Home / Interview / Interview #8 : ESK

Interview #8 : ESK


Sur le blog nous aimons beaucoup découvrir les nouveaux auteurs français, mais nous ne nous étions encore jamais entretenu avec une autrice illustratrice ! J’ai sauté sur l’occasion avec ESK, dont je suis le travail avec assiduité. Elle a pris le temps de répondre à mes quelques questions. Son conte illustré Au creux de tes branches, n’hésitez pas à le découvrir.

 

 

Esk répond à nos questions :

[TRLON] Tout d’abord ESK, merci de prendre le temps de répondre à mes quelques questions. J’espère que tu passeras un agréable moment en ma compagnie. J’ai pris pour habitude d’interroger des autrices que je lis ou que je découvre. Avec toi c’est une première, je ne t’ai pas encore lue et te connaît d’abord grâce à ton travail en tant qu’illustratrice ! Tu viens de lancer une campagne de financement participatif pour ton premier livre illustré : Au creux de tes branches. À cette occasion j’ai vraiment envie d’en savoir plus sur ton univers.

 

Toi et ton entourage :

[TRLON] Tout le monde ne connaît peut-être pas encore ESK, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

ESK : Eh bien enchantée, ESK, 25 ans,2 chats et environ 170 carnets de croquis au compteur, je suis illustratrice jeunesse & fantasy . J’aime le dessin évidemment, la nature, le calme et les relations humaines sous toutes leurs facettes .

[TRLON] Que se cache-t-il derrière ton nom d’artiste « ESK » ? Es-tu une personne à multiples facettes ?

ESK : Concernant mon pseudonyme je n’ai pas vraiment donné dans l’originalité, puisqu’il s’agit tout simplement des initiales de mon nom .( « Emilie Schès Keruzore » ) Ce qui ne veut pas dire pour autant que je n’aie qu’une seule facette … Il fût une époque où, pour glaner quelques pépettes en tant qu’étudiante, je réalisais des illustrations érotiques sous un autre pseudonyme, que je ne révélerai pas haha ! Laissons cette période de ma vie là où elle est restée, bien sagement !

[TRLON] Quels sont les personnes de ton entourage qui te soutiennent dans ta passion des arts graphiques ?

ESK : Globalement tous mes proches me soutiennent dans mes projets artistiques, parfois maladroitement pour ceux qui ne sont pas spécialement sensibles au domaine de l’image, et parfois au-delà de toutes mes espérances . Même si aujourd’hui je dessine pour d’autres raisons, la grande histoire d’amour avec les arts graphiques a commencé sur les bancs d’écoles, entre la maîtresse et les camarades qui m’encourageaient à dessiner des petits poneys (haha ) Cela peut paraître anodin, mais chaque geste participe à motiver un artiste à persévérer .

[TRLON] D’ailleurs que pensent-t-ils de ton art ? Est-ce qu’ils ont lu tes écrits ?

ESK : Globalement, ils me disent lorsqu’ils apprécient, et se taisent lorsqu’ils n’aiment pas spécialement ! ( Mes proches sont polis huhu ) Certains ont effectivement pu lire des livres collectifs auxquels j’avais participé auparavant, mais le conte «  Au creux de tes branches » reste le premier « vrai » livre que je vais publier toute seule . Donc je te dirai ce que mes proches en pensent une fois le livre sorti .

 

 Toi et ta passion :

[TRLON] Dessines-tu partout ou t’enfermes-tu dans un endroit au calme pour cela ?

ESK : Ma passion/addiction pour les carnets de croquis ne sort pas de nulle part, puisqu’effectivement je dessine partout, et la moindre sortie touristique se transforme rapidement en sortie «  carnet de voyage » . Des amis ont parfois pu me faire savoir qu’ils se sentaient délaissés du fait que j’avais trop le nez dans mes carnets ! Eux, c’est leur téléphone portable, que veux-tu, on fait chacun des efforts pour gérer nos « passions » débordantes .

[TRLON] Avant de peindre, as-tu besoin de respecter un rituel ? Utiliser ton pinceau préféré ou écouter une musique particulière ?

ESK : Maintenant que tu me poses la question, je crois que oui en fait . L’acte de faire le vide sur la table, ouvrir la palette d’aquarelle, remplir un pot d’eau et positionner mes outils me fait me sentir bien avant même d’avoir touché le papier . Pour l’ambiance, j’aime bien écouter des bande sons de films, jeux vidéo, ou regarder des streams de speedrun sur des jeux rétro .

[TRLON] Quand tu travailles sur une œuvre, as-tu un plan ? Fais-tu un brouillon ou tout te vient-il au fur et à mesure ?

ESK : Haha et là c’est le moment où je vais passer pour une illuminée ! La plupart du temps, j’ai des « flash » d’images qui me viennent en tête, et à partir de là je peux passer directement sur le papier pour réaliser l’illustration que j’ai en tête . Ce n’est pas une méthode fiable à 100 % je te l’avoue, mais c’est de cette manière que je fais les plus belles « perles » en illustration .

[TRLON] Ton inspiration, où la trouves-tu ? Dans la vie de tous les jours ? En regardant la télévision ? En écoutant la radio ? En discutant avec des ami-e-s ? Dis-moi tout. 

ESK : Question vaste et réponse qui l’est tout autant … L’inspiration vient de la vie de tous les jours, de l’univers, des animaux et de la nature, en bref elle vient de tout ce qui a une énergie .

 

Toi et Au creux de tes branches :

[TRLON] Tu vas bientôt publier ton premier livre, Au creux de tes branches, en auto-édition. Que ressens-tu à cette idée ?

ESK : De la joie ! Un peu d’appréhension aussi, mais j’essaye de la chasser du mieux que je peux pour rester dans un esprit positif . Je me sens un peu comme la veille des Noël lorsqu’on est encore tout petit et naïf, c’est comme un rêve qui se réalise . Cela m’aura pris du temps pour réaliser qu’il y avait bien des humains derrière tous ces livres entassés en librairie, et qu’il ne tenait qu’à moi de faire partie des auteurs à mon tour .

[TRLON] Comment en es-tu venue à choisir le financement participatif en auto-édition pour ton premier livre ?

ESK : Cela m’est venu comme une évidence, je trouve cette manière de procéder pratique pour plusieurs points : déjà, cela permet de « prendre » la température auprès du public . Si la somme requise n’est pas atteinte, le projet ne se fera pas car cela veut dire qu’il n’y a pas assez de demande . Dans le cas où le projet aboutit, le nombre de livres à imprimer se fait en fonction du nombre de personnes à avoir contribué, pas de perte de papier ! Enfin, cela reste aussi plus confortable pour l’auteur qui n’a pas à avancer les frais d’impressions de sa poche, sans savoir si le public suivra .

[TRLON] Que peux-tu nous dire sur Au creux de tes branches pour ceux qui ne connaissent pas encore ton projet ?

ESK : Il s’agit d’un conte illustré qui explore le thème du traumatisme, ainsi que du chemin introspectif qui s’en suit jusqu’à la guérison . L’esprit est représenté par une forêt, et ses émotions par des créatures à l’apparence humaine, parfois plus animales, qui se rencontrent, s’entrechoquent et évoluent au contact des unes et des autres .

[TRLON] Parmi les personnages de ce conte, lequel est celui que tu préfères et pourquoi ?

ESK : Voilà une question difficile … S’il faut vraiment donner un nom, je dirais Furie, vu qu’elle m’a inspiré l’histoire même du conte . Mais sinon, j’aime tous les personnages que j’ai intégré à cette histoire, et je trouve que pour pouvoir raconter une histoire il faut être en quelque sorte « amoureux » de ses personnages, pour avoir la motivation .

[TRLON] Te sens-tu proche des personnages de ton histoire ? Sont-ils inspirés par des personnes que tu connais ?

ESK : Les personnages sont directement inspirés de facettes de ma personnalité, d’états dans lesquels je suis déjà passée auparavant, c’est dire alors si je me sens proche d’eux ! Ce sont comme des petits bouts de moi mis en scène sur des pages . C’est un avis personnel, mais j’ai toujours pensé que chaque auteur raconte toujours un morceau de lui dans ce qu’il crée .

 

Toi et tes projets :

[TRLON] Peux-tu nous donner quelques informations sur tes futurs projets ?

ESK : J’ai effectivement plusieurs projets de côté qui ne demandent qu’à être concrétisés, parmi eux se trouve le journal des « Papoups » ! Si tu t’es déjà demandée où pouvaient bien passer ces chaussettes qui disparaissent mystérieusement, ou pourquoi les arbres s’habillent et se déshabillent au fil des saisons, qui choisit quelle odeur aura telle ou telle fleur … Eh bien ne cherche plus, tout ça, c’est l’œuvre des Papoups, de charmantes petites créatures mi humaine mi animales qui vivent tout autour de nous, et sont bien plus présents qu’on ne le croit . Enfin, un projet à la fois, mais ce sera pour l’année prochaine sans doute !

[TRLON] Vas-tu t’en tenir à un domaine de prédilection ou comptes-tu essayer d’autres styles pour tes prochains travaux ?

ESK : J’ai envie de tester plein de styles graphiques différents, qu’ils soient minimalistes, surréalistes, détaillés à outrance … Avec des médiums différents aussi . Par exemple, concernant le journal des Papoups, le journal de bord sera traité en peinture digitale, collage, « scrapbooking », gouache … Ce sera un gros pêle mêle dont la technique s’adaptera au propos .

[TRLON] Je connais ta passion des carnets ! As-tu un calepin dédié à tes idées de projets graphiques ou littéraire ?

ESK : Si je n’en avais qu’un seul, on pourrait dire que je suis organisée, mais c’est bien là le souci : je m’étale dans trop de carnets à la fois, et je tiens environ une dizaine de carnets dédiés à certains projets et scénarios .

[TRLON] À quel point te retrouves-tu ou mets-tu de toi dans ce que tu dessines et écris ?

ESK : Je trouve que je me raconte beaucoup dans ce que j’écris et ce que je dessine, des fois il m’arrive de penser que c’est terriblement égocentrique, et à la fois je me dis aussi que ce que je peux raconter de mieux reste encore ce que j’ai connu . Je dessine mes craintes, mes joies, mes admirations …

 

Toi et ta vie de tous les jours :

[TRLON] As-tu d’autres passions que l’aquarelle ?

ESK : J’aime le domaine de l’image de manière générale ( je suis friande de films d’animation, jeux vidéos ) J’adore les chats ! Je trouve que ce sont des créatures envoûtantes et rassurantes à la fois . La fièvre des carnets ne me quitte toujours pas, et sinon j’ai un petit faible pour le chant, mais je ne sais pas si j’oserai un jour chanter en public .

[TRLON] Où te vois-tu dans dix ans ?

ESK : Dans une toute petite maison près de la nature, entourée de mes chats et peut être d’un-e conjoint-e, en somme une vie simple mais paisible rythmée par le dessin .

[TRLON] Si tu devais te décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

ESK : Aller, on va tenter : «  Eveil . Indigo . Amour » .

[TRLON] Es-tu une adepte des réseaux sociaux ?

ESK : Plus ou moins ! Ça n’a vraiment pas été un réflexe au début, j’avais même tendance à les boycotter plus jeune . C’est devenu nécessaire par la suite pour gagner un peu de visibilité en tant qu’illustratrice .

[TRLON] Que penses-tu de l’édition numérique ? As-tu une hantise de te retrouver sur les sites de téléchargements illégaux ou que tes images soient utilisées sans ton consentement ?

ESK : Alors autant j’ai peur de tomber un jour sur un tapis de souris avec l’un de mes visuels sur aliexpress, autant dans ma vision utopique le mécénat serait beaucoup plus répandu, et les auteurs mettraient leur BD, conte illustré, roman, en ligne gratuitement, et ceux qui le peuvent soutiendraient financièrement les artistes à hauteur de leurs moyens . ( Je pense à Yatuu et Maliki qui fonctionnent comme cela maintenant, il me semble ) Par contre je mets un point d’honneur sur la notion du consentement, et cela m’est déjà arrivé plusieurs fois de « reprendre » des personnes qui ne pensaient pas à mal, mais qui partageaient mes travaux sans citer la source . Jusqu’à présent heureusement, je n’ai eu que de bonnes réactions .

 

Toi avec humour :

[TRLON] Décris tes propres travaux en trois mots !

ESK : Hm, allons y pour « Sensuel . Hybride . Spontané » .

[TRLON] La chanson que tu détestes le plus au monde ?

ESK : S’il n’y en avait qu’une seule … Je vais dire à peu près toute la discographie de Cœur de Pirate et de Zaz . Je ne supporte pas leurs voix !

[TRLON] J’épouse, je baise, je tue : qui choisirais-tu pour ce petit jeu ?

ESK : J’épouse Claire Wendling, je ‘baise’ Sibel Kekilli, et je tue ( ou tout du moins j’essaye ) Chuck Norris .

[TRLON] Si tu pouvais choisir 5 livres à emmener sur une île déserte, quels seraient ces titres ?

ESK : « Comment faire un feu en 5 leçons », « les 15 trucs et astuces de Robinson Crusoé enfin révélés », « Comment cuisiner les vieux légumes » … Enfin bref, quelque chose dans ce goût là !

 

Portrait chinois de ESK :

[TRLON] J’ai mélangé plusieurs thèmes pour ce petit portrait chinois, j’espère qu’il te plaira

  • Si j’étais un artiste ?  Callen Schaub
  • Si j’étais une œuvre graphique ?  Je serais le film «  Mémoires d’une geisha » de Rob Marshall
  • Si j’étais un roman ?  Shangai Baby de Weihui
  • Si j’étais un personnage de fiction ?  Yôko dans l’univers des 12 Royaumes
  • Si j’étais un signe de ponctuation ?  Une parenthèse
  • Si j’étais une langue ?  Le yaourt ( tu sais, comme quand tu chantes en improvisant des onomatopées )
  • Si j’étais un conte ? La petite fille aux allumettes
  • Si j’étais une chanson ?  « Bruises » de Chairlift
  • Si j’étais une fleur ? Un crocus
  • Si j’étais un oiseau ? Un rouge-gorge
  • Si j’étais un animal ? Un chat ! Peu original, mais ça me colle parfaitement
  • Si j’étais un instrument de musique ? Des cordes vocales, ça compte ?
  • Si j’étais un film ? Ame et Yuki, les enfants loups
  • Si j’étais une musique de film ?  « While my guitar gently weeps » reprise par Regina Spektor
  • Si j’étais un groupe de musique ? Phoenix
  • Si j’étais un épisode du Seigneur des Anneaux ? « Le retour du roi » !
  • Si j’étais un épisode de Twilight ?  « Fascination » ?
  • Si j’étais un personnage Disney ?  Le génie dans Aladdin
  • Si j’étais une série télé ?  Sense 8, il y a tellement d’amour dans cette série !
  • Si j’étais une partie du corps humain ?  Des mains

Je te remercie d’avoir répondu à toutes ces questions, je te laisse maintenant le soin de finir cette interview avec un mot pour mes lecteurs, le clavier est à toi.

 

Le mot de la fin est à ESK :

ESK : Woah eh bien j’espère que ça n’était pas trop long à lire ! Merci pour cette interview, j’ai pris beaucoup de plaisir à répondre à tes questions 🙂 Je vais retourner à mes aquarelles, et souhaite une bonne continuation à toute l’équipe du site, le bisou à tout le monde !

 

L’autrice précise à toutes fins utiles :

N’hésitez pas à découvrir Au creux de tes branches et à soutenir le projet :

Nous vous invitons à la suivre sur Facebook : voir sa page

Twitter : Ici

Tipeee : Ici

About BimboStratus

Rôliste passionnée, j'adore l'amour et le sexe. Féministe attentionnée, j'aime les nuages et les étoiles. Et les livres dans tous ça ? C'est surfait, mais y'en a des biens. Suivez mon regard.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :