Accueil / Interview / Interview #6 : Chris Verhoest

Interview #6 : Chris Verhoest

Korri et moi aimons énormément ses écrits alors je ne voyais personne d’autres qu’elle pour répondre à mes questions. Pour cette nouvelle interview, je tenais à poser quelques questions à Chris Verhoest. C’est mon premier auteur français spécialisé dans l’homoromance. Pour ceux qui ne la connaisse pas encore, elle est l’auteur d’une quarantaine de romans et depuis quelques temps elle me fait l’honneur de participer à l’aventure en me laissant réaliser ses couvertures 😉

 

 

Chris Verhoest répond à nos questions :

[TRLON] Tout d’abord Chris, merci de prendre le temps de répondre à mes quelques questions. J’espère que tu passeras un agréable moment en ma compagnie. J’ai pris pour habitude d’interroger des auteurs que je lis ou que je découvre. Pour toi c’est un peu particulier parce que ça fait maintenant un moment que l’on a l’occasion de travailler ensemble alors c’est avec plaisir que je te pose ces quelques questions.

 

Toi et ton entourage :

[TRLON] Tout le monde ne connaît peut-être pas encore Chris Verhoest, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Christ Verhoest : Lire puis écrire ont toujours été des passions, mais j’ai commencé à être publiée en 2009, par diverses maisons d’édition. Ensuite est venue l’auto-édition. Mon genre de prédilection, avant même que ça porte ce nom, c’est l’homoromance. J’ai écrit ma première histoire d’amour gay à 18 ans.

[TRLON] Christ Verhoest, est-ce ta vraie identité ? Ou es-tu une personne à multiples facettes ?

Christ Verhoest : Oui, c’est mon vrai nom. Parfois, je regrette d’ailleurs de ne pas avoir publié sous pseudo, histoire de préserver le mystère. J’ai une autre facette, Sylvio Duguay, avec laquelle j’officie sur wattpad. Là encore c’est une vraie identité, c’est un autre de mes prénoms, et mon premier nom de famille. Ensuite, je suis plutôt fluide, donc ça me convient bien.

[TRLON] Je sais que ton mari est un grand soutien pour toi. Quels sont les personnes de ton entourage qui te soutiennent dans ta passion de l’écriture?

Christ Verhoest : Mon mari principalement, en effet, parce qu’il est relecteur et qu’il met en page les romans. Je l’admire parce qu’il cherche sans cesse à se perfectionner pour offrir le meilleur au lecteur. Ma famille entière soutient cette activité et m’aide (pour me faire un site internet par ex).

[TRLON] D’ailleurs que pensent-ils de ta passion ? Est-ce qu’ils ont lu tes écrits ?

Christ Verhoest : Je pense que ça leur paraît évident, que ça convient à ma nature, ils m’ont toujours vu lire. Me voir écrire est logique pour eux. Certains ont lu mes écrits, oui.

[TRLON] Tes enfants sont encore jeunes, mais quand ils auront l’âge leur feras-tu lire tes écrits un jour ? Ou n’est-ce pas envisageable ?

Christ Verhoest : A chaque fois que je publie un livre, je prends soin de mettre un exemplaire de côté pour chacun d’eux. Ils le savent, et j’espère bien qu’ils auront un jour la curiosité de lire ce que je leur transmets. Ils savent les principaux sujets, suivent l’évolution des livres.

 

Toi et ta passion :

[TRLON] Tu as déjà quelques romans édités par des maisons d’éditions et d’autres que tu publies en autoéditions. A quoi vont tes préférences entre les deux options ? Et pourquoi ?

Chris Verhoest : Au bout de quelques années à faire l’un et l’autre, je connais mes goûts et ils me portent davantage vers l’autoédition. Je suis une personne indépendante, et j’aime gérer le livre, de sa couverture à sa vente, en passant par sa date de sortie. Et quand je fais une erreur, je ne dois m’en prendre qu’à moi-même et tenter de rectifier.

[TRLON] Ecris-tu partout ou t’enfermes-tu dans un endroit au calme pour écrire ?

Chris Verhoest : J’ai mon endroit, oui, mais il est au centre de la pièce de vie, je n’aime pas m’enfermer.

[TRLON] Avant d’écrire est-ce que tu as besoin de respecter un rituel ? Ecrire avec ton stylo plume préféré ? Ecrire avec une musique chère à ton cœur ?

Chris Verhoest : Pas de rituel, à part écrire sur un cahier, avec un stylo bille, c’est ainsi que je ressens le mieux les mots.

[TRLON] Quand tu travailles sur tes romans, as-tu un plan ? Ecris-tu la trame et ensuite le reste de l’histoire ou tout te vient-il au fur et à mesure ?

Chris Verhoest : J’ai des fiches sur les personnages, sur les fils rouges de ce qui doit être résolu. Ensuite, j’écris un synopsis très général qui raconte l’histoire du début à la fin, mais sans détailler. A partir de là, j’écris les chapitres au fur et à mesure.

[TRLON] Ton inspiration où la trouves-tu ? Dans la vie de tous les jours ? En regardant la télévision ? En écoutant la radio ? En discutant avec des amies ? Dis-moi tout. 

Chris Verhoest : Partout. Ça peut venir d’un mot, d’une phrase prononcée dans une série, d’un fait divers, d’une photo, d’une personne que je croise dans la rue ou un magasin, qui va m’intriguer, et stimuler mon imaginaire, ou de lieux visités.

 

Toi et tes romans :

[TRLON] Tu as rééditer « Les lauriers de la vengeance » dont tu as récupéré les droits récemment. Qu’as-tu ressenti lors que tu as terminé l’écriture de ce roman ?

Chris Verhoest : J’avais été très émue par le triste destin d’un personnage historique, et j’ai voulu lui en écrire un autre, bien plus positif, plein d’amour, et ça m’a mis du baume au cœur.

[TRLON] Que peux-tu nous dire sur « Les lauriers de la vengeance » pour ceux que ne connaissent pas encore ton histoire ?

Chris Verhoest : C’est une histoire qui débute difficilement, mais le héros, Lannig, qui part de loin et évolue dans le St Cloud du XVII siècle, va se battre pour obtenir une meilleure existence avec l’élu de son cœur. Il est question du sens de la vengeance, de la façon dont les gens manipulaient pour s’élever dans la noblesse, et aussi de sociétés secrètes ayant réellement existé.

[TRLON] Ton prochain roman « Mes deux étoiles » va être auto publié bientôt. Tu m’as déjà convaincu avec tes autres romans de la même série, mais si tu devais persuader d’autres personnes de découvrir tes livres, que pourrais-tu nous dire sur cette série en particulier ? 

Chris Verhoest : Elle nous emmène à travers les USA, elle parle de réhabilitation, de cheminement personnel, pour passer du statut de personne abusée à celui de personne libre et sûre d’elle. Cette nouvelle voie passe par l’amour, et elle propose au lecteur des messages. L’homophobie, l’homoparentalité, la gestion d’un handicap ou du passé.

[TRLON]Tes romans sont nombreux et variés. Si tu devais conseiller, deux ou trois histoires parmi tes préférées lesquelles seraient-ce et pourquoi ?

Chris Verhoest : C’est très difficile. Toutes mes histoires signifient quelque chose pour moi. Si je devais en choisir trois, je prendrais la série des archelar, qui est de la bit-lit, car c’est ma première série M/M. Avant je n’avais écrit que des one shots. Ensuite, je mettrais Donovan, parce que l’histoire m’a vidée psychologiquement, je lui ai tout donné. Et enfin, la série américaine que j’achève avec mes deux étoiles. Parce qu’elle représente un tournant, mon envie d’ailleurs.

[TRLON] Est-ce des romans que tu as écris pour une occasion particulière ou pas du tout ? Raconte-nous leur naissance.

Chris Verhoest : Je dirais qu’ils sont nés car ils demandaient à l’être.

[TRLON] Les personnages de tes histoires sont-ils inspirés par des personnes que tu connais ?

Chris Verhoest : Je ne crois pas. J’ai pu reprendre des situations, des actes, des gestes, mais pas davantage.

 

Toi et tes projets : 

[TRLON] Quels sont tes futurs projets dans l’immédiat ? Ecriture, pause vacances ?

Chris Verhoest : Je finis cette série américaine et je me repose. Je pars bientôt aux USA, donc j’espère y puiser de quoi nourrir mes prochaines histoires. J’avais prévu une autre série, tournant autour d’un héros, qui aurait des caractéristiques d’agent secret et d’aventurier. C’est tout nouveau pour moi.

[TRLON] L’ homoromance est-ce ton domaine de prédilection ou as-tu prévu d’autres genres pour tes nouveaux livres ?

Chris Verhoest : L’homoromance a un avantage, elle permet d’écrire dans tous les genres, du fantastique au réalisme.

[TRLON] As-tu un livre en cours d’écriture ? Si oui peux-tu nous en dire un peu plus ?

Chris Verhoest : J’achève le dernier roman de la série américaine, il me reste deux chapitres. Il y sera question de la spiritualité amérindienne, pour guérir certaines blessures de l’âme et du corps, et d’un petit garçon précoce, de secrets. (Il sort le 5 avril en numérique et en papier)

[TRLON] Tes nouveaux projets, les écris-tu directement sur ton pc ou as-tu un calepin dans lequel tu écris tes textes ? Et est-ce que tu te sens proche mentalement de tes personnages ?

Chris Verhoest : Tout est sur feuilles. A l’ancienne. Oui, je suis proche, je pense, du cheminement mental de certains personnages.

[TRLON] Quand tu as une idée pour un nouveau roman, est-ce que tu en parles avec des amies ou tu écris et tu fais lire ensuite à des bêta-lectrices ?

Chris Verhoest : J’écris les chapitres au fur et à mesure et ce sont mes lecteurs de wattpad qui me lisent et qui sont mes bêta-lecteurs.

 

Toi et ta vie de tous les jours :  

[TRLON] As-tu d’autres passions que l’écriture ?

Chris Verhoest : Oui. Les sports d’eau, les voyages, les animaux.

[TRLON] Où te vois-tu dans dix ans ?

Chris Verhoest : Plus le temps passe, et moins je me projette.

[TRLON] Si tu devais te décrire en trois mots ? Quels seraient-ils ? 

Chris Verhoest : Honnête, rêveuse, trop entière

[TRLON] Est-ce que tu es une adepte des réseaux sociaux ? Facebook, twitter, instagram,…

Chris Verhoest : Facebook, pour mon actualité littéraire et les actualités tout court, l’échange avec les lecteurs, mais en évitant d’y passer trop de temps. Wattpad, où j’adore discuter avec mes lecteurs. Je n’ai jamais réussi à aimer vraiment Twitter, même si j’essaie de poster parfois dessus.

[TRLON] Que penses-tu de l’édition numérique ? Je sais que la hantise des auteurs c’est de se retrouver sur les sites de téléchargements illégaux.

Chris Verhoest : Je préfère le papier mais j’ai conscience de l’aspect pratique du numérique. Il est pour moi indispensable, en terme de gain de place, et de possibilité d’être lu partout dans le monde. Quant aux téléchargements illégaux, je pense de toute façon que ceux qui n’ont jamais acheté n’achèteront jamais un livre, donc je ne me bats pas contre cela.

Toi avec humour : 

[TRLON] Décris tes propres romans en trois mots ! 

Chris Verhoest : Découvrez vous même.

 [TRLON] La chanson que tu détestes le plus au monde ?

Chris Verhoest : Psy, et son gangnam style, sans aucune hésitation ! mdr.

[TRLON] Ton top 5 des acteurs sexy que tu kiffes ? 

Chris Verhoest : Ryan Gosling, Ryan Reynolds, James Franco, Kit Harrington, Ezra Miller.

[TRLON] J’épouse, je baise, je tue ? Qui choisirais-tu pour ce petit jeu ?

Chris Verhoest : un vieux riche, pas le vieux riche mais son garde du corps, le vieux riche (pour hériter, l’écriture ça ne paye pas)

[TRLON] Si tu pouvais choisir 5 livres à emmener sur une île déserte, quels seraient ces titres ?

Chris Verhoest : Impossible de choisir, c’est terrible, ça. Je préfèrerais du coup n’en emmener aucun et me souvenir chaque jour d’un livre différent.

 

Le portrait chinois de Chris Verhoest :

[TRLON] J’ai mélangé plusieurs thèmes pour ce petit portrait chinois, j’espère qu’il te plaira.

  • Si j’étais un écrivain ? Stephen King
  • Si j’étais un roman ? Les hauts de hurlevent
  • Si j’étais un héros de littérature ? Heathcliff
  • Si j’étais un signe de ponctuation ? 
  •  Si j’étais une langue ? L’espagnol
  • Si j’étais un conte de fée ? La belle et la bête
  • Si j’étais une chanson ? With or without you
  • Si j’étais une musique de film ? Avatar
  • Si j’étais une chanson française ? J’ai le droit aussi
  • Si j’étais un groupe de rock ? Téléphone
  • Si j’étais un groupe étranger (anglais, américain…) ? Linkin Park, mais parce qu’il faut bien choisir
  • Si j’étais un instrument de musique ? Guitare
  • Si j’étais un épisode de Star Wars ? Le dernier, Rogue One
  • Si j’étais un épisode de Twilight ? Le premier
  • Si j’étais un film français ? euh… fantômas ? ahahah
  • Si j’étais un personnage Disney ? Dory
  • Si j’étais un superhéro ? Deadpool
  • Si j’étais une série télé ? Cold case affaires classées
  • Si j’étais une partie du corps humain ? Coeur
  • Si j’étais une fleur ? Rose
  • Si j’étais un oiseau ? Mésange
  • Si j’étais un tableau ? Le cri, de Munch
  • Si j’étais un monument parisien ? Le Louvre
  • Si j’étais une des 7 merveilles du monde ? Les jardins suspendus de Babylone

Je te remercie d’avoir répondu à toutes ces questions, je te laisse maintenant le soin de finir cette interview avec un mot pour mes lecteurs, le clavier est à toi.

Le mot de la fin est à Chris :

 

Chris Verhoest : Merci à ceux qui me lisent et me liront, ils font vivre mes modestes mots.

 

L’auteur précise à toutes fins utiles :

(Liens du blog, dernière révélation ou autre)

 

Les lecteurs de l’auteur peuvent lui écrire à l’adresse suivante :

Nous vous invitons aussi à la suivre sur Facebook : voir sa page

Et sur Twitter : Ici

ou sur Instagram :

 

Publications de l’auteur en France :

Voici une sélection de quelques titres récents de l’auteur mais de nombreux autres sont disponibles.

 

    

 

 

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars…

Découvrir également

Chris Verhoest / Donovan

Quelques infos sur le livre : Donovan Auteur : Chris Verhoest Série : Genre : Homoromance Editeur : Alexan …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :