Accueil / Avis / Christina Lauren / Dating you, hating you

Christina Lauren / Dating you, hating you

Quelques infos sur le livre :

Dating you, hating you

  • Auteur : Christina Lauren
  • Serie : 
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 01/ 06/ 2017
  • Edition: Broché
  • Pages : 400
  • Prix : 17€
  • Rating:  

 

Résumé :

« Au boulot comme en amour, tous les coups sont permis … »

Entre Carter et Evie, deux trentenaires agents extrêmement influents à Hollywood, le courant passe instantanément. Mais lorsque leurs deux agences rivales fusionnent –; en les mettant en compétition pour le même poste –;, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter.

Lors d’une rencontre embarrassante à Halloween, Carter et Evie, deux agents extrêmement influents d’Hollywood flashent l’un pour l’autre. Mais lorsque qu’ils sont mis en compétition pour le même poste –;, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter. Pourtant la rivalité entre ces deux trentenaires, compétents et haut placés, ne suffit pas à éteindre la flamme ces deux tourtereaux adeptes de l’amour vache.

Qu’ils vivent une happy ending hollywoodienne ou une tragédie aux proportions épiques, le lecteur retrouve le style tapageur et hilarant de Christina Lauren au meilleur de sa forme.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Marie et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

Alors que dire de ce nouveau roman que je viens juste de terminer ? Et bien j’ai aimé ma lecture, mais ce n’est pas un coup de coeur comme avec certains romans de leurs précédentes séries. S’il y a une chose que je devrais dire au sujet des auteurs c’est qu’elles ont ce quelque chose d’amusants qui rend leurs romans drôles et épiques. Leurs plumes sont fraîches, divertissantes, et encore une fois c’est un pari gagnant car l’humour était bien au rendez-vous, mais il m’a manqué quelque chose pour me donner un coup de coeur.

Au premier abord ça m’a fait penser à la série Monkey Business de CL Parker. Une jeune femme qui doit batailler pour se faire un chemin dans un monde d’hommes, les taquineries et la romance entre les deux collègues, il y a quelques similitudes. J’ai eu peur de ne pas aimer autant que l’autre série, mais les auteurs Christina et Lauren m’ont donné envie d’en redemandé car c’était trop court. En général c’est un signe que j’ai aimé, mais comme je le disais il me manquait un petit quelque chose pour rendre la lecture inoubliable. Peut-être un peu plus d’actions ? Certains moments m’ont semblé bien long en blabla inintéressant.

Evelyn Abbey et Carter Aaron se rencontrent chez des amis communs lors d’une soirée déguisée. Ils sont tous deux des agents extrêmement influents à Hollywood, leur boulot est plus qu’une passion c’est leur vie, si bien qu’ils sont tous deux célibataires. Lorsqu’ils commencent à se fréquenter, ils deviennent également collègues, ce qui ne fait pas forcément bon ménage.

Les deux personnages principaux sont totalement divertissants, ils ont de ces idées ridicules pour mettre des bâtons dans les roues l’un de l’autre. Par moment je les ai trouvé très immatures à se liguer l’un contre l’autre, alors qu’ils sont juste tellement saugrenus à se battre pour quelqu’un qui leur porte si peu intérêt, car oui leur supérieur hiérarchique ne voit pas plus loin que son propre compte en banque.

Alors oui, cette fois-ci je n’ai pas rêvé, car ça n’a pas été une lecture coup de coeur mais n’empêche que je foncerais tête baissée pour découvrir le prochain roman de Christina et Lauren.

 

Extrait :

 

Quand vous avez mon âge et que vous vivez seule dans un appartement avec une entrée commune, des couloirs interminables et des petites sonnettes sur les portes, vous oubliez le sentiment d’impuissance angoissant qui vous submerge lorsque vous arrivez dans une vraie maison. Une maison avec un porche et une porte Craftsman, ainsi qu’un heurtoir qui en dit long sur les gens qui y habitent.

Un dragon en fer.

Une fleur en laiton.

Peut-être une gargouille en cuivre.

Je fixe l’angelot parfaitement terni sur la porte d’entrée de Steph et Mike et me renfrogne en me sentant soudain beaucoup moins satisfaite de mon existence qu’il y a quelques heures. Ils ont quatre ans de moins que moi et ils se sont déjà transformés en personnes à heurtoir. Personnes à porte d’entrée. Propriétaires.

Je n’arrive même pas à me convaincre de m’abonner à Netflix pour un an et je ne possède pas non plus la voiture que je viens de garer à deux blocs de la rue bondée. Je suis un mauvais adulte.

Je jette un coup d’œil à ma robe noire, ma cravate bordeaux et jaune, la baguette que je tiens à la main en me demandant comment j’ai pu accepter ça. J’ai trente-trois ans et je vais à une fête costumée habillée en Hermione Granger.

Seigneur, Evie.

Sois maudite, Daryl.

Et il en faut du courage pour venir seule ici, habillée en élève de Poudlard. Je peux vous le dire. Je ressens une bouffée de panique instinctive, comme Bridget Jones lors du barbecue Catins et Pasteurs, en imaginant un instant que la porte s’ouvrira, que tout le monde me dévisagera bouche bée et que Steph murmurera, mortifiée et pleine d’empathie : Tu n’as pas reçu le message disant que la soirée n’était plus costumée ?

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars…

Découvrir également

Alice Gallori / Le monde en cartes 3D

Quelques infos sur le livre : Le monde en cartes 3D Auteur : ALice Gallori …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :