Rendez-vous au chalet des coeurs oubliés – Emily Blaine

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Rendez-vous au chalet des cœurs oubliés

Auteur : Emily Blaine

Série :

Genres : Romance contemporaine – Romance de Noël

Editeur : Editions Harlequin

Collection : Collection &H

Publication : Le 6 Octobre 2021

Edition : Numérique

Pages : 324 pages

Prix :  9.99€

Rating :

Résumé du livre :

La première fois que Nicolas a rencontré Louise, il l’a prise pour une folle furieuse qui essayait de voler les bocaux de cornichons dans son Caddie.
La deuxième fois que Nicolas a vu Louise, il venait de défoncer la porte des toilettes pour hommes dans lesquelles elle était enfermée.
Clairement, Louise n’a rien à voir avec les femmes qu’il fréquente habituellement, lorsqu’il profite de son aura de célèbre guitariste de rock pour tromper la solitude de ses nuits. Éternelle optimiste, gourmande propriétaire d’une chocolaterie, elle est aussi une passionnée – limite obsessionnelle – de Noël. Sauf que lui déteste Noël. Et qu’il s’est laissé embarquer dans le rôle du faux petit ami de Louise pour faire enrager l’ex de cette dernière. Dès lors, Nicolas n’a qu’une seule certitude : ces vacances de fin d’année à la montagne promettent d’être tout sauf reposantes…

Votre avis :

Avant de partager mon avis avec vous, je tiens à remercier les Editions Harlequin et leur collection &H de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat. Ainsi que la plateforme Netgalley, sur laquelle j’ai obtenu ce titre avant sa sortie officielle.

Si je devais offrir, prêter – même si c’est très rare quand je me prête mes livres, ou encore conseiller ce livre, je pousserais tous les fans de la plume douce et romantique d’Emily Blaine ainsi que toutes les personnes qui ont un jour rêvé à une idylle avec leur idole, de découvrir l’histoire de ce rendez-vous au chalet des cœurs oubliés et de l’apprécier autant que moi.

Vous est-il déjà arrivé, lors d’une lecture voire dès les premières pages tournées, de penser à tout ce que vous aimeriez dire dessus alors que vous êtes loin de l’avoir finie ?

Et bien, vous pouvez saisir dans quelle situation je me suis trouvée alors que je venais tout juste de faire connaissance avec Nic et Louise.

Au fur et à mesure que je progressais au fil des pages fictives de ma liseuse, mon esprit lui pensait déjà à cet avis tant j’étais absorbée et passionnée par ce rendez-vous au chalet des cœurs oubliés.

Et c’est en regardant, une fois de plus, Love Actually que je vous invite au travers de ma chronique à lire mes ressentis plus que positifs mais aussi tout ce qui me passait par la tête en parcourant les mots d’Emily, qui signe ici son quinzième roman.

Si je fais référence au film avec Hugh Grant, c’est parce qu’il est cité à plusieurs reprises tout comme la chanson Last Christmas du groupe Wham.

Jamais Louise, gérante d’une boutique de chocolats dans un village de Savoie, n’aurait imaginé qu’elle croiserait son idole de toujours dans un supermarché, au rayon cornichons et encore moins de passer du bon temps en sa compagnie voire plus si affinités. A savoir que son idole n’est qu’autre que Nicolas Gaillard, le guitariste et compositeur du groupe Sharp End et que la jeune femme adule depuis de nombreuses années.

Car il faut être réaliste dans la vie : ce genre de situation n’arrive que dans les films et les livres. Pas vrai ?

Et pourtant…

Ereintés par leur tournée et les diverses journées de promotion et autres interviews, mais surtout fragilisés mentalement par la perte du leader du groupe, les membres du groupe Sharp End ont décidé de s’octroyer quelques jours de repos dans un chalet en montagne. Loin de l’effervescence de leur quotidien de rock star et du star-system, et à respirer l’air frais et pur de la Savoie, leur fera le plus grand bien.
Et loger dans un magnifique chalet, doté de tout le luxe possible avec vue sur les massifs enneigés à quelques jours de Noël, n’est qu’un petit plus non négligeable pour se ressourcer, faire le vide et oublier un peu les convenances dues à leur image.

Mais Nic et Noël, du moins l’ambiance qui en résulte, ce n’est pas le grand amour et le pianiste le fait savoir à grands renforts de sarcasmes et de boycott jusqu’au jour où une nana, qui adore ce qu’il fait, va lui faire voir les choses différemment et lui donner goût à cette fête mais aussi à vivre la vie tout simplement.

Or leur rencontre n’a pas eu lieu sous la neige où ils auraient échangé leur premier baiser passionné, se réchauffant dans les bras l’un de l’autre et emmitouflés dans leurs manteaux mais au supermarché du village et plus précisément au rayon des bocaux de cornichons. Puisqu’il vous faut savoir que Louise et Nic ont un gros faible pour ces aigres condiments et en mangent comme on croquerait des bonbons devant la télévision. 

Il ne restait plus que deux bocaux sur l’étagère mais hors de portée du mètre soixante de Louise. Mais alors que cette dernière cherchait un employé pour l’aider, voilà qu’un mufle lui rafle la mise sous ses yeux. Que cela ne tienne, Louise veut ses cornichons et les aura… ou pas ! Quitte à passer pour la folle furieuse du coin.

Evidemment, elle reconnaît Nic malgré son accoutrement incognito et lui balance ses quatre vérités : Les cornichons ou rien. Elle n’omet pas de lui préciser, qu’elle adore ce qu’ils font, lui et le reste du groupe Sharp End.

Vient ensuite un sauvetage dans les toilettes pour hommes du bar. Louise, ayant voulu profiter du vide et du calme des lieux, s’est malencontreusement retrouvée enfermée dans l’une des cabines et son défonceur de portes, se trouve être Nic… encore lui !

A croire que le destin ou appelez-le comme vous le souhaitez, avait décidé qu’ils devaient se rencontrer ! Mais est-ce que les vies de Nic et Louise, diamétralement opposées, peuvent-elles être compatibles sur le long terme ? Ou est-ce que leur amourette est déjà vouée à l’échec ?

Nic n’est pas du genre à chercher une relation durable. Préférant papillonner de nana en nana et désertant leurs lits au petit matin. Il profite de sa célébrité pour avoir toujours une femme prête à tout pour le satisfaire mais revendique haut et fort son statut de célibataire.

Quant à Louise, depuis sa rupture avec son ex de pompier, elle n’est pas préoccupée à trouver l’amour, car elle souhaite se consacrer à sa chocolaterie au succès grandissant. La jeune femme crée et propose des chocolats aux saveurs délicieuses et aux mélanges, qui peuvent être déroutants mais qui trouvent preneurs.

Or quand elle voit que son ex a refait sa vie, et même si elle jure qu’elle n’est pas jalouse, Louise ne peut pas et ne veut pas passer une célibataire ratée face à Dimitri et sa liane, comme elle le dit si bien.

Et tout à son stratagème de m’as-tu vu, c’est à Nic qu’elle demande ce gros service, en se jetant à son cou et sur ses lèvres dans ce bar, pour sauver les apparences.

Flatté par cette exquise attaque, Nic va s’en donner à cœur joie et aussi de sa personne dans ce qu’il pourrait être le rôle de sa vie. Mais les limites de ce jeu vont devenir de plus en plus floues au fur et à mesure qu’il apprend à connaître Louise et à passer beaucoup de temps en sa compagnie.

Ne se seraient-ils pas lancés un peu trop, corps et âme, dans cette comédie de façade et que les frontières de cette amitié vite éclipsées, ne deviendraient pas un lointain souvenir pour laisser place à quelque chose de profond et puissant ?

Noël et son ambiance festive pourra-t-il aussi apaiser les maux de l’âme et soulager les souffrances muettes que nos protagonistes portent en eux ?

Sans oublier les douceurs chocolatées de Louise, qui vont devenir malgré elles, les vedettes de cette histoire où l’on voit naître au fil des pages, un amour sincère mêlé de doutes également entre Nic et Louise, qui je vous rappelle une fois de plus, adore ce qu’il fait.

Last Christmas et George Michael m’accompagnent pour écrire ma conclusion, alors que j’aimerais poursuivre un peu plus mon avis mais j’ai l’impression d’en avoir un peu trop dit…

Imaginez : Nous sommes à quelques jours de Noël, il neige en Savoie et la poudreuse recouvre les trottoirs illuminés de ce charmant village. Poussez la porte et faites retentir la clochette de la chocolaterie de Louise, qui vous accueillera et vous conseillera ses meilleures créations.

Et parmi ces badauds, une rockstar venue en vacances au cœur des montagnes en compagnie de ses amis les plus proches et logeant dans le plus luxueux chalet de l’endroit, connu et envié de tous.

Rajoutez à cette ambiance idyllique : l’amour au premier regard, ou plutôt aux derniers pots de cornichons, de l’humour décoiffant, des fous rires, des crises de nerfs et des prises de conscience, mais aussi des confidences intimes, des baisers échangés au coin du feu, un sapin majestueux, des décorations à profusion, une petite fille adorable qui réconcilie tout le monde et évidemment le romance made in Emily Blaine, pour vous donner rendez-vous au chalet des cœurs oubliés, qui sort le 6 Octobre prochain.

Et auquel, je mets un coup de cœur de diamant car cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant aimé une histoire rassemblant tous ces éléments romantiques que j’adore tant lire. Enthousiasmée, énormément même par cette comédie romantique de Noël, et qui lance les hostilités pour la saison 2021.

Merci Emily et j’adore ce que tu fais.

Désormais, il faut que je lise Embrasse-moi sous la neige pour mieux découvrir l’histoire d’Evan & Juliette, et que vous verrez évoluer au chalet des cœurs oubliés.

Extrait :

Je n’avais jamais mis autant de marque-page sur ma liseuse tant il y avait d’extraits qui me paraissaient justes et pouvaient offrir un aperçu idéal pour ce rendez-vous au chalet des cœurs oubliés. Mais il a fallu que j’en choisisse un. Ça fait très Koh Lanta!

« Et j’étais aussi certain qu’il y avait bien longtemps qu’une femme ne m’avait pas embrassé ainsi, avec spontanéité et passion ; cela m’avait manqué et je ne le réalisais que maintenant. Rien que pour cette raison, pour me permettre de respirer mieux et d’oublier mes pensées sombres, Louise méritait d’être rassurée.

-C’est ton ex, ce mec ? l’interrogeai-je.

-Oui. C’est de l’histoire ancienne.

-Tu voulais le rendre jaloux ?

-Pas vraiment. J’étais juste… agacée parce qu’il sort avec quelqu’un, alors que ma vie sentimentale ressemble à un sapin abandonné sur le trottoir deux jours après Noël.

-Elle ne peut pas être pire que la mienne. Ma vie sentimentale ressemble au sapin que personne ne choisit dans le magasin, genre modèle d’expo que tout le monde touche sans y prêter vraiment attention.

Je libérai ses joues mais restai tout près d’elle, les mains au fond de mes poches, pendant que le bas de mon visage subissait une véritable séance de cryogénisation à cause du froid polaire. Je regrettai d’avoir taillé ma barbe.

-Je voulais lui montrer que j’avais tourné la page aussi, avoua-t-elle finalement. Ma fierté a pris le dessus, je crois.

-Mais tu veux le récupérer ?

-Non, absolument pas ! Je l’ai quitté quand j’ai réalisé que je préférais passer mes soirées à la chocolaterie plutôt qu’avec lui. Je t’assure, c’est juste… Je t’ai embrassé pour ne pas perdre la face et je réalise maintenant que, s’il s’est rendu compte du manège, il me doit trouver pathétique.

-Aucune chance, j’ai donné le change. »

Vues : 115

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

J.L. Beck & C. Hallman / The Diavolo Crime Family, tome 1 : Détestable diable

Quelques infos sur le livre : Détestatble diable Auteur : J.L. Beck & C. HallmanSérie : The Diavolo …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :