Home / Avis / Monica James / Sinful Pleasures, tome 1 : Addicted to Sin

Monica James / Sinful Pleasures, tome 1 : Addicted to Sin

Quelques infos sur le livre :

Addicted to Sin

  • Auteur : Monica James
  • Serie : Sinful Pleasure
  • Genres : New Adult
  • Editeur : Hugo Roman
  • Collection : New Romance
  • Publication: 06/ 10/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 360
  • Prix : 17€
  • Rating:  

Résumé :

Depuis que sa fiancée l’a quitté six semaines avant leur mariage, Dixon Mathews a renoncé à toute liaison durable. Il enchaine les rencontres éphémères et n’hésite pas à coucher avec les patientes qui fréquentent son cabinet de psychiatre. Mais alors qu’il pensait ne plus jamais éprouver d’intérêt durable pour elles, deux femmes vont croiser son chemin. Juliet est belle et toxique, addict au sexe. Madison est innocente et fragile. Une l’attire sexuellement, l’autre touche son âme et son coeur.
Dixon n’est peut-être pas le meilleur des hommes et il a ses faiblesses mais il sait qu’il doit choisir. Mais les choix les plus évidents ne sont pas toujours les meilleurs et la voie la plus simple peut parfois se compliquer.
Dixon va vite découvrir ce qu’il veut vraiment mais les erreurs du passé reviennent souvent hanter le présent.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Stéphanie et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

 

J’attendais avec beaucoup d’impatience de recevoir ce service presse et allez savoir pourquoi quand j’ai commencé une nouvelle lecture, le facteur m’a déposé l’enveloppe contenant mon précieux. Et comme tout ce qui tente, attire, incite à quelque chose, créé le désir, l’envie, je n’ai pu que céder à la tentation de le commencer.

Je dois d’ailleurs vous confier que je n’ai pas pu le lâcher une fois commencé, si bien qu’il m’a tenu compagnie dans le train m’emmenant à Bandol ce week-end. Ça tombe bien me direz-vous, puisque j’en ai également profité pour le faire dédicacer à Monica James lors de ma venue au #FestivalNewRomance.

Par où commencer, je ne saurais trop vous dire car j’ai tout aimé de A à Z, aussi bien le personnage de Dixon que celui de Madison. Juliet je n’en parle pas car c’est le genre de nana que je déteste par dessus tout. Vous savez que j’aime les histoires avec les triangles amoureux, que j’adore par dessus tout quand les POV sont racontés du point de vue masculin, alors imaginez l’état dans lequel je suis après ma lecture, je suis toute excitée parce que Monica James m’a offert les deux avec ce premier roman de cette duologie.

Dixon Mathews est le pire mec qui puisse exister sur terre,  il n’y a aucune limite à sa goujaterie, non pas qu’il soit mal élevé, mais ses actes n’ont aucunes morales. Il se remet difficilement d’une rupture et couche avec toutes les filles un peu paumées qui croisent sa route. C’est d’ailleurs comme ça qu’il va croiser le chemin de Juliet Harte.

Dixon se voit comme une mauvaise personne, il sait que depuis sa rupture tout ce qu’il fait n’est qu’un ramassis sans nom, il a beau aider et soigner les autres dépendants, il ne peut pas s’aider soi-même et c’est pourquoi il refuse de s’impliquer émotionnellement. Mais ne vous attardez pas sur ces quelques détails insignifiants, car Dixon est avant tout un psychiatre spécialisé dans les addictions, un homme magnifique, d’ailleurs un peu trop pour son propre bien, il a beau être arrogant, il n’en est pas moins insensible et heureusement pour nous Dixon change radicalement de façon de faire à partir du moment où il fait la rencontre de Madison Roberts.

Ces deux femmes sont totalement opposées, Juliet est addicte au sexe, elle va rencontrer Dixon alors qu’elle cherche un psychiatre afin de l’aider avec sa dépendance. Elle démontre très vite qu’elle est une personne perfide, toxique et manipulatrice, mais Dixon va avoir énormément de mal à résister à l’attrait sexuel qu’il a pour la jeune femme, malgré le fait que parfois les choses les plus simples ne sont pas les plus évidentes. Dixon va découvrir qu’en réalité les choix qu’il a fait sont désastreux. La relation qui les lient tous les deux est uniquement basée sur le sexe.

Madison est une jeune femme qui survit à un passé douloureux, on devine facilement qu’elle est atteinte d’un profond traumatisme. Depuis sa rencontre avec Dixon, Madison essaie d’être une personne plus forte, elle s’ouvre à lui avec une honnêteté déconcertante. La relation qui unie Dixon et Madison est basée sur l’espoir d’un avenir meilleur, sur l’abandon de soi et la confiance, la sécurité…. J’ai facilement deviné quelles étaient les causes de son traumatisme et je suis sûre que la garce qu’est Juliet n’est pas innocente dans l’histoire.

Monica James a une plume fluide et très agréable à lire, j’irais jusqu’à dire addictive car une fois commencé j’ai eu du mal à lâcher mon roman. Monica James décrit tout aussi bien les scènes de sexe que les moments de complicité entre ses personnages, elle rend son roman très crédible. Et je suis sous le charme de ses personnages, mais je suis également plus qu’enchantée d’avoir pu rencontrer cette généreuse jeune femme à l’occasion du FestivalNewRomance.

Pour finir, je terminerais avec un petit mot rapide. Si vous n’êtes pas adepte des triangles amoureux, ou du sexe pour le sexe, je pense qu’il est probablement mieux que vous passiez votre chemin, moi en tout cas j’ai adoré ma lecture, c’est même pire que ça puisque c’est un véritable coup de coeur. Autant pour l’histoire que pour le style de l’auteur et maintenant je n’ai envie que d’une chose c’est m’arracher les cheveux car novembre me semble bien loin pour découvrir la suite.

Extrait :

– Je ne peux juste… pas… m’empêcher… de manger, lance Shamu la Baleine, en enfournant un troisième Twinkie.

Je devrais être davantage horrifié que cette fille tellement grosse prenne son pied, juste en face de moi, en dévorant ces friandises mais bizarrement, je ne le suis pas. Tout ça parce que la façon dont sa bouche souple et charnue engloutit la génoise dorée est la seule chose sur laquelle je parviens à me concentrer. Je ne peux m’empêcher d’imaginer que c’est ma queue qu’elle est en train de dévorer comme si mon sexe, contrairement à ce foutu Twinkie, était son dernier repas.

Me redressant prudemment sur mon fauteuil en cuir, j’ordonne à ma verge de ne pas réagir, vu que je suis là pour aider Shamu, ou plutôt Sharon, à vaincre son addiction.

L’addiction, selon cette mine qu’est Wikipédia, correspond à « la répétition continue d’un comportement en dépit de ses conséquences négatives, ou à une déficience neurologique conduisant à de tels comportements ».

Donc, qu’est-ce qui déclenche une addiction ? Qu’est-ce qui rend des gens comme Sharon ici présente complètement accros à une chose sans laquelle ils ne pourraient plus fonctionner ? Ça a sans doute l’air tout à fait ridicule d’entendre que certaines personnes ne parviennent pas à arrêter leurs comportements nocifs. Ne sont-elles pas en contrôle de leurs actions ?

Il s’agit peut-être d’une habitude. Mais c’est par choix qu’une habitude se forme, on peut ainsi y mettre fin si on le souhaite. Alors, peut-être s’agit-il d’un souvenir enfoui dans notre mémoire qui se rappelle soudain à nous ? On se contente de s’en servir d’excuse pour se défoncer, pour se bourrer la gueule, pour choper des MST à tout va ou, dans le cas de Sharon, pour devenir obèse.

 

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Tabitha Suzuma / Forbidden

Quelques infos sur le livre : Forbidden Auteur : Tabitha Suzuma Serie :  Genres : Romance Editeur : Milady …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :