Home / Avis / Emma Cavalier / La rééducation sentimentale, tome 2 : L’éveil des sentiments

Emma Cavalier / La rééducation sentimentale, tome 2 : L’éveil des sentiments

Quelques infos sur le livre :

La rééducation sentimentale, tome 2 : L’éveil des sentiments

  • Auteur : Emma Cavalier
  • Serie : La rééducation sentimentale
  • Genres : Romance érotique
  • Editeur : Blanche
  • Collection :
  • Publication: 10/04/2014
  • Edition: Numérique
  • Pages : 377
  • Prix : 9,99€
  • Rating:  

Résumé :

À vingt-six ans, Valentine est bien décidée à atteindre ses objectifs : devenir écrivain, faire partager sa soif de connaissance à ses élèves, séduire le professeur dont elle était amoureuse quand elle avait vingt ans, bref : être heureuse. De son côté, Vincent devrait se sentir comblé : il se débrouille pour vivre de sa passion pour la musique, collectionne les jolies filles et va bientôt fouler les planches d’une salle de concert prestigieuse.
Pourtant, Vincent et Valentine se retrouvent confrontés à une douloureuse prise de conscience : réaliser leurs rêves ne leur apporte pas la vie facile et agréable qu’ils imaginaient. Leurs destins qui s’entrecroisent nous entraînent dans une succession de rencontres sensuelles où se mêlent humour et tendresse, situations inattendues et émotions intenses. Au milieu de ces errances, lorsque le hasard amènera leur chemin à croiser celui de l’âme sœur, sauront-ils la reconnaître ?

 

Avis de BimboStratus :

Alors, plusieurs choses à savoir sur moi avant de lire cette chronique (truffée de spoils encore) :

  • je ne lis quasiment jamais les quatrièmes de couverture ;
  • je finis quasiment toujours les livres que je lis ;
  • je finis quasiment toujours les séries de livres que je lis.

Donc, j’ai lu le deuxième tome de la rééducation sentimentale. J’espérais y lire la suite des aventures de Camille et Antoine, de leur histoire, parce que j’espérais très fort qu’il y avait vraiment autre chose derrière ce livre que la description d’une relation sous emprise sans révolte, mais non.

En fait ce deuxième tome me fait penser que « La rééducation sentimentale » c’est la série des Beautiful Bastard et suite, version française. Sauf pour le pantalon en jean sur le mec nu, là c’est la touche 50 nuances de Grey (sérieusement, y’en a au moins 3 qui le font dans le livre, ça commence à aller à un moment les clichés).

On suit l’histoire de Valentine d’un côté et de Vincent de l’autre, dans le petit monde de Camille où gravitent ses copains et copines, ses amants, etc. Valentine qui découvre le polyamour et le bondage, Vincent qui se découvre bisexuel. Ils se croisent de loin en loin et finissent ensemble à la fin. On sait pas trop pourquoi, parce que comme pour Camille et Antoine on nous décrit plus des rencontres que le développement des sentiments ou de leur relation. C’est bien les coups de foudre, mais j’ai trouvé ça facile.

Je n’ai pas trouvé les personnages très sympathiques. L’homophobie et la misogynie intériorisées (des deux) m’ont très vite gavée. La première fois de Vincent avec un mec ? « Si tu touches à mon cul je te tue ». C’est violent, et ça n’arrête pas. Son partenaire est un véritable ange, de s’accrocher comme ça pour l’initier, petit à petit, en passant outre ses réflexes de gène et de dégout. Un vrai sacerdoce. Valentine quant à elle trouve la cyprine dégueulasse et devient revêche dès qu’une femme la touche, limite violente. Sauf quand le couple qui l’initie lui dit de se laisser aller (mais je compte plus les fois où les différents persos disent des trucs genre « je lui aurais dit oui quoiqu’iel me demande »… rassurant). On peut ne pas vouloir de rapports sexuels, mais dans ce cas pourquoi se forcer ? Et pourquoi personne ne les remet à leur place en leur faisant remarquer que leurs réactions sont empreintes d’homophobie ? La remise en question intellectuelle n’est pas au programme du livre ; juste profiter du cul et ne pas trop penser surtout (d’ailleurs les deux finissent en couple hétérosexuel exclusif : ils se sont bien amusés mais maintenant ils vont rentrer dans le rang quand même).

Valentine commence le bouquin en couchant avec un prof marié, ce qui ne lui fait ni chaud ni froid, mais elle passe le reste de l’histoire à s’inquiéter du consentement des compagnons de celleux avec qui elle couche (« t’es sûr qu’elle est d’accord ? Ça fait que trois mois qu’on s’envoie des textos cochons non-stop et on a tous décidé de venir dans ce club libertin mais je voudrais pas que ta femme qui est avec nous soit mal quand même »……….). Elle passe son temps à vouloir rencontrer Antoine, le mec libertin de Camille (qui réagit mal à cette demande parce qu’elle est en couple libre mais faut pas pousser non plus (…)). Elle est agressive, elle a un égo surdimensionné, elle est censée avoir un caractère super trempé et fort mais elle se laisse faire comme une marionnette avec le couple qui l’initie au bondage et au libertinage. En bref, je l’ai trouvée assez antipathique et j’ai pas réussi à trouver le personnage cohérent.

Vincent est bosseur, intéressant, un peu homophobe comme déjà dit mais attendrissant dans son évolution. Et on comprend pas ce qu’il trouve à cette nana qui l’agresse tout le temps. Mais bon, il cherche quelque chose, on sait pas bien quoi, et il le trouve avec elle. Tant mieux pour eux.

Côté personnages secondaires, y’en a une tripotée. Je les ai trouvés plus caricaturaux que dans le premier tome, et ils ne se ressemblaient pas vraiment (Camille notamment je l’ai pas reconnue du tout, mais j’imagine que sa relation avec Antoine explique tout (…)).

Le style de l’autrice est toujours agréable. Y’a encore des corrections éditoriales qui manquent, notamment niveau concordance des temps (et comme dans le premier tome, Magali a les épaules dénudées par des bretelles de débardeur… je sais pas comment on peut laisser passer un non-sens pareil, et c’est pas le seul du livre). Pour information, mes exemples entre guillemets ne sont pas des extraits fidèles du livre, seulement de l’idée que j’en retire.

Ah, côté sexe, j’ai trouvé les scènes dans l’ensemble sympas (bon, on reste dans la relation avec pénétration qui finit toujours en orgasme fulgurant hein), jusqu’à la dernière. Au début de la scène l’oubli du préservatif est remarqué et il est remis, ok, cool. Mais si on veut jouer la carte du réalisme, on met pas juste après une sodomie à sec (non désolée, la cyprine + la lubrification du préservatif ça suffit pas à rendre ça agréable) et un passage du cul d’un mec au vagin d’une femme sans changement de capote. Ou alors ensuite on décrit la mycose que se tape la nana, dans l’épilogue. Ça m’a coupée direct dans ma lecture, j’ai trouvé ça assez dégueu.

Lecture en demi-teinte. J’ai préféré cette histoire à la précédente malgré les personnages clichés, parce qu’elle est plus diversifiée. Mais du coup ça part dans tous les sens et ce n’est qu’à la toute fin que l’autrice colle ses deux protagonistes ensemble et nous bâcle leur relation (genre ils ont discuté 3h ensemble c’est trop top). J’espère que le troisième tome sera meilleur.

 

Extrait :

Les deux garçons se frayèrent un passage jusqu’à l’accès au balcon et montrèrent leurs badges. Le videur s’écarta pour leur céder le passage sous les regards réprobateurs des spectateurs qui faisaient la queue. Vincent leur montra son badge à eux aussi pour faire taire leurs protestations. Dès qu’ils furent dans l’escalier, Axel revint à la charge.

– De toute façon je me demande bien ce que c’est ton genre en ce moment, à part les petits blonds musclés.

– Axel, va te faire foutre.

– Quand tu veux, Vincent. Je suis à ta disposition.

Vincent s’immobilisa et fit volte-face pour regarder le gamin qui le suivait. Celui-ci souriait tranquillement, les mains calées au fond des poches, tous ses charmes dehors. Ce qui était absolument irritant et en même temps irrésistible avec Axel, c’était que jamais il ne déviait de sa ligne : toujours jovial, toujours dans la séduction, désarmant de franchise et en même temps d’une lucidité presque cynique. Vincent soupira.

About BimboStratus

Rôliste passionnée, j'adore l'amour et le sexe. Féministe attentionnée, j'aime les nuages et les étoiles. Et les livres dans tous ça ? C'est surfait, mais y'en a des biens. Suivez mon regard.

Check Also

Anna Jane / La prunelle de mes yeux

Quelques infos sur le livre : La prunelle de mes yeux Auteur : Anna Jane Serie :  …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :