Amour et chocolat – Mélane Lor

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Amour et chocolat

Auteur : Mélane Lor

Série :

Genres : Romance contemporaine – Romance de Noël

Editeur : Editions BMR

Collection :

Publication : Le 5 novembre 2021

Edition : Numérique

Pages : 360 pages

Prix :  5.99€

Rating :

Résumé du livre :

Edwige, fraîchement revenue de voyage humanitaire, n’avait pas prévu de repartir de sitôt. Mais c’était sans compter sur sa sœur, propriétaire d’une boutique de spécialités régionales, qui lui demande de la remplacer au mythique marché de Noël d’Oslo. Elle, qui supporte déjà mal la fraîcheur de ses montagnes, se demande comment survivre au froid polaire qui l’attend.
D’humeur massacrante, sa rencontre avec Igor dans l’avion est explosive. Alors quand elle apprend que non seulement il sera sur le marché, mais qu’il est également son colocataire pour les mois à venir, elle s’attend au pire. Mais rapidement, elle est troublée par la gentillesse et le franc-parler d’Igor. Et si finalement leur cohabitation forcée s’avérait plus plaisante que prévu ?

Votre avis :

Une bougie allumée, un thé chaud, un plaid tout doux, le chat dans son coussin et un film de Noël sur Netflix, voilà le programme idéal pour lire, mais dans mon cas présent pour rédiger mon avis concernant Amour et Chocolat, le second roman de Mélane Lor dont je découvre la plume et le style au travers de ce livre.

Envie de voyage, besoin d’amour mais aussi d’un peu de panique à bord sans oublier la grosse envie de chocolat ? J’ai la recette parfaite à vous faire déguster ou plutôt le livre qu’il faut pour répondre à tous ces besoins.

Et pour cela, je vous invite en Norvège, presque le pays du Père Noël, pour vivre les fêtes de fin d’année en compagnie d’Igor et d’Edwige. Deux jeunes Français presque trentenaires et qui vont participer à l’un des plus beaux marchés de Noël d’Europe à Oslo mais aussi, apprendre à se connaître, à cohabiter et peut-être à s’aimer, le tout dans le cadre enneigé, doux et bonne enfant qui nous amène tous et toutes à rêver.

Mais avant de poser vos valises en Scandinavie et de prendre possession de l’un des chalets en bois du fameux marché, partons à Montgenèvre au cœur des Alpes où Edwige – revenue tout juste de trois ans de mission humanitaire en Afrique -, aide sa sœur et son beau-frère qui sont propriétaires d’une boutique de spécialités et gourmandises régionales, notamment leur délicieux vin chaud, connu par toute la ville.

Or voilà, que la jeune femme qui n’aime ni le froid et encore moins la neige – un comble – va devoir remplacer sa sœur durant deux mois à Oslo. Cette dernière avait gagné, par le biais d’un concours de talents, la possibilité de représenter la France et ses spécialités, en compagnie d’autres lauréats, en gérant un chalet sur le mythique marché de Noël d’Oslo et d’y vendre ses produits. Mais Maud est enceinte, et sa grossesse ne se passe pas pour le mieux. Interdit de quitter son lit et encore moins de voyager.

Haaaaaaaa, panique à bord pour Edwige !

Car hormis donner un coup de main ponctuel à la boutique, elle n’y connaît pas grand-chose. Mais pour faire plaisir à sa sœur et éviter de voir les rêves de son ainée s’écrouler, Edwige est prête à tout, même à affronter les températures hivernales, faire fi de la barrière de langue, mais qu’elle finira par maîtriser, et survivre à l’attaque d’une cigarette électronique dans l’avion la menant à Oslo.

Et celui qui se cache derrière cette agression, se nomme Igor.

Quel vol déplaisant pour la jeune femme et que va-t-elle penser quand elle va comprendre que ce fameux voisin de siège va devenir son colocataire mais également son collègue de chalet… voire plus si affinités.

Mais y’aura-t-il vraiment des affinités ? Car Edwige s’attend au pire en fin de compte et elle est prête à prouver qu’elle a autant sa place sur ce marché que ce malotru au charme dévastateur.

Igor, quant à lui, est gérant d’une chocolaterie en plein cœur de Bayonne et vit à Hossegor. Oui, le gimmick du film Brice de Nice y est utilisé à maintes reprises. Ce dernier part très avantagé dans cette aventure de Noël car ses origines paternelles sont norvégiennes, connaît Oslo comme sa poche et il maîtrise parfaitement la langue. Même si l’anglais domine sur le marché, qui attire mille et un touristes durant les fêtes de fin d’année qui sont plus qu’une religion là-bas.

Compétiteur dans l’âme, Igor va malmener sa colocataire de chalet mais il ne sait pas encore qu’Edwige est aussi joueuse que lui, et qu’il risque d’y perdre de sa superbe.

Transformant cet évènement en jeu, tous deux prennent goût à la présence de l’autre et se rapprochent de plus en plus mais jusqu’où peuvent-ils se permettre d’aller ?

Tous deux conscients que leur participation a une date de péremption tout comme une hypothétique relation.

Car, une fois de retour en France, une relation longue distance sera-t-elle d’actualité ?

Troublée par le charme et la gentillesse du chocolatier – d’ailleurs, elle adore sentir son odeur cacaotée sur lui – Edwige ne sait que penser de cet homme qui sent délicieusement bon et qui la rassure.

C’est dans une ambiance chaleureuse, malgré le froid régnant, confortable – après tout un verre de vin chaud avec son bâton de cannelle et un chocolat chaud où fond un chamallow réchauffent aussi bien les cœurs, les corps et les âmes, et évidemment féérique, qu’Igor et Edwige mais aussi un couple de pâtissiers, un père et son fils artisans menuisiers, vont invitent à partager en leur compagnie les deux derniers mois de l’année à Oslo.

Baladez-vous dans les allées illuminées du marché niché autour de la patinoire, flânez auprès des maisonnettes en bois pour y découvrir des produits locaux et artisanaux et fabriqués avec passion et ramenez des souvenirs dans vos valises pour vos cadeaux de Noël.

Et vivez votre miracle de Noël éclairé par de belles aurores boréales réputées dans les fjords scandinaves mais bien emmitouflés dans vos manteaux et écharpes de laine, et peut-être que votre voyage sera bien plus plaisant que prévu.

N’est-ce pas Edwige et Igor ?

Entre tranches de vie partagées, au même titre que l’exquis pain d’épices proposé en vente, de bons chocolats dégustés devant le feu de cheminée, des moments intimes avoués et évidemment de la romance douce comme de la guimauve, Amour et chocolat est un joli cadeau à mettre sous le sapin de Noël et à savourer sans aucune modération.

Je me suis régalée avec cette romance de Noël qui, alors que je finis d’écrire ma chronique, continue de me donner le sourire. Ainsi si vous souhaitez découvrir un peu plus d’Amour et de chocolat, que mes lignes vont ont donné envie de lire, Igor et Edwige n’attendent que vous.

Pour conclure, je tiens à remercier infiniment Mélane qui m’a confié la lecture de son second roman, bien avant sa sortie officielle, et à qui je souhaite un très beau succès et plein de jolis retours pour Noël, qu’elle déballera comme les paquets enrubannés sous le sapin.

Ayant aimé ma lecture, j’ai vraiment envie découvrir son premier roman nommé La résonnance des cœurs.

PS : Mon avis fait partie d’un blog tour auquel participent une dizaine de blogs littéraires. Et vous souhaitez prolonger votre séjour sur le marché de Noël d’Oslo, je vous invite à lire ce qu’ont pensé mes collègues de leurs lectures et de leurs balades en Scandinavie.

Extrait :

« -Tout le monde est prêt ? On peut y aller ?

Soulagée qu’il ne dise rien, j’emboîte le pas de mes partenaires d’aventure. Nous suivons Igor, qui semble très bien connaître la ville et qui nous dirige jusqu’au métro que nous empruntons grâce à nos pass. Deux stations plus loin, nous sommes arrivés et il ne nous faut que quelques minutes de marche pour apercevoir les maisonnettes de bois, typiques des marchés de Noël.

Pour le moment, celui-ci est fermé au public afin de permettre aux commerçants de s’installer. Il ouvrira ses portes vendredi, ce qui veut dire que nous avons seulement trois petits jours devant nous pour être opérationnels.

Nous présentons nos badges à tour de rôle au vigile devant l’entrée. Je m’apprête à demander en anglais le chemin de l’accueil, mais Igor me devance en s’exprimant en norvégien. Je me mets un post-it mental afin de lui demander comment il connaît cette langue peu commune pour les Français.

Lorsque nous nous engageons dans la première allée, nous nous prenons une claque visuelle digne des grands films hollywoodiens. La décoration est magnifique. Des guirlandes faites de branches de sapin, de fleurs rouges et de petites lumières clignotantes sont installées en hauteur, au-dessus de chaque passage. Les chalets en bois sont eux aussi décorés et une douce musique s’échappe des haut-parleurs suspendus un peu partout. Je suis persuadée que l’odeur de vin chaud que je vais préparer complètera à merveille cette ambiance féérique. »

Vues : 87

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

La Carte des Confins 1 – La Carte des Confins – Marie Reppelin

Petite présentation du livre chroniqué : Titre : La carte des confins Auteur : Marie Reppelin Série …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :