Home / Avis / C.J. Roberts / The Dark Duet, tome 1 : Captive in the Dark

C.J. Roberts / The Dark Duet, tome 1 : Captive in the Dark

Quelques infos sur le livre :

Captive in the Dark 

  • Auteur : C.J. Roberts
  • Serie : The Dark Duet
  • Genres : Dark-Erotica
  • Editeur : Pygmalion
  • Collection : Littérature étrangère
  • Publication: 21/ 10/ 2015
  • Edition: Broché
  • Pages : 296
  • Prix : 14,90€
  • Rating:  

 

 

Résumé :

La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son «arme» doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.
La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée… Elle sera sa conquête.
Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore
possible?

 

Avis de Mary :

J’ai lu ce livre il y a près d’un an. Mais je l’ai relu dernièrement car j’ai pu lire le tome 2 dont mon avis suivra rapidement. C’est ma première histoire dark érotica et je dois dire que j’ai eu du mal à me remettre de ma lecture… même après cette seconde lecture…

Que dire le livre débute avec la rencontre entre Caleb et Olivia tout près de chez elle. Cette dernière semble avoir une vie somme toute difficile puisque sa mère semble en permanence la rabaisser et lui asséner qu’elle n’est bonne à rien. Quant à Caleb, on sait dès le départ qu’il envisage de faire quelque chose de mal à cette jeune fille. Olivia se réveille dans un fourgon qui semble la mener elle ne sait où. Déterminée malgré le fait qu’elle ait été droguée, elle tente de fuir mais les hommes qui la retiennent ne la laisse pas faire. Peu de temps après, elle arrive dans une maison où un homme, qu’elle reconnait, l’accueille et ne semble pas très amical comparé à leur toute première rencontre. Et en effet, on découvre rapidement que Caleb l’a enlevé pour en faire une esclave de choix car Olivia est vierge. Il lui expose alors rapidement les règles.

Je m’arrêterai là car la suite c’est à vous de le découvrir.

Alors que dire… si vous cherchez une romance classique à l’eau de rose, passez votre route… si vous cherchez un prince charmant, il en est de même… car Captive in the dark ne narre pas une romance pour enfants de cœur, bien au contraire mais elle aborde la construction d’une relation complexe entre un ravisseur et sa captive, une sorte de syndrome de Stockholm où la violence sous toutes ses formes ne présente que de rares limites.

Et j’ai adoré. Sadique ? non absolument pas !! Perverse ? non plus… mais j’ai tout simplement été captivée par la complexité des personnages et par leur histoire respective.

En effet, ses deux âmes perdues vont tisser des liens forts. Si au départ, ces liens sont malsains et pervers, petit à petit, ces liens se transforment en quelque chose d’autre… en quelque chose de beaucoup plus fort et de plus intense jusqu’à l’issue de ce tome dont je ne vous dévoilerai rien. J’avoue que sur ce coup là, l’auteur a su manier la plume avec perfection car elle a réussi un tour de maître en me faisant aimer un personnage que je haïssais dès le départ, mais aussi à m’embarquer dans cette histoire qui de prime abord pourrait être rejetée sans avant-propos. Mais je préciserai tout de même que le lecteur doit avoir cette psychologie et cette capacité à voir au-delà des apparences et de l’histoire narrée qui bien entendu n’est qu’une fiction. Car ce roman est plus qu’une histoire, sur un point de vue psychologique d’une part mais aussi sur les faits… cette histoire, c’est comment une descente aux enfers peut emmener deux personnages à trouver l’amour malgré la noirceur ?

Les personnages ont chacun un rôle à jouer même si les deux principaux Caleb et Livie sont majoritairement au premier plan. Ces deux personnages avaient à la fois tout pour être ensemble mais en même temps tous les opposent. Et ce sont des deux personnalités qui m’ont complètement chamboulée.

Olivia est une jeune fille innocente. Sa vie n’a pas été facile mais elle est dotée d’une grande force de caractère. Et heureusement pour elle car elle va subir un bon nombre d’humiliations physiques, de souffrances psychologiques et physiques et de violences morales pour assouvir le désir de vengeance de Caleb. Pourtant, elle semble dans cette noirceur et face à cet homme noir, tenir bon et garder son âme intacte. Elle ne perd jamais de vue son désir de s’enfuir même si a plus d’une reprise on pense que Caleb a réussi à la briser. Son courage et sa détermination font d’elle un personnage impressionnant.

Quant à Caleb, c’est un personnage complexe, aux multiples facettes. Séduisant mais terriblement dangereux, on le déteste pour sa froideur, ses paroles crues et violentes et ses actes d’une rare atrocité. Je me suis même demandé à un moment du livre quelles étaient ses limites ? Et pourtant au fil de la lecture, mon point de vue a commencé à changer. J’ai commencé à éprouver de l’empathie pour cet homme qui est le mal incarné !

Je ne vous dévoilerai rien d’autre car ce personnage est nourri par une vengeance vis-à-vis que lui a inculqué son ancien maître et dont on ne sait pas grand-chose au départ, sauf qu’il doit former une esclave qui sera vendue à un homme dont les pouvoirs sont sans limite mais qui sert semble-t-il un autre dessein beaucoup plus violent.

D’autres personnages apparaissent au fil de la lecture, deux en particulier pour qui j’ai éprouvé une haine inconditionnelle. D’une part l’homme de main de Caleb en qui je n’ai absolument pas confiance mais aussi en son maître, Raffik, mais pour des raisons auxquelles je m’étais préparée tout au long de ma lecture jusqu’à la fin où chaque échange entre lui et Caleb me donnait envie de traverser les pages pour faire souffrir cet homme !!

En ce qui concerne la plume de l’auteur, elle est fluide, agréable, captivante, sombre et addictive. La première fois que je l’ai lu, je l’avais dévorée pour savoir ce qu’il allait advenir d’Olivia… mais cette seconde fois, j’ai voulu m’imprégner de tout ce qui n’est pas dit en quelques sortes, ce qui est sous-entendu, ce qui se passe dans la tête de nos deux personnages et le rythme que donne CJ Roberts est tenu tout au long de la lecture et ça c’est juste parfait, pour moi en tout cas. Ce livre m’a tenu en haleine… et quand j’ai aperçu les dernières pages, la première fois, je rageais parce que je découvrais qu’il y avait un tome 2 et que j’allais devoir attendre près de 8 mois pour avoir la suite…. CJ Roberts fait partie de ces auteurs qui ont la capacité de retranscrire les émotions de façon sensationnelle. Ma lecture m’a fait ressentir de la haine, de la rage, de la peine, du dégoût, du désespoir et de la souffrance mais en même temps elle a su insinué cette minuscule goutte d’espoir qui a injecté suffisamment d’adrénaline dans tout mon corps pour me pousser à dévorer les pages les unes après les autres et à finir sur une fin aboutie pour une premier tome et créant l’envie de lire la suite.

En conclusion, je dirais que ce livre est plus qu’un livre. C’est une histoire psychologique d’un style particulier, le dark erotica, et qui ne doit pas être mis entre toutes les mains. Le lecteur doit savoir qu’on ne se lance pas dans ce type de lecture sans y être préparé. Cette histoire est dérangeante et non transposable à la réalité au risque d’être révoltée face à ce que l’héroïne subit et vit. Ce livre nous sort indubitablement de notre zone de confort, c’est un ascenseur émotionnel qui emmène dans les sombres recoins de l’esclavage sexuel et de la torture physique et psychologique. Mais pour autant pour qui osera se lancer, je le recommande vivement car malgré tout, ces deux personnages ont chacun quelque chose à offrir aux lecteurs : courage et détermination pour l’une, abnégation et fragilité pour l’autre.

 

Extrait :

« Le danger qu’il représentait était insoupçonnable. Erreur très fréquemment commise. Les gens croyaient le plus souvent qu’ils étaient à l’abri en plein jour, que les monstres ne sortaient que la nuit. »

About Mary

Qui suis-je? C'est la grande question! Personne? Non quand même pas!! Fana de musique et de photos, détestant la solitude (sauf quand je lis), j'aime partager du temps avec des amis, échanger, donner mon avis, débattre, et changer d'avis (bon pas tout le temps… je suis bornée aussi mais bon nulle n'est parfaite!).

Check Also

Phoebe P. Campbell / Fast

Quelques infos sur le livre : 4e escale Auteur : Phoebe P. Campbell Serie :  Genres : Romance …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :