Home / Avis / Valery K. Baran / L’initiation de Claire, tome 2 : Douter

Valery K. Baran / L’initiation de Claire, tome 2 : Douter

Quelques infos sur le livre :

Douter

  • Auteur : Valérie K. Baran
  • Serie : L’initiation de Claire
  • Genres : Erotique
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : HQN
  • Publication: 04/ 03/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 81
  • Prix : 2,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

Pour trouver le plaisir, elle devra se perdre…

Claire ne sait plus où elle en est. Elle se sent perdue, comme errant dans un brouillard cotonneux de sensations violentes, intenses. Cette nuit a été si… unique. D’abord, il y a eu sa rencontre avec Mathieu. Puis la séance d’initiation. Et la douleur, le plaisir. Mais la magie est partie avec la nuit. Et ce matin ne restent que les marques, des marques rouges, douloureuses. Juste avant qu’ils se séparent aux premières lueurs du jour, Mathieu lui a demandé son numéro de téléphone ; sur le moment, elle a été surprise – surprise et touchée. Mais désormais, elle ne sait plus quoi penser : doit-elle craindre ou espérer son appel ?

 

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier Valéry pour sa confiance dans le cadre de ce partenariat pour la chronique et le concours affilié.

J’avais aimé la nouvelle d’origine qui est devenue le volume 1 d’une série en 4 épisodes. J’aime bien les séries, allons-y, j’ai donc plongé dans le 2 avec plaisir. Déjà parce que toute l’histoire n’était pas dite donc je trouvais assez pertinent d’y revenir et d’approfondir ce qu’on apercevait dans le 1, puis parce que j’avais beaucoup aimé les persos et la vision qui ressort du BDSM. Qui, à mon sens, d’un point de vue de néophyte, je veux bien l’avouer, semble réaliste et documenté. Je crois que l’auteur a été un peu plus loin que sur la page Wikipedia pour étayer son histoire et le travail autour des ressentis de ses persos. Donc, ça, c’est cool !

Sur ce tome 2, je suis plus mitigée. Il y a du sexe et le titre est bien trouvé on est là-dedans tout le long du tome. L’héroïne doute de tout, d’elle, de Mathieu, de la raison de son envie de découvrir un tel milieu… j’ai trouvé ça à la fois très réaliste : a priori qui se lancerait sans aucune inquiétude, aucun questionnement genre « mais j’ai un souci ma parole pour aimer me faire frapper ?! ». Donc tout ça me semble assez logique voir nécessaire… mais c’est un peu redondant. On place, le décor, on sent un tome de transition vers la suite et j’ai attendu en redoutant le glissement. Alors que dans le 1 on sent qu’elle se lâche qu’elle va au-devant un peu tête première, dans ce tome-ci alors que rien de bien hard ne survient l’héroïne est tellement paumée que ça m’a mis presque mal à l’aise. J’ai eu l’impression qu’elle n’était pas bien dans sa peau et qu’elle poussait ses limites par rapport à ça. Puis qu’elle était bien au clair de ses désirs, même atypique, même en dépassement de limites et qu’elle voulait aller plus loin se pousser… puis qu’on l’a poussait sans qu’elle sache s’interposer… etc.
Je pense les basculements successifs logiques, ils sont la résultante d’un cheminement, d’une évolution de l’héroïne qui hésite. Entre une nuit partir en « live » et décider consciemment de se lancer réellement dans le BDSM il est normal que le pas à franchir soit énorme. Reste que l’oscillation permanente, le côté « j’ai peur de Matthieu, non j’ai peur de moi », il est gentil/il est froid. Ma coloc a-t-elle vu les marques sur mes fesses ? L’héroïne doit revenir là-dessus peut-être quatre ou cinq fois ? Un peu trop quoi.

Bref, ça donne à cet épisode un rythme irrégulier, on cale, on avance, on recale… etc. Qui a eu du mal à m’embarquer. Je l’ai lu quasiment en cinq fois comme le nombre de parties, car je n’étais pas « happée ». J’ai lu par contre le 1 presque d’une traite de mémoire, ou moins morcelée en tout cas.

L’écriture est un peu plus cash et c’est tant mieux, moins de détours pour appeler un chat un chat sans tomber dans le vulgaire ça me parle plus à titre perso, je trouve toujours l’écriture aussi travaillée… presque trop sur quelques phrases qui perdent en naturel. Je continue à trouver l’écriture plaisante, mais pour avoir lu d’autres textes entre temps de l’auteur, il me manque par exemple l’espèce de charme, d’érotisme fort que j’ai ressenti dans « Un corps qui danse ».

Donc pour résumer je pense que cette série promet. L’auteur explore à fond le thème, le un était bon, le deux est dans la lignée de bien des séries : un temps de calme et de mise en place, je pense que le 3 va partir plus nettement et j’espère trouver l’héroïne plus sûre d’elle. Car si elle va loin dans sa sexualité pour se sentir mal le lendemain… ça sera intéressant, bien sûr, ça doit arriver à bien des gens et être tout à fait réaliste. Mais ça pourra vite me mettre mal à l’aise. Dernier petit mot sur les POV alternés… j’aime une VRAIE alternance et on a encore que des fragments de Matthieu quand ça arrange l’auteur pour combler des vides. Ça fait négatif dit comme ça, disons que quand même on est loin de la parité et j’aime la parité ! vive les hommes aussi ! – surtout quand on a une héroïne totalement perdue même si j’en ai compris les raisons être plus ancrée dans la psychologie des deux qui étaient « tranquilles » aurait peut être proposé une alternance sympa et plus… d’équilibre.

J’espère ne pas avoir toutes les scènes de sexe du point de vue de Claire, j’aimerais comprendre la psychologie d’un dominant aussi. Et voir Matthieu en soumis, pourquoi pas. En résumé, j’ai hâte de lire la suite voir comment et vers quoi l’auteur nous entraîne, car c’est sûrement là que je vais découvrir si cette série sera « faite pour moi » (à comprendre si je vais y trouver tout ce que j’aimerais, genre les envolées d’adrénaline et pas qu’une psychologie bien travaillée) j’espère.

 

Extrait :

Alors qu’elle prenait un virage serré, son passager bougea, attirant son attention. Sa chevelure blonde lui retombait sur le front et il dormait la bouche légèrement ouverte. Même ainsi, il lui offrait l’image d’un jeune homme mystérieux, aussi attirant qu’inquiétant. Elle porta les doigts à ses lèvres, se mordillant nerveusement le bout des ongles.

Elle reposa la main sur le volant en tâchant de se calmer.

Elle était folle…

Elle avait beau essayer de rationaliser, c’était l’idée qui lui venait en tête à chaque fois qu’elle repensait à ce qu’elle avait fait la nuit précédente. Oui, elle était complètement débile et inconsciente.

About TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Check Also

K. Bromberg / Driven, tome 8 : Down Shift

Quelques infos sur le livre : Down Shift Auteur : K. Bromberg Serie : Driven Genres : Romance, Contemporain …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :