Fanny Gayral / Plus que tout autre chose

Quelques infos sur le livre :

Plus que tout autre chose

  • Auteur : Fanny Gayral
  • Série :
  • Genre : Littérature
  • Editeur : J’ai Lu
  • Collection : Littérature Française
  • Publication : 13/11/2019
  • Edition : Poche
  • Pages : 320
  • Prix : 6,90€
  • Rating : 
4 étoiles

Camille Delage prépare son mariage avec Hervé. Pour adoucir sa peine depuis la disparition de son père, elle articule sagement sa vie autour de la préparation de la cérémonie, des repas chez sa mère, des visites à son frère et de drôles de séances “d’ascenseur thérapie”, qu’elle a instaurées à l’insu de son voisin psychanalyste. Lorsqu’un gamin de dix ans, Enzo, et son papa, Mathieu, font irruption dans son train-train, ses petits arrangements avec le quotidien vacillent ! Comment s’y retrouver dans tout ce chambardement ? Cocasse et tendre, Plus que toute autre chose est le parfait antidote à la morosité!

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions J’ai Lu pour l’envoi de ce SP.

Ce roman est un peu… difficile à décrire ou évaluer. Clairement le style de l’auteure est sympathique, son héroïne change de ce qu’on lit. Elle propose une héroïne assez… proche de nous, en fait pas dans l’excès on y croit tout de suite. C’est un point assez fort.

Par contre si j’ai adoré le côté journal marche bien, les péripéties avec le voisin psy et l’ascenseur  « thérapie » (cette idée est géniale, franchement j’ai trouvé ça tellement sympa !) et tout un tas de choses positives comme ça… j’ai eu du mal à rentrer dans le roman.

L’héroïne fait tellement déconnectée, elle décrit son compagnon avec tant de distance, le rend si mignon, inoffensif et caricatural, sa mère si hystérique sur certaines scènes que la nuance de l’héroïne en pâtit un peu, j’ai moins adhéré.

L’histoire se lit facilement, j’ai trouvé ça plaisant et tourné les pages sans me lasser, mais sans une immense impatience non plus, peut-être est-ce là que le petit truc ne marche pas ; j’aurais aimé plus m’attacher, plus m’impliquer dans le roman. Même si quand Enzo et son papa font leur arrivée, cela s’accélère un peu et qu’on trouve un rythme déjà plus prenant.

Voilà, il m’a manqué un peu de… dosage ? Dans le rythme dans des personnages trop « vu » et d’autres beaucoup plus originaux, j’ai eu l’impression que ça manquait un tout petit peu de cohésion, mais loin de moi l’idée de dire que le roman est mauvais, ça n’est pas le cas où que le style est passable, là encore, non. Peut-être que la rencontre ne s’est juste pas faite pour moi autant que je l’aurais aimé.

Un petit mot sur la couverture, honnêtement, c’est sympa de ne pas avoir quelque chose de trop classique, mais ça manque terriblement de peps. Un peu comme le début du roman, en fait. Le bleu choisi est très doux, comme le couple qui s’enlace est mignon, mais je n’ai pas trop adhéré, ça a un côté trop esquisse, trop mélange de graphisme presque simpliste. Bref je pense que ça ne m’aurait clairement pas poussé vers le roman, seul le pitch m’a bien parlé. Peut-être que je suis seule dans ce cas. 


La capitale tout entière est de sortie sur le périphérique. Nous sommes coincés dans les bouchons. Nous aurions dû prendre le métro, mais Hervé n’aime pas les transports en commun, trop de promiscuité et de salmonelles sur les barres métalliques. J’allonge mes jambes sur le tableau de bord, mon téléphone sonne. C’est Bastien, mon frère.

Hits: 32

A propos de TeaCup

TeaCup pourrait être mon vrai nom tant je suis accro au thé. Je suis une dévoreuse de livres compulsive, je lis de tout et en grande quantité (plus ou moins quoi !). J’ai pensé à me soigner, mais finalement j'ai atterri sur un blog de chroniques. Je soigne le mal par le mal en somme.

Découvrir également

S.R. Grey / Destin : Sur la glace #1

Quelques infos sur le livre : Destin : Sur la glace tome 1 Auteur : …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :