Coeurs Insoumis – Emma Green

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Cœurs insoumis

Auteur : Emma Green

Série :

Genres : Romance contemporaine – Erotisme

Editeur : Editions Addictives

Collection : Poche – Adult Romance

Publication : Le 11 Février 2021

Edition : Broché – Poche

Pages : 559 pages

Prix : 7.90€

Rating :

Résumé du livre :

Deux âmes que tout oppose, 5000km à parcourir, une seule voiture.

Il n’aime pas discuter ; elle pourrait bavarder avec un ficus (et d’ailleurs, elle le fait) ! Mais dans son tas de ferraille, c’est avec son exact opposé que Solveig va devoir faire un bout de chemin et un brin de causette : Dante est tout son contraire, aussi ténébreux qu’elle est solaire. Elle cache le drame de sa vie sous une joie de vivre communicative. Et si son copilote se tait si bien, c’est qu’il a plus d’un secret à cacher à cette insatiable curieuse.

En traversant ensemble les Etats-Unis d’est en ouest, la blonde explosive et le brun tatoué vont devoir cohabiter sans finir dans le fossé, ni s’entre-tuer. Joutes verbales interminables, silences assourdissants, rencontres improbables, adoption d’un chien malodorant… Ça promet d’être long ! Pourtant, les kilomètres défilent et ces deux cœurs insoumis ne cessent de se rapprocher.

Jusqu’où ce road trip pourra-t-il les mener ?

Votre avis :

Avant de passer à mon avis et mes ressentis concernant ces « Cœurs insoumis » du duo d’auteures Emma Green, je tenais à remercier les Editions Addictives et plus précisément Carole, de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Vous aussi, vous souhaitez faire un road-trip pour des raisons qui vous sont propres ? De préférence en bonne compagnie ? Et si c’est possible avec le confort nécessaire ?

Alors j’ai peut-être le bon plan idéal pour vous… mais cependant, pour le confort, on repassera !

Prenez place sur la banquette arrière de la vieille Chevrolet de Solveig Stone et voyagez au gré de ses arrêts prévus, de ses conditions strictes et de son bavardage incessant, et parcourez les Etats-Unis d’est en ouest.

Et j’ai oublié de vous préciser que sur le siège passager, se trouve un très charmant brun ténébreux, couvert de tatouages et qui fronce les sourcils plus que de raison. Et Dante, c’est son petit nom. Et il ne parle que quand cela est vraiment nécessaire, c’est-à-dire pas très souvent… au grand dam de Solveig.
Je pense qu’on va être bien pour voyager, même s’il n’y pas de climatisation et que la radio émet plus de grésillements que de musique.

Mais pourquoi faire ce road-trip ? Et le faire en compagnie d’un inconnu ? Que va réserver cette aventure de près de 5000 kilomètres ?

Solveig et Dante doivent rallier Seattle et leur voyage va les mener aux confins de nombreux territoires magnifiques mais surtout à ceux de leurs états d’âme et d’esprit.

Solveig Stone, tout juste 25 ans mais déjà veuve, se rend à Seattle pour témoigner lors du procès du chauffard ivre qui a provoqué l’accident de la circulation et fauché la vie de feu son tout récent époux de 10 jours, Preston Camden.

Être veuve sitôt n’était pas dans les projets de la jeune femme, elle qui se voyait vivre bien plus longtemps aux côtés de son feu médecin prometteur de mari. Mais la vie et l’inconscience d’un seul homme en ont décidé autrement.

Fauchée comme les blés, puisque les comptes bancaires sont gelés durant la procédure de jugement, sans emploi, vivant dans un taudis en plein New-York, Solveig n’a plus grand-chose à prendre et ses ex-beaux-parents ne lui souhaitent rien de mieux.

Ces derniers sont persuadés qu’elle seule est responsable du décès de leur fils unique adoré et qu’elle est vénale jusqu’au bout des ongles. Tout le contraire de ce qui définit la jeune femme.
Mais pour sauver son honneur et offrir le repos mérité à Preston, Solveig est prête à tout, voire de faire face à des révélations dont elle ne soupçonnait rien.

Alors traverser les Etats-Unis et avaler les kilomètres, rencontrer de nombreux aléas mécaniques, et surtout accompagnée d’un type qui l’attire plus que de raison, ne fait pas peur à Solveig car au contraire, elle voit cela comme un défi et le début d’une nouvelle vie.

A ses côtés, sur le siège passager donc, a pris place Dante Salinger. Cela fait très nom de poète et d’artiste.

D’ailleurs, ce dernier est photographe et a autour de son cou, son appareil photo favori. Il immortalise tout et n’importe quoi, puisque comme il le dit si bien : au travers de son objectif, tout devient beau. Même la moindre chose sans intérêt.

Mais cependant pourquoi, Dante doit se rendre à Seattle ? Voir de la famille ? Une conquête l’y attend peut-être ? Ou un futur emploi qui vaut de traverser tous les Etats-Unis.

Il est mystérieux et cultive cet état de fait de façon magistrale. Les babillages incessants de Solveig le fatiguent et le rendent encore plus sombre. C’est un professionnel de froncements de sourcils et de croisements de bras.

Et si tout était vraiment calculé de la part du brun d’avoir répondu à cette annonce de covoiturage et de se rendre au même endroit que Solveig ? Ou tout simplement le pur fruit du hasard ?

Durant les quelques 5000 kilomètres qui séparent la Grosse Pomme de la Cité Emeraude, Solveig et Dante vont apprendre à se connaître, à s’apprivoiser et se trouver bon nombre d’affinités communes.

Ils vont même se passionner à sauver des âmes en détresse sur le bord de la route : de la jeune fugueuse gothique à la chienne blessée et malodorante.

Mais rapidement, les masques tombent et la vérité éclate.

Comment va se dérouler le reste de ce voyage, qui aux premiers abords devait être un road-trip pour aller d’un point A à un point B, en se faisant quelques détours et découvertes en tout genre ?

Vont-ils parvenir à rallier Seattle sans s’entretuer ou sans que Dante ne doive descendre de voiture ?

Et si, au contraire, ils se rapprochaient déraisonnablement et que leurs corps exprimaient tout ce que leurs mots ne parviennent pas à faire ?

Sont-ils vraiment des cœurs insoumis ou doivent-ils malgré tout se soumettre à certaines règles ?

Et si ce road-trip était celui de la liberté, de la renaissance et surtout celui de la rencontre de toute une vie ?

Que Dante et Solveig vous fassent rêver, soupirer, espérer, aimer et sourire autant que je l’ai fait durant ma lecture, à laquelle je mets un coup de cœur !

Fan de la 1ère heure du duo Emma Green, je me rappelle encore Gabriel Diamonds, donc je savais qu’avec ces Cœurs Insoumis, je me régalerais et que je pouvais faire confiance en leurs mots, les yeux fermés.

Dès les premières pages, je me suis laissé porter par l’histoire poignante de Solveig et me suis attachée à ce personnage pétillant, solaire et qui veut tenir sa parole.

Même si j’avais vite compris le pourquoi et la présence de Dante dans cette histoire, lui aussi a vécu des choses très intenses et bien qu’il soit né avec une cuillère en argent dans la bouche, l’argent et le succès ne l’ont jamais défini et il y tient.

En leur compagnie, leurs chamailleries, leur attirance mutuelle et sexuelle, ils m’ont fait traverser les Etats-Unis dans un maelstrom d’émotions fortes. Et j’en redemande.

Je n’avais pas lu le Cœurs Impatients, car les Insoumis peuvent se lire indépendamment. Mais par curiosité, je le ferai puisque le couple de ce premier tome a des interactions avec Dante et Solveig.

Je lirai bien évidemment Ames Indociles car je suis curieuse d’en savoir plus sur Calliopé, dite Callie, la petite sœur styliste perchée et au cœur écorché de Dante.

Pour conclure, les deux chapitres bonus inédits en toute fin de livre étaient vraiment très plaisants et cela m’a permis de voir ou plutôt de comprendre bien vite que Dante, malgré son air bourru et sombre, était sous le charme de Solveig, dès que cette dernière lui a souri lors de leur rencontre.

Cœurs insoumis est une très bonne lecture, et que je vous recommande grandement. Il y a de l’amour, du sexy, du tourment, des secrets, des mensonges, des sentiments et deux insoumis.

Bravo et merci mesdames.

Extrait :

« Dante, si je revenais, tu me raconterais l’accident ? Sans rien me cacher ? »

« Je te le promets. »

« Je ne crois pas qu’on devrait. »

« Je sais. »

« Je t’entends soupirer d’ici. »

« Oui… »

« Il y a dans ces points de suspension tous les sourcils froncés du monde. Tous les aveux d’impuissance. Les soupirs de douleur contenue. La fierté ravalée. Et le manque avoué. Celui que je connais trop bien. Je ne devrais pas lui parler… et l’on échange plus de cinquante messages en l’espace de quelques minutes. Je devrais m’éloigner… et je ne peux pas m’empêcher de le chercher. Je ne devrais même pas pouvoir sourire… et c’est moi qui me retrouve à plaisanter. Jamais je ne devrais lui laisser une chance, pas même une minuscule porte ouverte… et je lui tends presque les bras.

Juste parce que je meurs d’envie des siens.

Dante ne m’a pas demandé où j’étais. Comme s’il voulait respecter la distance imposée. J’aurais pu, mais je ne lui ai pas dit non plus. Sans doute par peur qu’il vienne me retrouver. Et que je ne puisse pas résister. Je n’ai toujours pas décidé ce que j’allais faire. Tout arrêter. Continuer, avec ou sans lui. Toutes ces options me paraissent insurmontables. Je me laisse tomber en arrière sur le lit et le sommeil m’enveloppe à nouveau. »

Vues : 107

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Karla Sorensen / Onde de Choc

Quelques infos sur le livre : Onde de Choc – Titre original : Bombshell Auteur : Karla …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :