Accueil / LITTÉRATURE / CHRONIQUES / TJ Klune / Au premier regard, tome 2 : Dis-moi que je rêve

TJ Klune / Au premier regard, tome 2 : Dis-moi que je rêve

Quelques infos sur le livre :

DIS-MOI QUE JE RÊVE

  • Auteur : TJ Klune
  • Série : Au Premier Regard
  • Genre : Homoromance, Comédie romantique
  • Editeur : MxM Bookmark
  • Collection : Romance
  • Publication : 27/09/2017
  • Edition : Numérique
  • Pages : 300
  • Prix : 6,99€
  • Rating : 

 

Résumé :

Est-ce que vous croyez à l’amour au premier regard ?

Ce n’est absolument pas le cas de Sanford Stewart. En fait, il croit plutôt à son parfait contraire à cause de l’Homonarque du Stade ; Darren Mayne semble, en effet, ne vivre que pour semer le chaos dans sa vie parfaitement organisée. Sandy le déteste, et rien ne le fera jamais changer d’avis.

Ou du moins essaie-t-il de s’en convaincre.

Mais lorsque le propriétaire du Jack It – le club où Sandy se produit en tant que Helena Hansbasket, drag queen – lui demande son aide en désespoir de cause, Sandy réalise qu’il devrait peut-être mettre ses sentiments pour Darren de côté. Parce que le Jack It fermera ses portes à moins que quelqu’un persuade Andrew Taylor, le maire de Tucson, de le laisser ouvert.

Quelqu’un comme Darren, le fils illégitime du maire.

Le plan est simple : séduire Darren et le pousser à convaincre son père de renouveler le contrat du Jack It avec la ville.

Simple, n’est-ce pas ?

Pas tant que ça.

 

Avis de Anne_B :

Je remercie les éditions MxM Bookmark pour m’avoir permis de lire ce livre en Service Presse, un tome 2 que j’avais hâte de découvrir. Après avoir adoré l’histoire de Paul et Vince dans le premier opus, je ne pouvais qu’être impatiente de connaître celle de Sandy et Darren au vu de la personnalité de ces deux-là dans le roman précédent.

Sanford Stewart a 31 ans, travaille dans une compagnie d’assurances et s’y ennuie. Mais tous les soirs au Jack It, il devient Helena la drag-queen, la Reine du club gay, à la forte personnalité, aux spectacles fabuleux et adulée par tous. Là-bas, la diva y collectionne les coups d’un soir – l’amour au premier regard n’entrant plus dans son concept de vie. Sandy n’est ni transgenre, ni travesti mais juste un artiste qui adore la scène en se produisant en drag-queen. Son univers nocturne est fait de spectacles à paillettes et de sexe. Il aurait tout pour être heureux s’il n’y avait pas Darren Mayne, l’Homonarque du Stade, le Roi des sportifs gays. En effet, il existe un certain antagonisme entre eux, ou du moins de la part de Sandy qui déteste Darren.

Darren, 28 ans, demi-frère de Vince et fils bâtard du Maire de la ville, est séduisant, costaud et arrogant. Il est le chef de file des homosportifs du club et, d’après Sandy, l’Homonarque bouffe un minet différent chaque soir. Pourtant, depuis bientôt 7 ans, Darren assiste à tous les spectacles d’Helena sans exception, essayant de se rapprocher de la Reine sans jamais y parvenir. Mais voilà que le Jack It est menacé de fermeture – le contrat avec la municipalité risquant de ne pas être renouvelé. Alors quand Mike, le patron, demande à Sandy de séduire le fils du maire pour essayer de sauver le club, les choses ne risquent-elles pas de changer ?

C’est un livre plein de punch et d’humour, avec des passages très cocasses. D’entrée le ton est donné avec une séquence complètement loufoque qui m’a faite mourir de rire et qui se passe à l’entrée du Jack It alors que Sandy et son meilleur ami Paul n’ont encore que 17 ans. Le brunch complètement déjanté est aussi un modèle du genre, et idem avec l’histoire du gode vert qui n’est pas triste non plus, sans oublier les passages avec le serveur Santiago ou encore Caleb le « minhipster » qui veut absolument mettre Darren dans son lit. Bref, impossible de tout citer tellement l’auteur s’en donne à cœur joie. C’est vrai que la personnalité haute en couleurs des protagonistes – et de Sandy en particulier – s’y prête bien. C’est en tous cas un pur plaisir de lire les scènes de tous ces gens parfois si excessifs. Il y a aussi énormément d’humanité qui ressort de tout ça. Sandy est formidable, j’ai beaucoup aimé son personnage mais c’est Darren que j’ai adoré. Je l’ai trouvé très attachant dans sa persévérance malgré les revers qu’il subit. L’entourage est le même que dans le tome 1, les personnages sont toujours aussi déjantés mais ils forment tous une belle famille reconstituée qui est vraiment géniale, pleine d’affection et d’amour.

Mais TJ Klune sait aussi être sarcastique et mordant. Il dit, par exemple, sa façon de penser sur l’homophobie (l’argumentation d’Helena face au maire Taylor est brillante). L’auteur laisse également entrevoir sa position vis à vis de la politique de Trump ou bien donne l’avis affectueux d’Helena sur la « Conchita » qui a gagné l’Eurovision. Jubilatoire.

Il y a malgré tout quelques longueurs – quand par exemple Sandy part dans ses délires verbaux (je pense à l’histoire de la rencontre entre la Reine et l’Homonarque du Stade). Mais c’est tellement amusant que ça ne pose pas vraiment de problème au final.

Voilà un excellent tome que je ne peux que vous recommander, ce roman est à lire et relire sans modération.

 

Extrait :

— Santiago, dis-je. Pardon de t’ennuyer, mais tu tripotes la boisson de Darren. Je suis sûr qu’il aimerait en prendre une gorgée.
— Oups, répondit Santiago en se suçant la lèvre inférieure. Toutes mes excuses. Parfois, mes doigts agissent tout seuls. Tu te souviens de mes doigts, Darren ?
Il les agita devant le visage de Darren.
— On m’a dit que j’avais des mains magiques.
Darren se contenta de le regarder dans les yeux, le visage impassible, et silencieux.
— Mon amour, dis-je. Ne sois pas grossier, il t’a posé une question. Tu te souviens de ses doigts et de ses mains magiques ?
Darren me fusilla du regard.
En retour, je lui souris.
Son visage s’adoucit légèrement. Comme s’il était exaspéré, mais de manière attendrie.
J’essayai de ne pas en paraître surpris. Parce qu’il était doué. Presque trop doué. Il était en train de me la faire à la Daniel Day-Lewis.
Il fallait que je la joue encore plus à la Meryl Streep.

A propos de Anne B

"Il faut toujours garder une petite place pour les livres" telle est la devise que je vous délivre et j'essaie de m'y tenir avec beaucoup de plaisir ! Bisou

Découvrir également

Sarah Morgan / From New York with love, tome 2 : Un été dans les Hamptons

#SarahMorgan  #SethCarlyle #FromNewYorkWithLove #UnEteDansLesHamptons  Quelques infos sur le livre : Un été dans les Hamptons Auteur …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :