Fanny André / Malgré nos différences

Quelques infos sur le livre :

Malgré nos différences

  • Auteur : Fanny André
  • Série :
  • Genre : Romance
  • Editeur : City éditions
  • Collection : Eden
  • Publication : 28/10/2020
  • Edition : Broché
  • Pages : 352
  • Prix : 16,90€
  • Rating :
4 etoiles

Secrète et mystérieuse, Elzbieta est une jeune étudiante solitaire qui fuit les autres et préserve jalousement son intimité. Séduit au premier regard par cette jeune femme qui dissimule de profondes cicatrices sous ses longs cheveux, Silas est bien décidé à l’apprivoiser.

Il réussit alors à louer une chambre en colocation dans la même maison qu’elle. Mais on est bien loin du coup de foudre réciproque  :  Elzbieta veut obliger Silas et T-Rex, son gros chien dont elle a une peur panique, à partir. Elle se lance dans une véritable guerre où tous les coups sont permis.

Mais de la haine à l’amour il n’y a qu’un pas et Silas est bien décidé à ne pas se laisser faire, la guerre est déclarée !

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Fanny André et City Editions pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce roman en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Je connais la plume de l’auteur Fanny André depuis 2015 et la sortie de “Camping Dating”, après cela j’ai lu “Un amour marqué”, “Premier rôle” et j’ai continué sur ma lancée avec la plupart de ces titres contemporains. J’ai hésité grandement à lire ce roman quand Fanny me l’a demandé, par manque de temps et parce que j’ai toujours du mal avec les histoires qui se déroulent en France. Au final, j’ai tout de même craqué, il faut dire que la couverture même si elle est simple a quelque chose de séduisant, aussi bien le côté masculin que le côté poilu (je parle du chiot, même si la barbe du modèle a fait pencher la balance pour la décision).

J’ai subi pire, elle ne sera jamais aussi inventive que Lucas. Espérons.

FANNY ANDRÉ – MALGRÉ NOS DIFFÉRENCES

Encore une fois, Fanny André est la reine des prénoms étranges pour ses personnages. Ne le prends pas mal Fanny mais ce n’est pas la première fois que je te le dis. Et ici le prénom de ton héroïne est juste imprononçable. Plus d’une fois pendant ma lecture, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois pour ne pas écorché le prénom du personnage, personnellement je pense qu’un peu moins original ça aurait grandement facilité ma lecture.

Elzbieta Vincent et Silas Issieux (comme je n’ai pas retrouvé son nom de famille, suis allée à la source, merci Fanny) sont tous deux étudiants en psycho dans la même université. Silas est sociable, ouvert aux discussions, il aime prendre des initiatives. Elzbieta est discrète, fermée aux relations, à la limite de l’invisible si ce n’est qu’elle attire malgré elle les regards, elle apporte du calme, de la maîtrise et davantage de réflexion quand lui est sans cesse dans l’action, qu’il extériorise ce qu’il ressent et aime être sur le devant de la scène. 

Quand il découvre qu’une chambre est disponible en colocation dans la maison où vit la jeune femme, il est prêt à envahir son espace et son quotidien. Mais il loin de s’attendre à ce que la jeune femme soit prête à tout pour contrecarrer son projet de cohabitation. Mais quand sa plus grande peur vient s’installer sous son toit avec Silas, sous les traits de T-Rex, un beauceron, elle n’apprécie que moyennement et le fait bien comprendre au jeune homme. Au fur et à mesure, les difficultés et les obstacles sont des ingrédients clés de l’attirance que Silas ressent pour la jeune femme. Plus Elzbieta lui paraît inaccessible, plus elle l’attire.

#ElzbietaVincent #SilasIssieux

Au premier abord Elzbieta est un personnage complexe, solitaire, farouche, très différente de la plupart des jeunes femmes de son âge, autant par sa sociabilité que par son apparence. En parlant de son apparence, c’est quelque chose que j’ai bien apprécié justement. Même s’il aurait été préférable qu’elle ne s’efface pas autant face aux autres. En vérité, c’est une fille qui a du peps et qui mérite d’être connue parce qu’elle a des culottes de la mort qui tue !!

Silas est une jeune homme rayonnant, très mature pour son âge. J’ai apprécié son attachement pour les chiens, c’était agréable de découvrir toutes ses connaissances (même si les staff sont des chiens de catégories 2 et non pas 1 comme indiqué dans le livre) et qu’il les utilise pour aider Elz à combattre son appréhension envers les chiens suite à son accident.

La romance entre Elz et Silas n’est pas quelque chose de facile à imaginer au départ. Surtout quand les coups foireux commencent entre eux, mais au final c’est juste naturel et ça coule de source. Vers la fin du roman, ce n’est pas une lecture facile. Préparez-vous à passer un moment plus que difficile parce que l’auteur traite d’un sujet très particulier, d’une pratique illégale et même si je ne suis pas spécialement sensible, j’avoue que j’ai tout de même été sacrément chamboulée et surtout très dégoûtée pour Silas et T-Rex.

La première semaine de colocation est à l’image de ce baptême du feu : une guerre de tranchées !


FANNY ANDRÉ – MALGRÉ NOS DIFFÉRENCES

Une lecture que je conseille à tout ceux qui veulent découvrir l’auteur ou à tout ceux qui aime déjà la plume de l’auteur. Ce fut pour moi, une lecture agréable une grande partie du roman, les échanges entre Silas et Elz pendant la colocation sont détonants de fraicheur et de surprises, mais j’ai beaucoup moins appréciée la fin.

Le marmonnement qui me parvient ressemble à « Fuck you » ou un truc approchant. Dommage, elle rate mon sourire ravi. Silas, un point ! Dès que j’en ai fini avec mon linge, j’appelle T-Rex que j’emmène en balade. J’ai repéré une supérette pas loin, j’y reviens après mes visites du soir et y achète une boîte de tampons XXL « flux abondants », que je laisse bien en vue après avoir vidé la poubelle et jeté l’applicateur. Malgré tout, elle est forte ; je ne résiste pas à me laver les mains après tout ça, ayant pourtant bien conscience du ridicule de la situation. Surtout que je serais prêt à parier que cet applicateur n’a jamais été là où elle le prétend… Ce qui amène une drôle de pensée, au final, quand je me retrouve à l’imaginer nue, une brusque érection me vient, alors que je frotte mes paumes l’une contre l’autre. Bordel, je suis pas dans la merde si ce genre de réflexion me prend la tête maintenant ! C’est la guerre, aucune distraction !

Vues : 111

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Andie M. Long / Agence matrimoniale surnaturelle, tome 2 : Rendez-vous avec le diable

Quelques infos sur le livre : Rendez-vous avec le diable Auteur : Andie M. LongSerie : Agence matrimoniale …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :