T’as qu’à maigrir! Challenge 1 – (Se) changer – Mo Gadarr

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : T’as qu’à maigrir ! Challenge 1 (Se) Changer

Auteur : Mo Gadarr

Série : T’as qu’à maigrir Tome 1

Genres : Romance – Littérature contemporaine

Éditeur : Éditions Fyctia

Collection : 

Publication: Le 4 Août 2020

Édition: Numérique

Pages : 451 pages

Prix : 1,99€

Rating : 

Résumé du livre :

Challenge n°1- (Se) Changer.

Slim a une vie qui pourrait paraître idyllique : un boulot qu’elle aime, une petite fille adorable, un mec beau comme un dieu ainsi qu’une amie à la personnalité de dingue qui est toujours là pour elle. Seulement, Slim a aussi un appétit redoutable, le tour de taille qui va avec, une maladresse systématique et un terrible manque de confiance en elle.

Quand son compagnon la quitte du jour au lendemain, elle est déterminée à le reconquérir, quitte à remettre en question ce qu’elle est : une femme ronde.

Quitte aussi à supporter et accepter l’aide de son coach, Ulrich, un véritable connard de première.

Entre son challenge et les épreuves que la vie lui réserve, Slim pourra-t-elle tout encaisser sans se perdre elle-même ? Doit-on maigrir pour être heureuse ?

Votre avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions Fyctia de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Ainsi au moment de la proposition de ce SP, j’ai été séduite par le résumé et la couverture. Et pouvoir lire une histoire où, pour une fois, l’héroïne casse les codes et ne ressemble rien aux autres, me promettait de passer un bon moment de lecture.

Mais plus je progressais dans ma lecture, plus je déchantais.

Que s’est-il passé alors que je m’imaginais retrouver un peu de mon parcours au travers de Slim, l’héroïne ?

Or, avant de partager mon avis avec vous, faisons plus ample connaissance avec Slim, qui n’a qu’à maigrir comme l’annonce si bien le titre.

Cette assistante de direction dans un collège est obèse et ses 122 kilos ne lui posaient pas vraiment de problème jusqu’au jour où son compagnon et père de sa fille, ne la quitte.

Pourtant, Slim avait tout pour être heureuse : un homme qui l’aime, une adorable petite fille, un job et des amis. Et jusque là, elle n’avait jamais eu à se remettre en questions.

Sauf que Greg, son futur ex, n’y va pas avec le dos de la cuillère et Slim comprend que si elle ne perd pas du poids rapidement, elle va tout perdre et même bien plus.

Déterminée à récupérer son compagnon et ainsi sauver son couple et sa vie de famille, mais également à éliminer tous ces kilos qui lui gâchent la vie, Slim pousse la porte du centre de fitness Commando Günther, établissement appartenant à son beau-père. Centre spécialisé dans les stages commandos et la perte de poids efficace.

La jeune femme, quelque peu intimidée par l’allure inhospitalière et aseptisée de l’endroit, fait la rencontre la rencontre d’Ulrich. Une rencontre, qui va peut-être chambouler toute sa vie… Sauf que dès les premiers regards et paroles échangés, ils se détestent malgré qu’ils doivent collaborer étroitement.

Et rien ne va se passer comme prévu car Ulrich et Slim sont deux têtes dures et tous deux barricadés dans leurs propres retranchements.

Ainsi quand Slim perd trop vite du poids, elle change trop de mentalité, en prenant de mauvaises décisions et devenant même égoïste. Et avant de se rendre compte de tout ce qu’elle risque, Slim persiste encore plus.

Fantasmant plus que de raison sur son coach, le reste de sa vie s’écroule. Son ex demande la garde de leur fille, a refait sa vie avec son ex meilleure amie et ses proches lui tournent le dos.

Malgré qu’elle soit enfin parvenue à atteindre un poids à 2 chiffres, à coucher avec Ulrich – peut-être pas la meilleure décision de sa vie, comment Slim va-t-elle reprendre le contrôle de tout le reste ? Slim est totalement désemparée et ne sait plus à qui faire confiance car elle se rend compte qu’elle est réellement toute seule après tous ces efforts réalisés, peut-être pour rien…

Même mon résumé personnel de ce premier tome de la série T’as qu’à maigrir ressent les points négatifs que ma lecture a soulevé alors que tout y était pour me plaire.

Tout comme Slim, je suis obèse et ai essayé bon nombre de méthodes pour maigrir. L’histoire se passe dans mon lieu de résidence et de travail donc je trouvais tout cela intéressant.

Un personnage qui me ressemble et qui casse les codes, comme je le disais en début de chronique.

Mais bien vite, le nombre de fautes d’orthographe et de coquilles ont gâché ma lecture, rapidement tombée dans la caricature de la nana grosse, et de tous les stéréotypes qu’on nous colle sur le dos. J’ai trouvé que l’aspect mal-être au quotidien et changement de vie ont été trop vite éclipsés par cette amourette entre Slim et son coach.

Et que dire de la fin : l’héroïne qui devient mannequin ! Trop cliché à mon goût.

Je me doute que l’auteure souhaitait terminer son histoire avec une touche positive et rêveuse mais tous les points cités ont ruiné la joie que je m’en faisais en premier lieu, après avoir lu le résumé.

Tant pis pour moi !

Pour répondre à la question finale du résumé, qui était : Doit-on maigrir pour être heureuse ?

Il faut apprendre à s’aimer quelque soit notre corps et notre silhouette. Mais surtout il faut avoir confiance en soi. Peu importe les kilos disgracieux, que l’on a ou pas. Être heureuse, c’est bien plus que cela.
Pour la part personnelle de cette chronique : En avril 2016, j’ai subi une chirurgie, une sleeve, pour maigrir, et je recommence un parcours médical pour un by-pass, en chirurgie de recours et suite logique dans cet amaigrissement médicalisé, car j’ai essayé tous les régimes possibles.

J’ai été obèse les 3/4 de ma vie.

Et depuis que j’ai perdu tous ces kilos qui me gâchaient le quotidien, je me sens amplement mieux. Certes, j’en aurai encore une bonne trentaine à perdre pour atteindre mon objectif mais je me plais comme je suis.
Alors je n’ai pas maigri pour être heureuse, même si évidemment je le suis énormément plus depuis ma sleeve. Mais surtout, j’ai appris à aimer ce corps que j’ai toujours détesté et à me plaire quand je me regarde dans le miroir. Et ça, cela me rend heureuse !

PS : Je suis vraiment une affreuse chroniqueuse, pour avoir tarder à écrire et publier mon avis !

Extrait :

« -Et puis, tu fais ce régime pour de mauvaises raisons, je te l’ai déjà dit ! s’agite-t-elle. Greg ne te reviendra pas parce tu auras maigri, Slim. Vu que tu sors maintenant avec quelqu’un à ce que j’ai pu voir, pourquoi ne pas arrêter avec ça ?

Sa remarque me fait l’effet d’une gifle. Nawel m’observe avant de reprendre d’une voix plus douce :

-Tu veux maigrir par amour et… et ça ne marche pas quand on ne le fait pas pour soi…

-Ça, je le sais, figure-toi. Au départ, c’était pour Greg mais maintenant, c’est pour une raison plus importante. Greg en demandant la garde de Lila a détruit mes derniers sentiments. Je lui en veux tellement, maintenant. Mais du coup, je suis encore plus motivée à maigrir, mais pas pour lui. Oh, non ! Pas pour lui…

-Pour quoi alors ? Pour le mec avec qui tu étais, là ?

-Mais non ! Je le fais pour gagner !

-Pour gagner ?

-Oui ! Pour gagner cette bataille qui est perdue d’avance si je me ramène comme ça devant le juge. Parce que là telle que je suis, je transmets à tous un message que je déteste. Le juge comme n’importe qui me voit aura la même impression. Il va se dire que si je suis incapable de contrôler ma gourmandise, c’est que je ne contrôle rien dans ma vie, que je suis fainéante, et que je suis en mauvaise santé. Jamais il ne me confiera Lila. »

Vues : 116

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Karla Sorensen / Onde de Choc

Quelques infos sur le livre : Onde de Choc – Titre original : Bombshell Auteur : Karla …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :