Home / Avis / Collectif / Sexuellement connecté(e)s

Collectif / Sexuellement connecté(e)s

Quelques infos sur le livre :

Sexuellement Connectés

  • Auteur : Collectif
  • Serie : Sexuellement Connectés
  • Genres : Erotique
  • Editeur : Collection Paulette
  • Collection : 
  • Publication: 25/ 04/ 2016
  • Edition: Numérique
  • Pages : 10 à 15
  • Prix : 0,99€
  • Rating:  

Résumé :

 

Collection Paulette et B.Sensory vous propose de nombreux textes, des nouvelles aux scénarios inventifs et vibrants, de longues et chaudes heures de lecture…

      • Arlésie de Flore Cherry
      • ClimaX de Maude Okyo
      • Échanges Sextuels de Joy Maguène
      • Éteins la lumière de Stephie
      • Hard corps gamer de Olivia Billington
      • Isexco de Kâma Writing
      • Les après midi de Lady Gladys d’Alexandrine d’Aumale
      • Les fantasmes de Ludivine de Yannis Z
      • Liaison simultanée d’Axel Schmidt
      • Robert 2050 de Jean Darmen
      • Sex-text dePierre de Rosette

 

Avis de Ninie et TeaCup :

Tout d’abord nous tenons à remercier Anita et Collection Paulette pour nous avoir offert l’opportunité de lire ces nouvelles en nous accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Cet avis un peu différent de ceux que nous postons habituellement, tout d’abord car nous sommes deux à l’avoir écrit mais également car nous vous proposons un regroupement avec toutes les nouvelles de la collection « Sexuellement connecté(e)s ». Teacup et moi-même nous sommes partagés les nouvelles, cinq pour chacune et nous allons donc vous indiquer ce que nous avons aimé ou non en les lisant. La note est une note générale que nous avons donnés pour tous les textes, mais nous avons chacune eu un coup de coeur 😉

Coup de cœur TeaCup : iSexCo1 – Kâma

Coup de coeur Ninie : Hard Corps Gamer – Olivia Billington

 

 

Arlésie – Flore Cherry (lu par TeaCup)

Une nouvelle intéressante et plus surprenante que les autres. Sur le style, l’érotisme ou le côté un peu cliché de certains aspects, je suis plus réservée. En effet un geek forcément bedonnant et puceau la trentaine passée… un peu facile, quoi.

Ensuite, on sent dès le départ qu’un truc « cloche » en ayant du mal à situer où et comment ça va se révéler. La nouvelle est assez courte, pas vraiment le genre qui donne chaud, mais intéressante pour la volonté de surprendre, de déboussoler un peu le lecteur avec là encore une chute un peu inattendue. Je n’avais pas vu venir cette fin je pensais à autre chose, donc un bon point réside sur le suspense. Après je dois avouer qu’outre cet aspect que je ne peux que saluer le reste ne m’a pas transporté non plus.

 

 

Echange sextuels – Joy Maguene (lu par TeaCup)

Une petite nouvelle qui explore le désir par texto, ou « sexto » interposés. C’est un peu une thématique classique j’ai trouvé que sur une thématique « Sexuellement connecté(e )s » on manquait un peu de surprise et de piquant, c’est mon petit regret sur ce texte. L’écriture est fluide et l’auteur pose en un nombre de pages très court un contexte, on découvre un peu les personnages cela donne un peu de corps à la nouvelle (sans mauvais jeu de mots…). Je n’ai pas trouvé le contexte par contre bien émoustillant, le héros est assez dominant sur l’héroïne en lui disant « non je ne fais pas ça », « non je fais ça » du coup j’ai ressenti comme un échange avec quelques ratés, peut-être assez réalistes, mais qui on finit d’enlever de « l’osmose sexuelle » si on peut dire. Rien de forcé ou autre, je vous rassure, surtout par texto, il suffit de fermer son téléphone 😉

Petit « truc » qui m’a un peu fait tiquer c’est aussi de voir des persos qui vont si vite à l’orgasme, qui arrivent à le vivre à se le décrire sans aucun mal. Des héros très multitâches quoi 😉

 

iSexCo1 – Kâma (lu par TeaCup)

Mon coup de cœur incontesté sur les cinq nouvelles lues va à celle-ci. Elle se situe déjà plus dans ce que j’espérais d’un tel recueil, le « connecté(e)s » prend tout son sens avec une nouvelle qui flirte avec un dispositif futuriste et original. Tout un univers (presque trop complexe j’ai du froncer les sourcils en lisant tellement j’ai été dérouté sur les 5 premières minutes) nous est proposé en si peu de pages j’ai déjà trouvé ça top. Ensuite, cet univers semble intéressant, construit et réaliste, donc j’ai d’autant plus adhéré au principe. Les scènes de sexe sont fluides, assez courtes, je pense qu’une seule qui irait beaucoup plus loin m’aurait plus emporté, mais j’ai quand même apprécié les descriptions, l’originalité de la seconde. Bref, une idée originale et osée qui est assez maîtrisée qui nous donne une vision d’un sexe « 2.0 » pas forcément totalement positive, ni négative non plus ça appelle pas mal de questions en fait et j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

 

 

Liaison simultanée – Axel Schmidt (lu par TeaCup)

Cette nouvelle part sur le sexe par chat ou messagerie, là encore, un classique du sexe 2.0 si on peut dire.

Une nouvelle au démarrage un peu brut, on sent que l’auteur avait peu de place et nous donne donc une petite mise en situation d’une page nous sans nous montrer vraiment la rencontre le départ pour arriver sur un « qu’est-ce que tu portes ? » directe et franche… Qui est d’ailleurs assez en opposition avec le style de la nouvelle assez… lyrique ? Une vraie volonté de faire des phrases plutôt poétiques, je vous donne un exemple :« Elle frôlait, cajolait son sexe, s’enivrant de sa douceur accueillante, se perdant dans ce velours mêlé de soie et de coton, duveteux et enveloppant. »

Certaines phrases, passages sont vraiment sympas, d’autres toomuch pour moi.Autre petit « ? » c’est de voir des personnages se tripoter et taper à la fois sur un clavier tout ce qu’ils font, je suis désolée, mais j’ai un fond de réalisme qui intervient et me dit… euh ? Je trouve que ça casse un peu le rythme (sans même casser le truc jusqu’au point de parler hygiène… oups, si on voit que j’y ai pensé !). Il y a plusieurs scènes, plusieurs personnages, j’ai trouvé le tout un peu trop éclaté et ne suis pas réellement rentrée dedans.

 

Les fantasmes de Ludivine – Yannis Z (lu par TeaCup)

Au départ le premier tiers je dirais (et vu que la nouvelle ne doit pas excéder 15 pages on est d’accord que c’est assez court), je ne voyais pas le rapport au thème. Ensuite, j’ai vu le rapport au thème en me disant… mouais, pourquoi pas. Pas forcément convaincue. Puis, la chute, autrement dit l’événement inattendu qui caractérisent bien des nouvelles a apporté la clé qui donne un sens à l’ensemble. D’une histoire un peu lente à démarrer, qui tenaillait sur des aspects que j’avais du mal à trouver intéressants, j’ai trouvé qu’au final, a posteriori en fait, on avait pas mal de fond dans cette nouvelle. Une histoire qui aurait peut-être même mérité à faire je ne sais pas, une cinquantaine de pages à être plus progressive. J’ai vraiment trouvé le principe intéressant, même si on n’a pas toutes les réponses, il y a une certaine pudeur vraiment surprenante pour une nouvelle érotique. Donc, pour la pirouette, un petit +1 !  (oui, je parle en 2.0 du coup)

 

 

ClimaX – Maude Okyo (lu par Ninie)

C’est la première nouvelle que je lisais de la collection. Maude Okyo est maintenant un auteur que j’aime beaucoup. Sa plume est très fluide et il faut dire qu’elle a un certain talent pour écrire les scènes sexuelles. J’ai énormément aimé son idée d’application capable de se relier à d’autres personnes utilisant un objet sexuel connecté. J’ai également aimé le fait qu’il ait fallu se démener pour obtenir cet objet de plaisir. Après je dois avouer que le lieux qu’elle a choisi concernant l’expérience de son personnage m’a un peu laissé perplexe, je vois très mal une sorte de salon de thé comme lieu idéal pour s’envoyer en l’air. N’empêche que ça doit être super excitant de ne pas savoir avec qui tu entres en contact pour prendre ton pied.

 

 

 

Robert 2050 – Jean Darmen (lu par Ninie)

Ah Robert !! Ce qui m’a séduite ici c’est le prénom utilisé, c’est pour ça que j’ai voulu découvrir ce texte. J’ai de suite su ce que l’auteur voulait nous faire découvrir. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, le langage un peu plus cru utilisé alors que son personnage narrateur est féminin, habituellement les filles ne se lâchent pas autant dans les mots. Bref s’il pouvait me dire ou commander ce fameux petit ami parfait, je n’aurais rien contre 😉

 

 

 

 

 

Éteins la lumière – Stéphie (lu par Ninie)

C’est le troisième texte que je lisais et je pense que j’étais vraiment bien prise dans le texte car c’est quelque chose qui m’a toujours un peu rendue curieuse. Il est facile de faire des rencontres sur le net, les sites ne manquent pas, mais comment être sûre que la personne avec qui vous discutez est semblable à la personne sur la photo qu’elle vous a envoyé ?  Dans ce texte l’auteur nous fait remettre en question pas mal de problématiques. je ne sais pas si j’aurais eu autant de courage que son héroïne. Moi j’aurais surement pris mes jambes à mon cou.

 

 

 

 

 

Sex-Text – Pierre de Rosette (lu par Ninie)

C’est le texte que j’ai le moins apprécié, peut-être parce que les sextos sont assez commun aux histoires en ce moment. Mais c’est surtout les personnages que je n’ai pas apprécié. Aussi bien chouchou que son amie Sylvie. Pour Chouchou comme l’auteur l’a décrite assez coincée par rapport aux hommes, je n’ai pas réussi à apprécier surtout après ce qu’elle fait à son amie. Quant à Sylvie s’il y a une chose que je déteste bien c’est les allumeuses. Et puis pourquoi faut-il forcément qu’il ait l’alcool qui rentre en compte pour prétexter un comportement déplacé ?

 

 

 

 

Hard Corps Gamer – Olivia Billington (lu par Ninie)

Mon Coup de coeur sur les cinq textes que j’ai lu. Tout d’abord j’ai trouvé cette idée de jeu virtuel très excitante, j’ai facilement pu m’imaginer à la place des personnages et au fur et à mesure de ma lecture, je trouvais émoustillant le fait de découvrir ce que le fameux gamer proposait à ses invités de faire au cours de la soirée, la découverte d’une pièce inconnue à chaque session de jeu… J’ai adhéré !! Autant au contenu qu’au style de l’auteur que je découvrais.

 

 

 

 

 

Extrait :

ClimaX – Maude Okyo 

La boîte qui le lançait avait joué la carte du mystère : on ne pouvait se procurer le « ClimaX » comme n’importe quel produit, non, on devait être invité après sélection. Il fallait prouver sa motivation avec, a minima, un texte court – ou n’importe quelle autre méthode plus originale. Elle avait donc décidé de décrire sur le ton humoristique sa culotte et son vagin comme le Sahara : sec, vaste et dépeuplé. À la limite du terrain hostile.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Sylvia Day / Crossfire, tome 5 : Exalte-moi

Quelques infos sur le livre : Exalte-moi Auteur : Sylvia Day Serie : Crossfire Genres : Romance, Erotisme Editeur : J’ai …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :