre le couple.

Lorsque quelques semaines plus tard, Denny quitte Seattle pour un job à Tucson en laissant Kieira seule (oui seule, vous avez bien lu), vous pouvez vous imaginer que tout ne sera pas si facile pour Kellan. D’autant plus que la jeune femme se sent délaissée et que Kellan est terriblement attirant, ils se rapprochent de plus en plus avant de commettre l’impensable lors d’une nuit de beuverie, et de recommencer malgré le retour de Denny à Seattle.

Il est très difficile de ne pas se laisser attendrir par les pensées profondes de Kellan, de ne pas succomber à son charme, parce que la souffrance du rejet qu’il ressent depuis toujours n’est toujours pas résolue et son inconscient veut toujours plus d’amour, toujours plus de réussite, afin d’essayer de se convaincre qu’il est vraiment aimé. De même il n’est pas difficile de pardonner à Kieira son comportement, elle a 21 ans, elle est assez immature, Elle se retrouve seule dans un environnement qu’elle ne connait pas bien, Denny lui manque, Kellan éveille une certaine tension sexuelle en elle, il attise son désir, c’est facile de succomber à la tentation.

Avec le POV de Kellan, on découvre aussi un peu plus les coulisses des D-bags, la musique c’est comme une seconde passion pour moi, j’ai aimé voir l’amitié entre les membres du groupe, les moments de détente avant les concerts, les répétitions. Evan est très présent pour Kellan, il est un refuge dans les moments difficiles, c’était enrichissant de voir que Kellan n’est pas aussi seul qui le pense. J’ai passé plus qu’un excellent moment de lecture en abordant ce roman, maintenant je n’attends qu’une seule chose c’est la sortie du tome suivant qui est dédié à Griffin l’idiot vicieux du groupe que j’avais beaucoup apprécié dans les tomes précédents.

Alors si ce n’est pas encore fait n’hésitez pas à découvrir cette série de S.C. Stephens qui vaut le détour, si ce n’est pas pour les beaux yeux de Kellan Kyle faites-le au moins pour découvrir les D-Bags? Griffin, Matt et Evans valent le déplacement.

Extrait :

C’était difficile de la voir en entier avec la foule qui nous séparait mais je devinai des longues jambes dépassant de son short en jean. Elles avaient l’air interminables. Ses cheveux bruns ondulés tombaient sur ses épaules, caressant ses omoplates. Elle portait aussi un tee-shirt jaune moulant qui épousait sa poitrine petite mais haut perchée. Le tissu léger descendait presque jusqu’à sa taille, et la fine bande de peau qu’il dévoilait soulignait son ventre musclé de manière sexy mais pas vulgaire.

Elle avait un corps longiligne et mince de coureuse, comme moi, et je me demandai si c’était quelque chose qu’on avait en commun. Est-ce qu’elle aussi avait les yeux bleus ? Une passion pour la musique ? Un besoin maladif de ne jamais être seule ?

J’aurais voulu la regarder toute la nuit mais je ne pouvais pas me laisser distraire. J’étais là pour bosser. Alors je reportai mon regard sur les filles et je leur donnai toute l’attention dont j’étais capable, à grands renforts d’ondulations du bassin et d’effets de voix.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Sarina Bowen / Ivy years, tome 3 : L’Homme de l’Année

Quelques infos sur le livre : L’Homme de l’Année Auteur : Sarina Bowen Serie : The Ivy years …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :