Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / You make me so bad – Jay Crownover

You make me so bad – Jay Crownover

Quelques informations sur le livre :

Titre : You make me so bad

Auteur : Jay Crownover

Série : Bad Tome 6 – The Breaking Point Tome 3

Genres : Romance – Littérature contemporaine

Éditeur : Éditions Harlequin

Collection : Collection &H – New Adult

Publication: Le 2 Mai 2019

Édition: Broché

Pages : 328 pages

Prix : 15,90€

Rating :

Résumé du livre :

Il est celui qui lui a brisé le cœur.

Lorsqu’elle est a quitté The Point, Karsen s’est promis d’oublier ses rues malfamées et dangereuses, qu’elle pensait siennes. Elle s’est surtout promis d’effacer de son cœur Noah, un homme aussi violent et imprévisible que cette ville. Celui à qui elle a offert son cœur… et qui l’a broyé de la plus horrible des façons.

Elle est celle qu’il s’est interdit d’aimer.

Depuis le départ de Karsen, Noah fuit l’absence de celle qui le hante nuit et jour dans la violence et l’adrénaline. Il sait qu’il a eu raison de la faire partir : dans la vraie vie, la Belle ne doit pas être avec la Bête, au risque de se faire dévorer. Pourtant, quand il apprend que Karsen est en danger, il n’hésite pas une seconde et part la rejoindre. Même s’il sait que leurs retrouvailles seront une douce torture.

Votre avis :

Car c’est toujours les livres que j’attends avec beaucoup d’impatience et qui souvent font partie de séries que je suis assidûment, que je lis trop rapidement tant je veux tout savoir.

Et donc le sixième tome de la série Bad de Jay Crownover n’a pas dérogé à cette règle.

D’ailleurs, c’est avec cette série que j’ai découvert Jay et son style d’écriture décapant et rock n’roll, avant bien évidemment de lire ses autres titres.

Et l’aventure Bad a commencé il y a un peu plus de trois ans pour moi et me voilà en train d’écrire mon avis final sur le sixième et dernier tome. Et j’avoue que je suis un peu triste de laisser tous ces gens de la ville malsaine de The Point, faire leurs vies loin des pages et des mots de Jay Crownover.

You make me so bad est donc le dernier tome et voici ce que j’ai appris de ma lecture et à quel genre de surprise j’ai eu droit.

Mais avant toute chose, je tiens à remercier l’équipe de la collection &H de m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Amoureuse depuis son adolescence de Noah Booker, les gros bras et les muscles de Race Hartmann, Karsen – la demi-sœur de ce dernier, a été contrainte de quitter The Point afin d’oublier ce type qui venait de briser son cœur de jeune fille innocente mais également pour laisser derrière elle, les rues malfamées de cette ville où la violence règne à tous les carrefours.

Ainsi, j’ai retrouvé Karsen, quatre ans plus tard, à Boulder dans le Colorado où elle vient de terminer ses études à l’université du coin. Mais à son grand regret, Karsen n’a jamais réussi à oublier Noah, ce grand type balafré, tatoué, et costaud et qui fera toujours partie d’elle.

Et qu’en est-il du côté de Booker ? Comment a-t-il vécu ces quatre années loin de Karsen ? S’est-il fourvoyé dans la débauche et poursuivi ses activités peu recommandables ?

Alors quand Karsen est poursuivie, épiée et persécutée par son stalker (harceleur) et qu’elle est attaquée, Booker n’est jamais bien loin et traverse la moitié du pays pour venir en aide à celle qui a su capturer son cœur et son âme.

Karsen doit rentrer à The Point parce que c’est sa ville, et qu’elle s’y sait en sécurité malgré les apparences, mais aussi pour le mariage de sa sœur Brysen, qui épouse Race. (Pour leur histoire, rendez-vous dans Amour Dangereux, le tome 2 de la série).

Le chemin de retour vers cette ville où tous les vices sont permis n’est pas de tout repos et dans leur sillage, Booker et Karsen ne ramènent pas que les bagages de la jeune femme.

Mais je n’en dirais pas plus car ce sixième tome en a encore durant les prochains chapitres pour vous faire vibrer au rythme dangereux de The Point et de ses habitants et ce jusqu’au point final.

Je n’en reviens pas que cette série soit désormais terminée alors que j’ai l’impression d’avoir lu le premier tome il n’y a pas si longtemps que cela. Avouons-nous le mais Jay Crownover sait comment nous tenir en haleine et nous faire palpiter afin qu’on en veuille toujours plus.

J’ai vécu des choses violentes, sanglantes mais aussi attachantes auprès des personnages haut en couleur de l’auteure et dans la ville de The Point!

Malgré tout, j’ai tout de même trouvé qu’il manquait le petit truc à ce sixième tome mais que les autres livres possédaient. Bien évidemment, You make me so bad est dans la lignée de tous les titres et finalise bien l’ensemble de la série Bad.

J’ai beaucoup apprécié tout ce que j’ai lu. Merci Jay pour cette histoire qui sortait des clous et qui m’a fait passer par toutes les émotions.

J’ai lu tous les tomes mais je relirai les trois premiers afin que toute la série soit chroniquée sur le blog.

A vous désormais de devenir aussi méchants que Noah et Karsen comme l’annonce si bien le titre !

Extrait :

« -J’ai toujours admiré la façon dont tu encaissais ce que la vie à The Point t’infligeait. Tu ne t’es pas écroulée, quand ta famille s’est désagrégée. Tu as soutenu ta sœur, quand elle a décidé de partager la vie d’un criminel… une vie qui pourrait vous coûter la vie à toutes les deux un jour. Tu as terminé le lycée, alors que les autres élèves te harcelaient parce que tu étais différente, plus chanceuse. Tu n’as jamais cédé et tu ne t’es pas effondrée, quand tu as été menacée par des mecs qui auraient pu te tuer sans ciller. Tu as réussi, je ne sais comment, à toujours voir ce qu’il y avait de meilleur chez les gens, même quand eux ne se donnaient pas la peine d’essayer. Tu as cru que la ville méritait d’être sauvée, alors que tout le monde était prêt à la laisser brûler. Personne n’a le cœur aussi grand et aussi tolérant que toi, ce qui est un miracle, si on considère le nombre de fois où il a été malmené. Tu es l’une des personnes les plus fortes et les plus capables que j’ai jamais rencontrée et tu m’as obligé à examiner ma vie et mes choix sous un angle différent. J’ai toujours fait ce qu’il fallait pour survivre sans me soucier des conséquences sur les autres. Je n’ai jamais agi pour faire le bien ou améliorer la vie de quelqu’un. Je me fichais bien de tout ça avant toi.

Il soupira, fronça les sourcils et reprit :

-J’attendais que tu te rendes compte que tu me connaissais mieux que personne, et que tu comprennes instinctivement que je ne t’aurais jamais fait souffrir exprès. »

Hits: 75

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Hadès Hangmen 7 – La loi du plus fort – Tillie Cole

Quelques informations concernant le livre chroniqué : Titre : La loi du plus fort Auteur : Tillie …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :