Home / Avis / Colleen Hoover & Tarryn Fisher / Never Never, tome 1

Colleen Hoover & Tarryn Fisher / Never Never, tome 1

Quelques infos sur le livre :

Never Never

  • Auteur : Colleen Hoover & Tarryn Fisher
  • Serie : Never Never
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 03/ 11/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 240
  • Prix : 13,50€
  • Rating:  

 

Résumé :

Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir, mais un événement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s’est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer.

Pourtant, ils progressent dans leur quête des souvenirs et d’eux-mêmes. Ils sont désormais alliés dans cette recherche malgré tout ce qui les a séparés et qu’ils doivent redécouvrir. Et surtout, ils savent que l’explication de cette amnésie pourrait être en eux et que  » jamais, jamais « , cette expression qu’ils retrouvent partout dans leur passé est peut-être la clé de tout.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Stéphanie et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

 

Colleen Hoover est une auteur que je dévore à chacune de ses sorties, j’étais donc très curieuse de découvrir ce quatre mains avec Tarryn Fisher une auteur que je ne connais pas du tout. Le roman est assez court avec 240 pages, je les ai avalé en à peine quelques heures car une fois commencé, impossible de lâcher la lecture si bien qu’il a rapidement été terminé dans la journée. D’ailleurs il n’est pas resté longtemps dans ma PAL  puisqu’il n’y a été qu’une journée. Comprenez-moi, c’est du Colleen Hoover c’est presque impossible d’y résister.

Les chapitres alternent les points de vue entre Charlie et Silas, je ne saurais dire qui à écrit quoi (même si je penche sur le fait que Colleen Hoover à écrit le POV masculin), tellement les deux auteurs me semblent complémentaires, je n’ai pas ressenti de différence même si la version de Charlie est plus franche, inflexible et farouche, à contrario de celle de Silas qui semble plus douce, sensible, musicale. Alors ai-je raison ? Je ne saurais le dire.

Charlie et Silas perdent la mémoire en pleine journée alors qu’ils sont au lycée, c’est un début très prometteur pour moi. Petit à petit ils vont partir à la recherche d’informations leur permettant de tirer tout cela au clair sans rien révéler à personne. Ils se souviennent de choses impersonnelles comme le nom de fleurs ou de célébrités, mais impossible de se souvenir qu’ils se fréquentent depuis 4 ans ou tout simplement du prénom des membres de leur famille respective.

Charlie donne l’impression d’être un personnage très peu apprécié, elle le dit d’ailleurs elle-même dans le roman, elle a du mal à assumer ses actes passés. J’ai eu l’impression de découvrir une pauvre petite fille riche qui se retrouve sans rien du jour au lendemain. Elle a l’air froide, méfiante et calculatrice, profitant du fait que Silas était amoureux de la personne qu’elle est censée être.

Silas quand à lui m’a semblé plus charmant, tendre dans ses gestes envers son entourage proche ou non. Plus humain, moins porté sur l’argent et le paraître. Il va tenter tout son possible pour retrouver l’affection de la jeune femme, même s’il ne se souvient plus de rien concernant le couple qu’ils formaient Charlie et lui.

Je me pose énormément de question quand à la suite à venir parce que je suis intriguée de savoir ce qu’il a pu arriver à Charlie et Silas, je pensais à quelque chose de très perturbant comme un meurtre ou un accident qui a pu causer leur amnésie mais au final la fin me laisse présager à autre chose de complètement inimaginable comme une sorte d’effet papillon ou un peu comme un choc cérébrale du à un traumatisme ou un accident qui ferait en sorte qu’ils revivent sans cesse les même 48h. Vous voyez, je reste complètement dans le flou et c’est ce que j’ai aimé avec cette nouvelle série, elle éveille l’intérêt et les questionnements alors qu’une nuit est passée et que j’ai pu réfléchir à pleins de choses, je ne trouve pas la solution du problème qui empêche Charlie et Silas à se souvenir de leur passé.

Je serais donc au rendez-vous de la suite qui est prévue pour le 1er décembre 2016 en attendant, je vous conseille de découvrir ce premier opus à quatre mains qui est beaucoup plus qu’addictif 😉

 

Extrait :

— Maman ?

Ma voix me trahit. C’est plutôt un couinement qu’un appel. Je m’éclaircis la gorge.

— Maman ?

Elle surgit au coin du couloir, telle une voiture sur les chapeaux de roue. Je recule de deux pas, me retrouve le dos à la porte.

— Qu’est-ce que tu fichais avec ce garçon ?

Elle empeste l’alcool.

— Je… il m’a ramenée du lycée.

Je plisse le nez, respire par la bouche. Elle envahit mon espace personnel. Je saisis la poignée de la porte derrière moi, au cas où je devrais m’éclipser. Moi qui espérais ressentir quelque chose en apercevant celle qui m’a donné le jour, et même voir rejaillir mille souvenirs, une forme de confiance… je m’écarte de l’inconnue qui se dresse face à moi.

— Tu as séché le lycée. Tu étais avec ce type ! Explique-toi.

Ça pue trop.

— Je me sens… mal fichue. Je lui ai demandé de me ramener. Pourquoi tu es saoule en pleine journée ?

Elle roule des yeux et, un instant, j’ai l’impression qu’elle va me battre. Mais, au dernier moment, elle recule, se laisse glisser contre le mur, s’assied par terre, les joues pleines de larmes. Je me détourne.

Bon, d’accord, je ne m’attendais pas à ça.

Les cris, ça va, j’assume. Tandis que les pleurs me désarçonnent. Surtout quand ils proviennent d’une personne totalement inconnue à qui je ne sais pas quoi dire. Je m’écarte à l’instant où elle éclate en sanglots. J’ignore si ça lui arrive souvent, alors j’hésite sur le seuil du salon. Finalement, je la laisse à ses larmes pour essayer de trouver ma chambre. Je ne peux rien pour elle. Après tout, je ne la connais pas.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Phoebe P. Campbell / Fast

Quelques infos sur le livre : 4e escale Auteur : Phoebe P. Campbell Serie :  Genres : Romance …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :