Sophie Di Paolantonio / Ne t’éteins pas

Quelques infos sur le livre

Titre : Ne t’éteins pas               

Auteur : Sophie Di Paolantonio

Genres : litterautre contemporaine    

Editeur : J’ai lu

Date de Publication:   28/10/2020

Edition (papier/ebook ): papier

Pages : 160

Rating: 4/6

Présentation de l’éditeur

Angèle, jeune étudiante en droit, mène son existence comme elle l’entend, partageant son quotidien et ses plus grands rêves avec Amélie, sa meilleure amie. Mais un soir de novembre, son destin bascule : elle est victime d’une attaque terroriste. Alors qu’elle est persuadée de vivre ses dernières heures, Angèle croise le chemin de Rémi, prêt à tout pour s’en sortir.

Extrait

Avis

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour l’envoi de ce SP.

Ce roman a été à la fois une surprise… et peut-être pas assez. Je m’explique. Avec le résumé j’avais à peu près cerné la thématique. Je m’attendais à être assez secoué et que la lecture soit difficile. En fait sans vouloir dévoiler le roman, certains choix font que ça va assez vite sans nous projeter aussitôt dans l’action… peut-être aurais-je préféré, à titre perso. Je m’attendais à plus d’émotions dès le début. Le thème abordé étant difficile et encore douloureux dans la mémoire collective, même si on a pas été personnellement touché par toute cette vague d’attentat atroce, je pensais avoir du mal à lire et peut-être pour ces raisons j’ai été surprise de ne pas me projeter vraiment à la place de l’héroïne. Je ne sais pas si c’est une sorte de mécanisme de défense que j’ai mis en place malgré moi ou si quelque part l’immersion ne s’est pas vraiment faite par les mots de l’auteure ? Mais j’ai eu la sensation de suivre Angèle sans en tout cas me rapproche totalement de sa détresse et l’événement qu’elle vivait, traumatisant au possible.

Aborder l’idée de résilience et de reconstruction après ces drames me semble vraiment une belle promesse, l’auteure s’y attèle avec douceur, j’ai trouvé que ce n’était, paradoxalement, pas très voyeuriste (pourtant elle nous décrit vraiment tout le vécu de l’héroïne et quelques détails bien glaçants vécus par le personnage, on n’a aucune ellipse narrative ou autre pour ménager le lecteur, peut-être malgré tout conserve-t-elle une forme de pudeur) mais j’ai un peu manqué d’émotions. Là encore, une petite sensation de rester sur le bord de la route qui m’a dérangé… et un peu déçue.

Le personnage de Rémi est intéressant très différent de Angèle, ils forment un contraste voulu qui fonctionne assez bien. Là encore je ne sais pas si je me suis profondément attaché au personnage même quand il nous raconte son passé.

Pour ne pas trop en dévoiler et comme le roman est somme toute très court, j’ai eu l’impression de manquer de scènes clés, de moments de non-dits plus forts ou ma connivence avec les personnages se serait vraiment installée, je ne sais pas comment le dire autrement.

Je salue par contre en un point, j’étais persuadée, mais vraiment, d’avoir complètement grillé un aspect de l’intrigue. J’attendais juste la confirmation et en fait ce n’est pas du tout le retournement prévu qui est arrivé, donc l’auteure m’a bien eu. Moi qui étais sûre et certaine d’avoir tout saisi, en fait j’ai été sur la mauvaise piste. Donc une petite surprise, je me suis dit « ah mince ! raté ! »

Une demi-rencontre. Peut-être la thématique me semblait tellement forte que j’attendais une secousse trop forte quand l’auteure a voulu aborder les choses tout autrement. Peut-être un état d’esprit pas au rendez-vous à ce moment-là ? Une couverture douce, qui invite à la rêverie un peu plus que l’histoire ne l’a fait pour moi. Je n’en ressors pas en critiquant le style, l’histoire ou à me dire « quel mauvais roman » vraiment pas du tout. C’est juste une moins belle rencontre que je ne l’espérais. J’invite tous ceux que les thématiques de reconstruction après un drame, de réflexion sur la façon dont on peut rester marqué par une tragédie et les choix qu’elle nous amène à faire dans notre vie à se pencher sur ce roman, il pourrait tout à fait vous plaire.

Vues : 58

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

J.L. Beck & C. Hallman / The Diavolo Crime Family, tome 1 : Détestable diable

Quelques infos sur le livre : Détestatble diable Auteur : J.L. Beck & C. HallmanSérie : The Diavolo …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :