Accueil / Avis / Elisabeth Hobbes / Les noces d’acier

Elisabeth Hobbes / Les noces d’acier

Quelques infos sur le livre :

Les noces d’acier

  • Auteur : Elisabeth Hobbes
  • Serie :
  • Genres : Romance, Historique
  • Editeur : Harlequin
  • Collection : Les Historiques
  • Publication: 01/ 04/ 2017
  • Edition: Broché
  • Pages : 314
  • Prix : 6,95€
  • Rating:  

Résumé :

Yorkshire, XIVe siècle 
« J’ai une offre à vous faire, maître Danby… »
Lorsque maître Vernon lui propose sa nièce en mariage, Hal comprend qu’il n’a pas le choix : il ne sera admis dans la très sélective guilde des forgerons que s’il le décharge d’une bouche à nourrir. Sa carrière vaut-elle de s’unir à une femme qui en aime un autre ? Car la belle Joanna est éprise du demi-frère de Hal, qui vient de la rejeter cruellement. Et c’est justement Hal qui a poussé ce bellâtre à avouer qu’il ne l’épouserait jamais, exposant ainsi Joanna au chagrin et au ridicule. La courageuse jeune femme mérite mieux que cela : un époux qui prenne soin d’elle, et une position pour s’affranchir de son oncle. Alors, puisque leurs intérêts convergent…

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Mélanie et Harlequin pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.

Je viens tout juste de finir ma lecture de ce roman et j’ai passé un très agréablement moment à découvrir ce roman de Elisabeth Hobbes, une auteur que je découvre pour la première fois avec un de ses titres. En commençant ma lecture j’ai découvert que l’univers ressemblait énormément au film « Chevalier » avec Heath Ledger. C’est un film que j’aime particulièrement il m’a donc été très aisée de me mettre facilement dans l’histoire et de comprendre le langage utilisé par l’auteur qui est parfois un peu désuet, mais qui correspond parfaitement à l’époque du roman.

Joanna Sollers est une jeune femme qui vit chez son oncle, depuis la mort de sa famille suite à la Grande Peste. Afin de participer d’une façon ou d’une autre, Joanna aide à la forge de son oncle Simon Vernon ou alors aux tâches ménagères en donnant un coup de main à sa tante Mary. Joanna rêve maintenant de devenir l’épouse de Roger Danby, un chevalier qu’elle côtoie à chaque fois qu’il se rend à York.

Roger Danby est un coureur qui n’est attiré que par l’argent. Tant que Joanna était destinée à hériter de la fortune de son oncle, Roger lui faisait les yeux doux. Ce qui n’est plus le cas quand celle-ci lui explique que son oncle vient d’avoir un fils. Elle est alors rejetée cruellement par le chevalier. Henry Danby est le demi-frère de Roger, celui-ci est venu à York afin d’intégrer la Guilde des forgerons, lorsqu’il se fait recalé et que maître Vernon lui propose d’épouser sa nièce, Hal voit là une façon de sauver l’affront de la jeune femme.

Je ne m’étalerais pas d’avantage sur le contenu du roman, mais plutôt sur ses personnages  qui sont fiers, honorables et courageux, j’ai aimé les rencontrer au cours de ma lecture, j’ai juste eu un peu plus de mal avec celui de Roger que j’ai trouvé hautain et méprisant. Joanna qui est docile envers son oncle et Roger, est fougueuse en compagnie de Hal, elle change au contact de ce charmant bâtard qui pour moi a pris les traits de Heath Ledger même s’il n’a pas les cheveux noirs, mon imagination est assez fertile pour faire en sorte que 😉

Elisabeth Hobbes nous fait découvrir un roman vraiment très intéressant, je lis souvent des historiques, mais c’est mon premier sur les chevaliers et les tournois. Sa plume est admirable et intéressante à lire. J’ai passé un délicieux moment dans ce roman à m’évader de mon quotidien et à découvrir celui de Joanna et Henry.

Je ne pourrais que vous conseiller de découvrir ce roman si comme moi vous aimez les romances historiques pour vous échapper du quotidien.

 

Extrait :

La tête entre les mains, Joanna observait d’un air maussade le gobelet posé sur la table devant elle.

— Buvez, dit Hal.

Elle commença par ouvrir la bouche pour refuser mais se ravisa, attrapa son verre et but une petite gorgée. Le vin, un peu corsé, sans doute bon marché, qui coula dans sa gorge lui fit aussitôt réaliser qu’elle avait soif et que sa bouche était sèche. Sans doute d’avoir tant pleuré. Une seconde gorgée suivit la première, puis une troisième. Jusqu’à ce qu’elle eût tout terminé. Alors seulement, elle reposa son gobelet, tourna la tête vers Hal et le fixa d’un regard provocant.

Pour toute réponse, celui-ci saisit son propre verre, le leva vers elle comme s’il buvait à sa santé et le vida d’un trait. Puis il se laissa aller en arrière contre le mur. Ses épaules effleurèrent les siennes. Sans paraître le remarquer, Hal se plongea à son tour dans l’observation silencieuse de son gobelet avant de commencer à en lisser le bord du bout de l’index.

— Pouvons-nous partir à présent ? demanda-t-elle.

Comme il ne semblait pas l’entendre, Joanna regarda la salle autour d’elle. La clientèle était constituée de messieurs calmes et sérieux, vêtus de tenues de travail. Rien à voir avec les compagnons de son oncle.

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars…

Découvrir également

Cat Sebastian / Le Soldat et l’Aventurier

Quelques infos sur le livre : Le Soldat et l’Aventurier Auteur : Cat Sebastian Serie :  Genres …

Un commentaire

  1. Merci pour votre avis. J’aime aussi Heath Ledger!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :