Home / Avis / Chloé Duval / Le temps volé

Chloé Duval / Le temps volé

Quelques infos sur le livre :

Le temps volé

  • Auteur : Chloé Duval
  • Serie :
  • Genres : Romance
  • Editeur : Milady
  • Collection : Emma
  • Publication: 17/03/2017
  • Edition: Broché
  • Pages : 320
  • Prix : 16,90€
  • Rating:  

Résumé :

Erwan et Amélie se sont aimés d’un amour fou, mais une lettre perdue a eu raison de leur histoire. Quarante-trois ans plus tard, Flavie, romancière à ses heures perdues, reçoit la déclaration bouleversante qui n’était jamais arrivée à destination. Profondément émue par cette découverte, la jeune femme part en quête d’une aventure surgie du passé, bien décidée à découvrir ce qu’il est advenu du couple et à le réunir, si longtemps après. Une recherche qui pourrait bien mettre sur son chemin celui qu’elle-même n’espérait plus trouver…

 

Avis de Anne_B :

Je remercie les Éditions Milady pour m’avoir permis de lire ce livre en Service Presse.

Le jour où Flavie reçoit un courrier posté 43 ans plus tôt, elle ne peut s’empêcher de le lire et dès lors, sa vie va s’en trouver modifiée.
C’est une lettre d’amour signé d’un E. et adressée à une certaine Amélie, c’est aussi une demande en mariage qui sera restée sans réponse.
Flavie est émue de savoir que des vies ont peut-être été bouleversées à cause de ce courrier qui n’est jamais parvenu à sa destinataire.
Dès lors, elle décide de mener l’enquête afin d’en savoir plus sur ces amoureux surgis du passé.
Qui étaient-ils ? Que sont-ils devenus ? Se sont-ils retrouvés malgré tout ?
Quand elle commence ses recherches, ce qu’elle ne sait pas, c’est que celles-ci pourraient modifier sa propre vie de façon inattendue.

Le roman raconte l’histoire d’amour de deux couples.
Le premier est celui d’Erwan et Amélie qui se sont rencontrés lors d’une fête de village en 1975 alors qu’ils n’avaient pas 20 ans.
Le second est celui de Flavie et Romaric en 2014, deux jeunes trentenaires que la lettre va réunir inopinément.

L’auteur dirige son récit comme un jeu de pistes, le lecteur suit Flavie dans ses investigations qui avancent au fur et à mesure de ses trouvailles.
C’est joliment raconté, avec de réels moments de tendresse, mais en dépit de cela, je n’ai pas ressenti d’émotion particulière. J’ai trouvé que c’était assez plat, les dialogues étaient souvent très banals.
De longs passages de pensées suivaient les échanges, me faisant perdre le fil de la conversation lancée précédemment.

Mais surtout, j’aurais aimé plus de passion et moins de gentillesse. Je n’ai pas adhéré à ce côté trop fleur bleue, un peu trop candide à mon goût. Un trop plein de bons sentiments. Trop pour moi.
J’avais pourtant beaucoup aimé « Rendez-vous à Pigalle », mais là, je ne suis pas arrivée à accrocher. Dommage…

 

Extrait :

Karouac, Bretagne
Mai 2014

La lettre arriva un mardi.
Cette phrase en soi aurait pu faire un excellent titre de roman. Elle est accrocheuse, à la fois précise et mystérieuse. Elle excite l’imagination. Qu’y avait-il dans cette lettre pour que l’on prenne la peine d’en écrire un roman ? Que pouvait-elle bien avoir de spécial ?
Après tout, des lettres, il s’en échange des millions tous les jours (ou plutôt des milliers, l’avènement du numérique ayant quelque peu tué la correspondance classique). Alors pourquoi en parler ?
Parce que ce n’était pas une lettre comme les autres. Ce n’était pas une lettre banale. Elle ne faisait pas la promotion de la dernière boutique à la mode, ne proposait pas un crédit exorbitant. Elle n’invitait pas non plus le destinataire à une soirée privée réservée aux membres exclusifs, et n’offrait pas de voiture à des tarifs défiant toute concurrence. Ce n’était pas une facture non plus (une chance, parce que je déteste recevoir des factures – autant que de recevoir des coups de fil de démarchage d’EDF).
Non, ce n’était rien de tout cela. C’était une lettre écrite à la main par une vraie personne, pour une vraie personne. Écrite par un homme, pour une femme. Un homme qui…
Mais je m’emballe, je mets la charrue avant les bœufs. Commençons par le commencement.

About Anne B

"Il faut toujours garder une petite place pour les livres" telle est la devise que je vous délivre et j'essaie de m'y tenir avec beaucoup de plaisir ! Bisou

Check Also

Vi Keeland / Bossman

Quelques infos sur le livre : Bossman Auteur : Vi Keeland Serie :  Genres : Romance Editeur : Hugo …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :