Home / Avis / Victor Dixen / Phobos, tome 1 : il est trop tard pour regretter

Victor Dixen / Phobos, tome 1 : il est trop tard pour regretter

Quelques infos sur le livre :

Phobos, tome 1 : il est trop tard pour regretter

  • Auteur : Victor Dixen
  • Serie : Phobos
  • Genres : Young-adult
  • Editeur : Robert Laffont
  • Collection : Collection R
  • Publication: 11/ 06/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 433
  • Prix : 12,99€
  • Rating:  

Résumé :

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

 

Avis de BimboStratus :

Quelle déception ! Franchement si je n’avais pas lu le tome 0 je n’aurais jamais fini ce tome 1 et encore moins lu le tome 2 (qui, heureusement, est meilleur). C’est LONG, il ne se passe rien, l’auteur multiplie les points de vue (entre la vision de Léonor, l’héroïne, et tout ce qui se passe hors champ de la caméra) mais on ne rentre jamais dans le vif du sujet, tout reste superficiel, plat et horriblement lent.
Le pitch : 6 jeunes hommes et 6 jeunes femmes sont envoyés dans l’espace pour participer à une émission de téléréalité romantique et finir mariés pour coloniser Mars. Ils ont tous de lourds secrets et en plus on leur a caché des choses avant de les envoyer là haut.
Les clichés me dérangent pas (et il y en a à la pelle), mais qu’ils soient bien traités, qu’on en ait pour ce qu’on veut ! Des points de vue des différents personnages (pas que de la description externe sans intérêt !), du développement sur eux… Mais non.
La préquelle était un enchaînement de gros secrets, de dramas et de surprises, et là on a des retournements de situations prévisibles et trop peu nombreux, aucune action, rien. Et heureusement que j’ai lu le tome 0, parce que dans ce tome 1 c’est le néant côté information sur les mecs. On les voit quasi-exclusivement que du point de vue de Léonor (qui est pas très dégourdie et passe son temps à pleurnicher intérieurement en se regardant le nombril, mais ça c’est récurrent chez beaucoup de gens, donc pourquoi pas).
Je suis déçue. L’histoire a du potentiel et il me semble gâché. OUI c’est gros, c’est un peu un plot nimportekoitesque (la téléréalité dans l’espace, avec du grandméchantisme en sus, me dites pas que c’est pas n’importe quoi), mais bien traité ça aurait été de la bombe ! Là on a quoi… aucune vie, aucune saveur ou très peu.
Je dis pas, l’auteur s’est renseigné, on a l’impression qu’il sait de quoi il parle et, même si le style est simple, c’est pas trop mal écrit. Mais d’un côté on a les secrets des méchants balancés trop vite et de l’autre une rétention d’information sur les prétendant-e-s, avec un supplément d’ellipses insupportables… Je veux dire, passer plusieurs semaines en ellipses ok, mais au final le développement des personnages de leurs relations est minimal ; ma question est : où réside l’intérêt du livre si on ne suit qu’à moitié des histoires décrites superficiellement ?

 

Extrait :

« Bonjour, mon cher Gordon, bonjour, mesdames et messieurs les journalistes, bonjour à vous tous qui en ce moment même nous regardez depuis les quatre coins du monde, déclare-t-elle en rajustant avec grâce le col de son tailleur, orné d’une délicate broche d’argent en forme d’abeille. Enfin, bonjour à vous, mes très chers prétendants et prétendantes. Quand je vous vois si beaux, si resplendissants, je ne peux m’empêcher de repenser à ceux que vous étiez il y a un an à peine… Des joyaux bruts. Et aujourd’hui, vous voilà parfaitement ciselés pour la mission qui vous attend. Si vous saviez comme je suis fière de vous ! »

Aux yeux du grand public, Serena McBee est l’experte incontestée des rapports homme-femme, une psychiatre diplômée de Stanford qui depuis vingt ans produit et anime l’un des talk-shows les plus suivis des États-Unis, The Professor Serena McBee Consultation, où elle invite les stars et leurs conjoints – genre thérapie de couple avec séance d’hypnose en direct, sa spécialité. Atlas lui a donné carte blanche pour mettre en scène la mission martienne ; tandis que le directeur Lock supervise les aspects techniques, elle se charge du spectacle de A à Z.

Mais pour moi et les autres filles qui se tiennent contre le rideau, Serena McBee est bien davantage que la productrice exécutive du programme Genesis. C’est la bonne fée qui nous a sélectionnées pour partir sur Mars. C’est la bonne étoile sans qui notre rêve ne se serait jamais réalisé. C’est la bonne marraine qui a vu que je pouvais faire autre chose de ma vie que de mouler des pâtées pour chien à l’usine Eden Food France : Serena a réussi le tour de magie de transformer la cendrillon du canigou en princesse de l’espace.

About BimboStratus

Rôliste passionnée, j'adore l'amour et le sexe. Féministe attentionnée, j'aime les nuages et les étoiles. Et les livres dans tous ça ? C'est surfait, mais y'en a des biens. Suivez mon regard.

Check Also

Audrey Carlan / Calendar girl, tome 5 : Mai

Quelques infos sur le livre : Mai Auteur : Audrey Carlan Serie : Calendar Girl Genres : Romance Editeur …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :