Amber James / Contrôle-moi !

Amber James / Contrôle-moi !

Quelques infos sur le livre :

Contrôle-moi !

  • Auteur : Amber James
  • Serie : 
  • Genres : Romance
  • Editeur : Addictives
  • Collection : Adult Romance
  • Publication: 2/ 11/ 2017
  • Edition: Poche
  • Pages : 210
  • Prix : 6,50€
  • Rating:  

Résumé :

Elle ne sait pas qui il est… mais ils sont liés par le passé !

Les danses sensuelles de Celia Campbell, strip-teaseuse, rendent tous les hommes fous, et le mystérieux Swan n’y fait pas exception.

Elle ne sait rien de lui, sinon qu’il est aussi riche que sexy et ne supporte pas qu’on lui résiste.

Alors quand il lui demande un show privé à son domicile, ses convictions vacillent. est-elle prête à ne danser que pour lui ?

De surprises en baisers torrides, la jeune femme se laisse entraîner dans un monde nouveau où le danger rôde…

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Carole et les éditions Addictives pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce roman en avant-première en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Célia Campbell est une jeune femme de vingt-et-un ans, qui se reconvertie après avoir des études en tant que danseuse classique qui ont été subitement interrompus quand elle s’est fait virée de l’école de danse. Afin de continuer à assouvir sa passion, elle devient strip-teaseuse au Blue Butterfly, un club réputé de New-York. Devenant Lily Diamond aux yeux des inconnus qui la reluque, Célia va faire succomber un homme mystérieux qui répond au nom de Swan, et dès lors tous ses principes vont partir en poussière.

Le roman est entièrement écrit du point de vue féminin de Célia, du coup on a l’impression de passer à côté d’une grande partie et d’un personnage parce qu’on a pas son POV, on ne peut pas le cerner, ni vraiment imaginer ce qu’il en pense.

Mon avis est assez mitigé concernant ma lecture, j’ai l’impression d’être un peu mi figue mi raisin, j’ai aimé certaines parties de l’histoire et d’autres beaucoup moins. Si j’ai aimé tout l’univers de la danse, je ne l’ai pas trouvé assez abouti, je pense que ma lecture aurait été meilleure s’il y avait eu plus de scènes avec de la danse ou concernant cette passion. Et d’un autre coté, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de sexe, et vous pouvez vous imaginer que si ça me dérange c’est que c’est quelque part il y en a beaucoup. Habituellement ça ne me dérange pas, mais : « trop de sexe, tue le sexe !! ».

C’est vraiment dommage, parce que l’auteur Amber James que je découvre et dont le style est rythmé et fluide, avait un bon début d’intrigue, mais ce n’est pas assez développé à mon goût, ça aurait du être passionnant, mais au final c’est bâclé et bien trop rapide. Amber James a de bonnes idées mais au final elle n’est pas allée au bout de ce qu’elle aurait pu donner, comme si son rythme s’était essoufflé.

J’espère que toute jeune femme de vingt-et-un ans même si elle a arrêté ses études, est tout de même plus intelligente que Celia Campbell, parce que je pense qu’elle aurait largement pu faire autre chose de sa vie que strip-teaseuse si la danse est sa passion. Je l’ai trouvé très immature pour son âge.

Quand à Swan , n’en parlons pas comme je le disais précédemment impossible de s’imaginer ce qu’il pense de sa rencontre avec Célia, là j’ai juste eu l’impression qu’il ne pensait qu’avec sa bite.

Je suis donc très mitigée concernant ma lecture, n’empêche qu’il est toujours bon de vous faire votre propre avis pour voir si nous avons eu la même impression.

 

Extrait :

– Cambre-toi, chérie, voilàà c’est parfait !

Entraînée par « Our Love » de Caribou, j’écoute les conseils avisés que me distille Amanda Fielding avec passion. Je me déhanche en ondulant. J’aime tellement danser. C’est mon truc depuis toujours. Et franchement ça me manquait. Il faut préciser qu’il s’agit de strip-tease, une discipline sans conteste assez particulière, mais qu’importe je peux enfin m’exprimer avec mon corps et c’est bien là l’essentiel.

Les autres filles me regardent et si je sais que certaines d’entre elles m’attendent au tournant, j’ai fait le vide dans mon esprit dès que les premiers accords ont envahi l’espace feutré du Blue Butterfly, ce club de strip-tease très prisé des amateurs à New York.

– Continue, Celia, laisse-toi aller.

Génial !

Ça fait du bien de se « laisser aller ». Et d’être ainsi coachée, encouragée.

Laisser un commentaire