Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Hadès Hangmen 7 – La loi du plus fort – Tillie Cole

Hadès Hangmen 7 – La loi du plus fort – Tillie Cole

Quelques informations concernant le livre chroniqué :

Titre : La loi du plus fort

Auteur : Tillie Cole

Série : Hadès Hangmen tome 7

Genres : Romance – Suspense

Éditeur : Éditions Milady

Collection : Collection New Adult

Publication: Le 21 Août 2019

Édition: Broché

Pages : 568 pages

Prix : 14,90€

Rating : 

Résumé du livre :

« Tanner Ayers m’avait fait l’amour en sachant que nous n’aurions qu’une seule nuit. Que le Prince Blanc et la princesse du cartel ne pouvaient pas s’aimer. Mais cette nuit-là, il n’y avait eu entre nous ni couleur de peau, ni culture, ni affaires. Juste deux corps mêlés. »

Héritier d’une organisation suprémaciste, Tanner Ayers a été élevé dans la violence et tue sans merci pour servir sa cause, jusqu’à sa rencontre avec Adelita Quintana, fille du trafiquant de drogue le plus influent du Mexique.

Tanner et Adelita se détestent immédiatement, pourtant ils ne peuvent nier l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Bientôt, le jeune homme décide de tout quitter : il rejoint les Hades Hangmen dans l’espoir de pouvoir un jour vivre avec Adelita librement.

Des années plus tard, les deux amants se retrouvent enfin. Mais entre le gang de bikers et le cartel, la guerre gronde.

Tanner et Adelita devront se battre pour cet amour qui met tous leurs proches en danger…

Votre avis :

Depuis le temps où Tanner Ayers intervenait au cours des combats et du sang versé par les Hades Hangmen – il est apparu pour la première fois lors de la mission sauvetage de Lila, qui est devenue la femme de Kyler, le vice-président du M.C., il fallait lui consacrer enfin son grand moment pour apprendre son histoire et d’où il venait.

Et c’est désormais chose faite grâce à La loi du plus fort, le septième tome de la série des motards hors-la-loi si chers à Tillie Cole.

Mais que m’a donc réservé l’auteure avec ce nouveau livre ? Vais-je être bouleversée ? Surprise ?

Est-ce que Tanner Ayers est vraiment le plus fort comme l’annonce le titre de ce septième livre ?

Tanner Ayers a été élevé et éduqué pour devenir le digne héritier du Ku Klux Klan, cette organisation suprémaciste – qui prône la race aryenne et a qui fait des ravages sous les communautés de personnes de couleur, son père est gouverneur du Texas et toute sa famille vit et applique les préceptes du KKK au quotidien. Surnommé le Prince Blanc, Tanner est craint par ses ennemis et respecté par les siens.

Mais son enfance ne fut pas des plus tendres car battu et humilié par son père, le jeune homme n’avait pas d’échappatoire à sa destinée jusqu’à sa rencontre avec Adelita Quintana, la fille du chef du cartel Quintana, un cartel mexicain mais surtout très puissant de l’autre côté de la frontière.

Il va s’en dire, que de par leurs origines et leurs éducations, Tanner et Adelita étaient faits pour se détester. Lui est blanc et arbore les signes de son appartenance au KKK et elle, a la peau basanée des mexicains.

Obligé de suivre son gouverneur de père, venu au Mexique pour conclure des affaires, dont on découvrira la teneur sordide au fil des pages, avec le chef du cartel, Tanner fait tout pour montrer à Adelita, la haine qu’elle fait naître en lui et qu’il ne supporte pas sa vue. Or si c’était au contraire, une manière de se protéger et de la maintenir à distance car Adelita ne le laisse pas insensible, loin de là…

Deux ans passent. Tanner a quitté le KKK pour rejoindre le MC où ses talents derrière un écran et son expérience à l’armée sont de bons atouts pour le club malgré qu’il ait encore du mal à être intégré comme un membre à part entière. Et dans son cœur, Adelita a toujours une place de choix, même s’il a tenté de l’oublier au creux de bras et de jambes de fille quelconque.

La guerre est proche entre l’organisation suprémaciste alliée au cartel et les Hadès Hangmen, dont plusieurs chapitres sont venus prêter main forte. Tout le monde est prêt à mourir pour sauver tout ce qu’ils croient juste et bon.

Mais rien n’est joué surtout quand des secrets sont dévoilés, au travers des écrits laissés par la mère de Styx, le président du club, le fameux muet des Hangmen et redouté de tous.

Et si tous étaient liés par autre chose que l’esprit de vengeance et de mort… Et si Adelita et Tanner pouvaient enfin vivre librement leur amour? Et si…

Une fois de plus, je me suis laissée prendre au piège des mots et de l’imagination débordante de Tillie et j’étais très loin de ce qu’elle avait réservé à ses personnages auxquels elle fait vivre des situations extrêmes, tout comme à la lectrice que je suis.

Je m’en suis pris plein les yeux, le cœur, la tête et les émotions et un coup de cœur est tombé !

Ravie également de revoir tous ces gens auxquels je me suis attachée depuis le début de l’aventure du M.C. Hadès Hangmen, de les voir évoluer, devenir des époux, des femmes, être parents ou sur le devenir.

Tanner est certes le plus fort mais Tillie Cole l’est encore plus !

Extrait :

« Je restai à distance en attendant qu’elle se calme et qu’elle arrête son cirque. Comme elle s’agitait dans tous les sens, ses longs cheveux partirent en arrière. Elle ouvrait de nouveau la bouche pour m’accabler d’insultes, en me regardant droit dans les yeux quand…

Je me figeai.

Tétanisé.

Toutes les cellules de mon corps étaient comme solidifiées. Bordel, je ne respirais même plus !

Mon cœur se mit à cogner contre ma cage thoracique, mes muscles étaient si tendus que je craignis qu’ils ne claquent. J’étais totalement concentré sur ces yeux. Des yeux noirs, des cils interminables… Et ces lèvres… Ces putains de lèvres tellement parfaites…

Un poing de fer se referma sur ma poitrine, et mes mains se mirent à trembler. Je n’arrivais pas à croire ce que je voyais. Putain !

La prisonnière écarquilla les yeux et battit des paupières, comme si elle non plus n’arrivait pas à y croire. Elle était devenue livide. Puis une larme coula sur sa joue.

-Tanner ? Murmura-t-elle d’un ton incrédule.

Je fermai les paupières. Sa voix…

-Non… gémit-elle. Ce n’est pas possible.

Ma respiration et mon cœur battaient à l’unisson et résonnaient à mes oreilles. J’ouvris les yeux. Secouai la tête. C’était impossible… ça ne pouvait pas être… elle.

-Ad… Adelita ? »

Hits: 48

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Saffron A. Kent / Amour à sens unique

Quelques infos sur le livre : Amour à sens unique Auteur : Saffron A. KentSérie : Genre : Romance Editeur : Juno …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :