Home / Avis / Courtney Cole / Beautifully Broken, tome 1 : Près de moi

Courtney Cole / Beautifully Broken, tome 1 : Près de moi

Quelques infos sur le livre :

Près de moi

  • Auteur : Courtney Cole
  • Serie : Beautifully Broken
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : J’ai lu
  • Collection : Best
  • Publication: 20/ 01/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 318
  • Prix : 9,99€
  • Rating:  

 

Résumé :

La vie de Pax Tate se résume à trois choses : l’alcool, la drogue, les femmes. Ces addictions, certes dévastatrices, sont pour lui un refuge lui permettant d’oublier qu’il a non seulement perdu sa mère à l’âge de sept ans, mais qu’il n’est également aux yeux de son père qu’une intarissable source de déception. Une nuit, alors qu’il fait une overdose, il est miraculeusement sauvé par Mila Hill, une jeune photographe. Sa vie bascule alors, et de cette rencontre accidentelle naît bientôt une amitié, puis une passion sans limites. Or, pour mériter l’amour de Mila, Pax devra affronter ses plus sombres démons…

 

Avis de Anne_B :

Un résumé prometteur pour qui, comme moi, aime les histoires de Bad boys. Et là, en l’occurrence, Pax avait tout pour en faire partie, tatoué, queutard, cocaïnomane et alcoolique (!).
Le début de l’histoire entre lui et Mila était loin d’être banal : plutôt que d’être éblouie au premier regard par l’arrivée d’un beau gosse qui va faire battre son cœur, Mila ne voit qu’un gars dans une mare de vomi, dégageant une odeur épouvantable et qui est en train de faire une overdose. Le décor est planté.
J’étais très curieuse de voir comment l’auteure allait faire évoluer une rencontre pour le moins nauséeuse en une « passion sans limite ». Voir comment elle allait gérer l’addiction du héros à la cocaïne, à l’alcool. Et bien autant vous dire tout de suite que j’ai été très déçue…

Pax n’est pas une mauviette, il n’arrête pas de le répéter, je crois n’avoir jamais autant lu le mot « mauviette » dans un bouquin avant celui-là ! Mais le bad boy n’en a que le nom, le drogué n’est pas dépendant comme s’empresse de le préciser l’auteure. Il crache sur la société mais vit grâce à l’argent de sa riche famille. Il a 24 ans mais au niveau mental, il semble n’être qu’un ado. Il a des tatouages, c’est vrai et traîne des casseroles, c’est vrai aussi, mais ça ne suffit pas à en faire un personnage crépusculaire et flamboyant pour autant. Parler crûment ou avoir des sessions de sexe intenses non plus.
J’ai eu l’impression qu’il y avait tromperie, comme si l’auteure avait voulu suivre le phénomène de mode des bad boys mais sans oser aller jusqu’au bout des choses, qu’elle refusait d’assumer que son personnage puisse avoir tout un tas d’addictions peu recommandables.

Mila n’est pas non plus un personnage attachant, elle m’a fait l’effet d’une petite bourgeoise BCBG, plutôt coincée, vivant dans une bourgade où il ne se passe pas grand-chose. Ses parents décédés lui ont laissé en héritage un restaurant géré par sa soeur chez qui elle donne un coup de main de temps en temps. Elle vit également de sa peinture et fait des photos. Elle est plutôt fleur bleue et Pax va craquer pour elle car elle est à l’opposé des « putes de bar » qu’il a l’habitude de côtoyer.

L’histoire avait du potentiel, le mystère sur la mort de la mère de Pax était intéressant mais tout est plombé par des maladresses de l’auteure. Elle présente mal les choses et cela s’avère parfois assez grave. Le fait de dire par exemple que le mari giflait sa femme « mais que ça ne fait pas de lui une mauvaise personne pour autant », il faut reconnaître que ça peut prêter à confusion après toutes les campagnes contre la violence conjugale, ça fait même plutôt désordre ! Je sais bien que l’auteure ne voulait pas dire cela, mais présenté comme elle le fait, c’est maladroit.
D’autres passages sont tellement « téléphonés » qu’au lieu d’être dramatiques comme l’auteure le prévoyait, ils en deviennent risibles.
J’ai failli stopper en cours de lecture, mais je n’aime pas abandonner un livre sans l’avoir fini, je me suis donc efforcée de poursuivre et j’ai bien fait parce que vers la fin, ça s’améliore. Le ton est plus juste, la psychologie des personnages aussi. Et puis les remerciements de l’auteure m’ont touchée, on la sent très concernée par ce qu’elle dit.
Mais au final, le livre donne l’impression d’un gâchis et seuls les premiers chapitres et la fin m’ont empêchée de mettre une note de 0.

 

Extrait :

— Vous m’avez vu au plus bas. J’aimerais que vous me voyiez aussi à mon avantage.
Mes paroles restent en suspens entre nous, lourdes et chargées de sens. Je ne sais pas moi-même ce que je suis en train de faire.
— Et quand êtes-vous à votre avantage ? elle me demande d’un ton hésitant.
Je vois à son expression déterminée qu’elle prend sur elle pour ne pas paraître intimidée. Je suis impressionné. C’est David contre Goliath.
— Au lit.

About Anne B

"Il faut toujours garder une petite place pour les livres" telle est la devise que je vous délivre et j'essaie de m'y tenir avec beaucoup de plaisir ! Bisou

Check Also

Mia Sheridan / Sign of love, tome 4 : Archer’s Voice

Quelques infos sur le livre : Archer’s Voice Auteur : Mia Sheridan Serie : Sign of love …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :