Shirley L.B. / Pour t’avoir

Shirley L.B. / Pour t’avoir

Quelques infos sur le livre :

Pour t’avoir

  • Auteur : Shirley L.B.
  • Serie : 
  • Genres : Romance
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : 
  • Publication: 23/ 08/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 228
  • Prix : 3,99€
  • Rating:  

Résumé :

L’amour sera-t-il plus fort ?
Je l’ai tout de suite remarquée. Arrogante, hautaine, fringuée avec des vêtements de luxe, Gaëlle n’avait clairement rien à faire ici, dans une zone de guerre. Pourtant, elle était là, défiant du regard quiconque osait poser les yeux sur elle, se tenant bien droite parmi les autres bénévoles qui affluaient.
Quand j’ai percuté qu’elle faisait partie du groupe humanitaire dont on m’avait confié la responsabilité, j’ai compris que j’étais dans la merde. Je suis un soldat, j’ai dédié ma vie à mon pays, mais cette fille… Cette fille m’attire et m’obsède au point de me détourner de ma mission. Au point de me faire oublier que l’amour n’a pas sa place ici.

 

Avis de Mary :

Tout d’abord je tiens à remercier NetGalley et Harlequin pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce roman en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

L’histoire débute avec Gaëlle, jeune femme issue d’un milieu très aisé, aussi arrogante que désagréable et que l’on a rapidement envie de détester. En effet cette dernière est dans un lieu public huppé en train d’échanger avec ses “amies” si on peut les appeler ainsi car cette dernière ne se gêne pas pour les critiquer ouvertement et faire comprendre qu’elles ne sont là que pour elle! Cette dernière, dans le but de tenir tête à son père, décide de s’engager dans une oeuvre humanitaire, plutôt que de se laisser dicter sa conduite par ce dernier. Fraîchement débarquée au Mali, elle fait la rencontre d’ Austin, casque bleu, qui semble sous le charme de cette dernière malgré son appréhension. En effet, Gaëlle a tout de la jeune fille bourgeoise et son arrivée ne passe pas inaperçue. Mais si les apparences étaient en réalité trompeuses?

Cette histoire est narrée de façon fluide et agréable. On découvre les lieux de ce camp humanitaire mais aussi les tensions qui y règnent dans un pays où les conflits sont quasi permanents. Les deux personnages principaux sont bien amenés et leur personnalité bien exploité. Quant à l’intrigue, j’avoue avoir été très agréablement surprise par de nombreux aspects.

Concernant les personnages, ils sont tous attachants sauf peut-être une mais je vous laisserai la découvrir.

Nous avons donc Gaëlle, dont tous les détails pourraient la rendre détestable, mais il n’en reste pas moins que c’est un personnage que l’on finit par apprécier et même défendre. Hautaine et quelque peu méchante en apparence, cette dernière se cache sous une carapace de mépris alors qu’au fond d’elle, elle est une jeune femme avec le coeur sur la main qui cherche à se protéger de ses propres démons. Forte, courageuse et obstinée, cette dernière se révèle au cours du roman et la rencontre avec Austin est vraisemblablement à l’origine de sa métamorphose ou tout du moins de l’explosion de cette carapace qu’elle s’était forgée au fil des ans. Elle ira même jusqu’à se surpasser et prendre des décisions lourdes de conséquences.

Austin quant à lui est un ancien tireur d’élite qui a préféré rendre les armes et devenir casque bleu. Ce jeune homme orphelin n’a pas été épargnée par la vie. Confié à ses grands-parents qui l’ont élevé, ce dernier n’a pas toujours fait les bons choix mais voit dans sa vie de soldat, une deuxième chance qu’il ne compte pas laisser passer. Malgré les horreurs auxquelles il a été confronté, Austin est un homme qui a la tête sur les épaules et qui saura trouver les mots et les attitudes pour protéger Gaëlle des horreurs liées à sa mission humanitaire. Sans attache, ce dernier tente de repousser cette attirance qu’il éprouve envers Gaëlle. Jusqu’au point de rupture où l’attirance devient plus forte. Mais, une menace rôde autour de lui et pourrait bien remettre en question leur histoire.

Shirley L.B. est une auteur à la plume fluide. Chaque mot a une intensité particulière, chaque élément joue un rôle, chaque phrase dévoile une émotion, un sujet MAIS son histoire n’est pas une romance comme les autres. Shirley va plus loin, va plus en profondeur. Elle vous plonge littéralement dans un univers que vous ne pouvez qu’imaginer au travers des reportages médiatiques mais dont vous ne soupçonnez pas la tension, la peur, la souffrance et la violence. Quand on dit que les mots ont parfois plus de poids que les images et bien c’est vrai.. car ici l’auteur aborde des sujets complexes : le terrorisme, la guerre, les conflits ethniques, la liberté des occidentaux dans ces pays en voie de développement où la pauvreté et la violence sont présentes à chaque coin de rue… elle a choisi de nous plonger dans une histoire pleine d’action, presque palpable, mais où l’amour peut trouver sa place malgré la souffrance et la violence. Mais elle n’oublie pas que tout à un prix…

En conclusion, je vous dirais que ce livre au delà de la romance addictive qui vous fait tourner les pages, elle vous dévoile un pan du monde où deux êtres vont finir par se trouver et s’aimer mais à quel prix ? Si vous n’avez pas encore lu ce roman, si vous cherchez votre prochaine lecture, ne cherchez plus…ne vous interrogez plus? Foncer lire cette histoire!! Vous ne le regretterez pas…

 

Extrait :

Laisse tomber. En fin de compte, ne m’appelle pas du tout, d’accord ? T’as qu’à faire comme si je n’existais pas et ça ira très bien.

– Je n’ai pas l’intention de faire ça.

– Et pourquoi ça ? je lui demande, un sourcil d’incompréhension relevé.

– Ce serait trop facile. Et je déteste la facilité.

– Je vois, je dis en mimant la réflexion un doigt sur le menton. C’est donc pour ça que tu te tapes l’Espagnole. C’est clair qu’elle n’a pas du tout l’air d’une fille facile celle-là, à peine plus visitée que Disneyland.

Les fossettes du militaire se creusent. Je sens qu’il a envie de rire mais qu’il tente tout pour se retenir. De mon côté, je fulmine. Bien loin de moi l’idée de rire. Si je dois supporter cette espèce d’énergumène pendant un mois, je n’ai plus qu’à m’acheter une corde. Puis, le fait qu’il soit si sexy me donne des envies de meurtre encore plus prononcées.

– Jalouse, trésor ? Et puis qui te dit que je me la tape ?

– Peux-tu arrêter de prendre tes désirs pour une réalité ? Ça nous ferait gagner un temps considérable. Et pour le reste. Hum… Laisse-moi réfléchir. Je ne sais pas, moi, tout le monde ?

– Je m’en doutais. Typique d’une fille de ton genre : nourrie aux ragots et aux diamants par papa et maman depuis toujours. Je me demande vraiment ce que t’es venue foutre ici. Tu n’as pas un charmant chef d’entreprise qui t’attend à la maison, les pieds sous la table ?

– Une fille de mon genre ? Le genre que tu n’obtiens jamais, c’est ça ? Ce n’est pas bien d’être si frustré, Austin. Tu devrais vraiment penser à faire quelque chose ou à changer de poupée gonflable. Apparemment, la tienne ne semble pas te satisfaire puisque…

Un commentaire

Laisser un commentaire