Home / Avis / Victoria Aveyard / The Red Queen trilogy, tome 2 : Glass Sword

Victoria Aveyard / The Red Queen trilogy, tome 2 : Glass Sword

Quelques infos sur le livre :

Glass Sword

  • Auteur : Victoria Aveyard
  • Serie : The Red Queen trilogy
  • Genres : Dystopie
  • Editeur : JC Lattès / Editions du Masque
  • Collection : MSK
  • Publication: 10/ 02/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 448
  • Prix : 12,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l’argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l’électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.
Alors qu’elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n’est pas seule. D’autres Rouges, comme elle, cachent l’étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l’aube, plus rapide qu’un éclair d’argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.

 

Avis de Anne_B :

Le récit de « Glass sword » commence exactement à l’endroit où il s’était arrêté à la fin de Red Queen, le tome 1. On entre immédiatement dans le vif du sujet.
Mare sait à présent qu’elle n’est pas la seule sang-neuf, d’autres rouges ont la même particularité génétique et elle va tout mettre en œuvre pour les retrouver avant Maven. Les recrues, fortes de leurs capacités rouge et argent, constitueront une nouvelle armée aux pouvoirs extraordinaires.
Une grande partie de l’histoire se concentre sur cette recherche des sangs-neufs, avec ses succès et ses échecs terribles en conséquences. Le rythme est moins soutenu que dans le T1, la recherche des sangs-neufs s’avère parfois un peu répétitive. Mais il y a aussi des passages absolument palpitants et notamment vers la fin.

Mare, dans ce tome, est quelqu’un de très tourmenté par sa conscience, par le sang qu’elle a sur les mains. Elle devient de plus en plus froide et distante, y compris envers ceux qu’elle aime.
J’avoue avoir eu du mal avec certaines de ses réactions, notamment vis-à-vis de Cal et aussi de sa propre famille. Elle s’apitoie également un peu trop sur elle-même et paraît parfois assez égoïste.
C’est vrai qu’elle doit faire face à beaucoup de responsabilités et qu’elle n’a que 17 ans, il est compréhensible qu’elle puisse être dépassée par les événements. Toujours est-il qu’elle est complètement refermée sur elle-même. Elle se refuse à exprimer ses sentiments de peur de souffrir. Les choix qu’elle fait sont souvent des décisions prises pour protéger les êtres qui lui sont chers, même si cela peut engendrer de l’incompréhension aux yeux de ses proches et par conséquent, l’isoler un peu plus.

Cal, quant à lui, est un Argent qui doit à présent faire partie des rebelles au mépris de ses convictions. Lui aussi est tiraillé par sa conscience : ce n’est pas sa révolution mais il doit faire avec… Sans compter qu’il n’est pas le bienvenu auprès de nombreux rebelles rouges. Son seul point d’ancrage, c’est Mare. Malgré tout, il essaie de rester fidèle à lui-même ainsi qu’à ceux qui comptent pour lui, même si parfois ce n’est pas toujours évident à vivre.

De nombreux autres personnages sont importants dans l’histoire. J’ai retrouvé, par exemple, avec plaisir Kilorn et Farley la Capitaine de la Garde écarlate et fait connaissance avec de nouveaux sangs-neufs aux pouvoirs fabuleux.

Et puis, il y a Maven. Mare et Cal ont encore en mémoire le frère affectueux ou le promis amoureux qu’ils connaissaient, mais à présent le nouveau Roi n’a plus aucune limite dans l’horreur pour parvenir à ses fins. Il veut Mare à tout prix et commet des actes particulièrement odieux pour essayer de l’obtenir.

La fin de l’épilogue est hyper frustrante. Je m’attendais à ce que ce soit relativement gérable, j’avais tout faux ! Maintenant, il va falloir patienter pour avoir la suite, le tome 3 n’est prévu que pour 2017.

Les anglophones pourront toujours lire, (si ce n’est déjà fait) deux nouvelles :
* Queen song  qui est sous la forme d’un journal intime tenu par la Reine Coriane, la maman de Cal ;
* Steel scars qui est sur Farley la rebelle rouge à la cicatrice au visage.
… pour les francophones, il ne leur reste plus qu’à croiser les doigts en espérant que ces deux petites nouvelles soient traduites.

 

Extrait :

« Quelque chose de tranchant me blesse le poignet et je me rends compte que je me suis gratté au sang, créant une douleur physique pour masquer ma souffrance intérieure. Il m’observe, déchiré.
— Chaque fois que j’ai pris une décision, tu m’as soutenue, dis-je. Si je me transforme en monstre, alors toi aussi.
Il baisse les yeux.
— L’amour rend aveugle.
— Si c’est ton idée de l’amour…
— Je ne sais pas si tu aimes une seule personne, cingle-t-il, si tu vois autre chose que des instruments et des armes. Des gens à manipuler et à contrôler, à sacrifier.
Il n’y a aucune défense à opposer à une accusation pareille. Comment lui prouver qu’il a tort ? Comment lui faire voir ce que j’ai fait, ce que j’essaie de faire, ce que je suis devenue pour garantir la sécurité de tous ceux auxquels je tiens. Que j’ai échoué sur toute la ligne. Que je me sens terriblement mal. Que les cicatrices et les souvenirs sont douloureux. Qu’il m’a profondément blessée avec ses mots. Je ne peux pas prouver l’amour que j’ai pour lui, pour Kilorn ou ma famille. Je ne peux pas formuler de tels sentiments et je ne devrais pas avoir à le faire.
Voilà pourquoi je ne dis rien. »

About Anne B

"Il faut toujours garder une petite place pour les livres" telle est la devise que je vous délivre et j'essaie de m'y tenir avec beaucoup de plaisir ! Bisou

Check Also

Maya Banks / A bout de souffle, tome 3 : Capturée

Quelques infos sur le livre : Capturée Auteur : Maya Banks Serie : A bout de souffle …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :