Home / Avis / Helena Hunting / Pucked, tome 1 : Hard Boy

Helena Hunting / Pucked, tome 1 : Hard Boy

Quelques infos sur le livre :

Hard Boy

  • Auteur : Helena Hunting
  • Serie : Pucked
  • Genres : Romance, erotique
  • Editeur : City editions
  • Collection : Romance
  • Publication: 06/ 01/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 410
  • Prix : 13,99€
  • Rating:  

Résumé :

Avec un célèbre joueur de hockey pour demi-frère, Violet connaît bien la réputation sulfureuse de ses camarades de jeu. Notamment du capitaine de l’équipe, le légendaire Alex Waters qui fait rêver toutes les filles. Mais un jour, la jeune femme découvre qu’Alex n’a rien du simple sportif écervelé, qu’il sait aussi se montrer intelligent et subtil. Complètement sous le charme, elle passe une nuit avec Alex qui se révèle très doué dans le maniement de tous les styles de bâtons… Violet pense que cette nuit magique n’était justement que cela : une nuit. Elle se trompe. Il est impossible de ne pas s’attacher à quelqu’un comme Alex. Le problème c’est que les médias décortiquent la vie du joueur vedette et Violet n’a pas du tout envie de se retrouver sous le feu des projecteurs…

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Maryline et City Editions pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

Ayant énormément aimé The Player de Vi Keeland que j’ai lu il y a quelques semaines, j’avais envie de rester dans le monde du sport et quoi de plus approprié que la série « Pucked » de Helena Hunting puisqu’elle est consacrée au monde du hockey sur glace et à l’équipe des Blackhawks de Chicago. Je n’ai pas réussi à lâcher mon livre une fois commencé, Helena Hunting a admirablement bien mêlé humour et sexe sans en faire quelque chose de lourdingue. Et c’est une réussite puisque je m’attaque directement à la lecture du second opus 😉

Violet Hall est une jeune femme assez marrante, elle parle de façon assez vulgaire et c’est le dépaysement assuré, à croire qu’elle n’a pas de filtre quand elle ouvre la bouche, mais je pense que c’est dû au fait de fréquenter trop souvent son demi-frère Miller Butterson alias Buck. D’ailleurs, elle ne réfléchit pas souvent avant d’agir ce que fais qu’elle se retrouve souvent dans des situations assez grotesques, j’irais même jusqu’à dire qui frôlent le ridicule. C’est ce qui fait tout son charme, mais Violet est aussi très intelligente, elle est comptable dans une agence et s’occupe de gérer la fortune de son frère qui est un de ses plus gros clients.

Là ou le personnage de Violet est assez rigolo, c’est que la demoiselle n’aime absolument pas le hockey sur glace, enfin elle n’aime plus cela depuis qu’un hockeyeur de bas étage l’a laissé tombé un an plus tôt. Seulement toute sa vie tourne autour du hockey puisque son demi-frère Buck est un joueur célèbre et que son beau-père Sidney est un dénicheur de talent très réputé dans ce jeu. Vous pouvez donc vous imaginer qu’elle assiste souvent à des matchs ou qu’elle est scotché à son écran de télévision lors de la diffusion d’une compétition.

Alex Waters à l’air d’être un sportif comme tous les autres, dragueur, sûr de lui, il est agressif sur la glace et ça lui va bien. Il est capitaine de son équipe et n’hésite pas à impressionner les femmes avec ses muscles. Seulement là où nous avons tout faux, c’est qu’en fait ce n’est que faux semblant, Alex n’est pas un tombeur, il n’a juste jamais nié les rumeurs qui circulent à son propos. Alex est un adorateur des seins, s’il pouvait vouer un culte à ceux de Violet, il ferait construire un autel à leur gloire. Je le précise car cela apporte plusieurs moments cocasses au roman qui m’ont bien fait rire.

La relation entre les deux personnages est principalement basée sur le sexe, c’est une constante qui les représente bien, ils ont tendances à se sauter dessus l’un et l’autre, quelque soit le lieu où ils se trouvent. Les scènes de sexe sont très hot et parfaitement décrites par l’auteur. D’ailleurs en parlant du style de l’auteur je le trouve toujours aussi fluide et même si l’on ne connaît pas forcément le monde du hockey ou le canadien, on est pas perdus, on comprend parfaitement l’univers et les termes utilisés dans le roman. J’ai adoré le fait d’avoir un point de vue alterné, j’ai beaucoup aimé découvrir ce que pensait Alex (encore plus que le POV de Violet).

Je vous retrouve très vite car j’ai déjà entamé ma lecture du second tome de la série qui est consacré à Miller Butterson et à Sunshine Waters. En attendant, n’hésitez pas à découvrir ce premier opus consacré à cet athlète robuste et séduisant qu’est Alex Waters, il ne pourra que vous plaire si comme moi, vous êtes adepte de romans vantant les mérites de sportifs. Vous ne pourrez que succomber ! Par contre ne vous attendez pas à découvrir un roman avec une intrigue spectaculaire, car elle est quasi inexistante.

 

 

Extrait :

On est jeudi matin, il est 6 h 51 et un orgasme de folie s’apprête à me submerger. Ah, toutes les femmes devraient prendre exemple sur les hommes ! Certes, je n’ai pas les mêmes caractéristiques physiques que ces messieurs – pas de gaule du matin, par exemple –, mais cela n’empêche que j’ai besoin de satisfaire mes besoins personnels avant d’aller prendre ma douche. Ma journée se passe toujours mieux quand je prends un pied d’enfer dès le réveil.

Me voilà donc à deux doigts de basculer dans l’extase. Toutes mes terminaisons nerveuses s’enflamment délicieusement. Mes muscles sont tendus, mes doigts vont et viennent à un rythme frénétique, mon vibromasseur – Dieu bénisse son inventeur – martèle le point le plus sensible de mon corps et tout va bientôt devenir d’un blanc merveilleux.

Mais voici que la voix stridente de ma mère interrompt brusquement la magie de cet instant orgasmique, ruinant ma séance matinale de plaisir solitaire. Elle a dû se servir de sa clé pour ouvrir la porte, comme d’habitude.

C’est ça, le truc : je ne vis pas avec ma mère. Je suis partie de chez elle il y a plus de quatre ans – pour m’installer dans ce foutu bungalow au bord de la piscine. Techniquement, je me trouve toujours à l’intérieur de sa propriété, mais cet endroit est en principe mon espace privé, un refuge me permettant d’échapper à cette mère inconvenante et complètement givrée – mais parfois géniale. La porte de ma chambre s’ouvre avec fracas, à l’instant où j’éteins mon vibro et remonte ma couette sur moi. Mon vagin est furieux. Impossible de décrire ce que je ressens. Ce doit être assez proche de ce qu’éprouvent les mecs quand ils ont les bourses pleines.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Sylvia Day / Crossfire, Tome 4 : Fascine-moi

Quelques infos sur le livre : Fascine-moi Auteur : Sylvia Day Serie : Crossfire Genres : Romance, Erotisme Editeur : J’ai …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :