Home / Avis / Colleen Hoover / Confess

Colleen Hoover / Confess

Quelques infos sur le livre :

Confess

  • Auteur : Colleen Hoover
  • Serie : 
  • Genres : Romance, Contemporain
  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication: 07/ 04/ 2016
  • Edition: Broché
  • Pages : 360
  • Prix : 17€
  • Rating:  

 

Résumé :

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin.
Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.
Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait.
Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Marie, Mélusine et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

 

Je n’avais pas prévu de découvrir ce titre aussi rapidement, mais je ne pouvais pas attendre de me plonger dedans une fois qu’il est arrivé par la poste dans ma boite aux lettres, d’autant plus que Colleen Hoover était en dédicace à Strasbourg il y a quelques jours et que j’allais la voir en chair et en os à cette occasion. Colleen Hoover écrit des romans qui sortent de l’ordinaire, elle surprend son public grâce à la magie de ses mots, mais surtout elle est très agréable et généreuse et je n’ai eu le temps de la croiser que courtement, mais je suis séduite autant par ses livres que par elle-même. *Mode fan-girl on*

J’avais commencé ce roman, le soir avant la dédicace et en l’espace de 2 heures j’avais déjà dévoré 150 pages tellement son style d’écriture est fascinant, addictif et émouvant. Ce livre a quelque chose de captivant, d’un côté il nous charme, nous séduit et d’un autre il nous trouble, nous bouleverse et nous dérange. L’histoire de la romance entre Auburn et Owen n’est pas quelque chose de neuf ou d’inédit, mais l’auteur nous prend au tripes en nous la contant, cette histoire est poignante et touchante même si elle n’a pas autant séduite comme Ugly Love ou Maybe Someday.

Concernant le personnage d’Auburn, nous la retrouvons à deux différentes périodes de sa vie dans le roman, la première dans le prologue alors qu’elle n’a que 15 ans et qu’elle s’apprête à quitter l’amour de sa vie Adam qui n’a que peu de temps à vivre (l’auteur nous bouleverse déjà une première fois) et la seconde fois c’est cinq années plus tard, maintenant âgé de 21 ans alors qu’elle vient d’emménager à Dallas. J’avoue que je n’ai pas de suite compris où en voulait venir l’auteur et j’ai été très surprise de découvrir la vie d’Auburn, je ne m’y attendais absolument pas. C’était très inattendue et je ne peux que la comprendre car ce n’est pas facile d’avoir une vie différente alors qu’on est encore qu’une adolescente. Elle veut reprendre sa vie en main mais elle ne sait pas vraiment comment s’en sortir et l’arrivé d’Owen dans son quotidien ébranle toutes ses convictions.

Ce que j’ai aimé c’est de découvrir l’univers à Owen Mason Gentry alias OMG, cet artiste qui débarque et bouleverse la vie d’Auburn Mason Reed. Il a le même que la demoiselle, mais je l’ai trouvé très mature pour un jeune homme de 21 ans, peut-être même un peu trop. Il n’a pas eu une vie facile lui non plus, et même si certain de ses choix sont compréhensibles, je ne sais pas si je peux tous les admettre. Il y a des choses qu’on ne peut pas laisser passer même si on se sent coupable.

J’ai été séduite par les peintures qui sont présentes dans le roman et qui représentent les confessions anonymes qui permettent à Owen de libérer son art. Chapeau à l’artiste Danny O’Connor ! Cette touche de magnificence fait de ce roman un véritable bijou. Et les confessions ne sont pas toutes évidentes à digérer, mais elles apportent un quelque chose de personnel et un regard extérieur qui donne un certain charme à la prose de Collen Hoover.

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Emory la colocataire d’Auburn, c’est une demoiselle assez atypique qui m’a facilement conquise. Par contre c’est loin d’être le cas pour les personnages de Trey et Lydia. Je les ai pris en grippe très rapidement avant d’avoir découvert tout ce qui les concernait mais j’avais du mal à ne pas juger leur faits et gestes envers Auburn, ils sont manipulateurs, insensibles et ingrats.

Une dernière chose pour faire le point : vous aimez les romances ? Alors je ne peux que vous dire que Colleen Hoover est une valeur sûre à suivre, je ne sais pas si j’ai déjà été déçue lors de mes lectures la concernant, parmi celles que j’ai faite publiées chez Hugo & Cie, j’avoue que je n’ai pas encore découvert tous ses écrits. Honte à moi ! Mais vous l’aurez compris avec ce roman, on ne peut pas être déçue.

 

Extrait :

Je longe le couloir la tête relevée, le cœur serré, puis frappe à la porte, mais j’attends qu’Adam me réponde avant de l’ouvrir, pour la toute dernière fois.

– Entrez.

Sa voix semble emplie d’espoir, et je me demande d’où il peut encore le tirer.

Il est allongé sur son lit. Quand il me voit, il m’adresse un sourire réconfortant et soulève la couverture, m’invitant à le rejoindre. La traverse est abaissée, si bien que je peux me glisser auprès de lui, l’envelopper de mes bras. J’enfouis mon visage dans son cou, à la recherche de sa chaleur. Que je ne trouve pas.

Il est tout froid.

Il se place de sorte à ce que nous nous retrouvions dans notre position habituelle, son bras gauche sous moi, son bras droit sur moi, et moi tout contre lui. Il lui faut plus de temps que d’habitude pour s’installer et il s’essouffle au moindre de ses mouvements.

Je m’efforce de ne pas y prêter attention, mais c’est difficile. Comment ignorer sa faiblesse grandissante, son teint blême, la fragilité de sa voix ? Jour après jour, durant le temps qui m’était imparti, je l’ai vu s’éloigner sans rien pouvoir faire pour lui. Pas plus moi que quiconque. On ne peut que le regarder s’enfoncer…

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Sylvia Day / Crossfire, tome 5 : Exalte-moi

Quelques infos sur le livre : Exalte-moi Auteur : Sylvia Day Serie : Crossfire Genres : Romance, Erotisme Editeur : J’ai …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :