Accueil / LECTURES / CHRONIQUES / Jennifer L. Armentrout / Revenir pour mourir

Jennifer L. Armentrout / Revenir pour mourir

Quelques infos sur le livre :

Titre : Revenir pour mourir

Auteur : Jennifer L. Armentrout

Série : 

Genres : Romance – Thriller

Éditeur : Éditions Pygmalion

Collection : 

Publication: Le 3 Avril 2019

Édition: Broché

Pages : 432 pages

Prix : 19,90€R

Rating :

Résumé du livre :

Jusqu’à la mort…

Après dix d’absence, Sasha revient dans sa ville natale de Virginie. Elle y retrouve sa mère, ses amis d’enfance et ses repères. Mais dès ses premiers jours de travail dans l’auberge familiale, elle se sent observée, menacée.

Ce retour aux sources tourne vite au cauchemar pour celle qui a fait la une des journaux locaux des années auparavant… car Sasha est la seule rescapée d’un tueur en série connu sous le nom du Marié.

Alors que son amour de jeunesse, devenu agent fédéral, réapparaît dans sa vie et jure de la protéger, des jeunes femmes commencent à disparaître, comme à l’époque de son enlèvement et, dans l’ombre, quelqu’un guette la première erreur de Sasha pour s’assurer qu’il s’agira de sa dernière…

Votre avis :

Univers totalement différent, même si la pointe de romance chère à l’auteure y est présente, approché par Jennifer L. Armentrout pour son livre Revenir pour mourir, que j’ai eu la chance de lire en service presse.

Et ce fond de thriller où une vague de crimes et un tueur en série ont sévis dans la petite ville d’où est native Sasha Keeton, l’héroïne principale, a très bien fonctionné sur mes goûts de lectrice ouverts à tout type de lecture et j’en suis la première surprise.

Et je le suis toujours au moment où j’écris cet avis !

Ainsi tout comme Sasha Keeton, jeune trentenaire, nous arrivons dans une petite bourgade tranquille de Virginie Occidentale, que la jeune femme avait fui dix ans auparavant, après avoir été la victime d’un tueur en série – nommé le Marié – qui avait commis ses crimes horribles dans la région, et dont Sasha fut sa seule survivante.

Pourquoi a-t-on appelé ce tueur, le Marié ? Parce qu’il affublait ses victimes de robes de mariées et leur passait la bague aux doigts, les considérant ainsi comme ses fiancées avant de leur faire subir mille et un sévices, les menant à leur mort prématurée.

Après avoir vécu sous le soleil d’Atlanta, Sasha retrouve sa mère – son père étant décédé de maladie durant son adolescence, et l’auberge familiale, ses meilleurs amis, Miranda et Jason mais également tous ces endroits familiers qu’elle avait toujours connu et surtout Cole Landis, son premier amour d’étudiante, et qui avec le recul, les années passées et l’éloignement volontaire l’est toujours… mais chut !

Alors qu’elle reprend ses marques en aidant sa mère dans la gestion de l’auberge « Belle de Nuit », Sasha se sent observée, épiée et cette persistance n’est pas pour mettre à l’aise la jeune femme et dès sa première nuit à la maison, sa voiture est vandalisée.

Bien évidemment, les enquêteurs de la police locale sont sur l’affaire.

Mais le retour de Sasha Keeton ne fait pas le bonheur de tous, et le premier en s’en plaindre est le maire de la ville.

Et quand la disparation, et surtout la découverte du cadavre d’une jeune femme, originaire d’une commune voisine fait la une des médias locaux, Sasha devient la cible de tous et surtout d’autres agressions plus virulentes.

Son passé et son calvaire auprès du Marié la rattrapent, la plongeant dans des cauchemars et réveillant à nouveau ses traumatismes mis en sourdine jusque là.

Pourquoi alors Sasha a-t-elle ressenti le besoin de revenir ? Pourquoi est-elle partie en premier lieu ? Et si elle était mêlée à toute cette nouvelle vague de crimes ?

Et si ce nouvel agresseur, un imitateur peut-être, se trouvait dans l’entourage de Sasha, profitant de sa confiance, pour y chercher une quelconque vengeance ?

Mais Sasha sait qu’elle peut compter sur Cole, son amour de toujours, devenu agent fédéral et prêt à tout pour la protéger ! Mais jusqu’à quel point ?

Et si Sasha était revenue dans sa ville natale pour y mourir ?

Je me suis prise au jeu et je suis tombée tête la première dans les mots de Jennifer L. Armentrout, et les pages ont défilé sans que je m’en rende compte. J’ai mené l’enquête à mon tour, cherchant à savoir qui était derrière tous ces nouveaux crimes, car on savait que le Marié était mort. J’ai eu rapidement des soupçons pour l’un des protagonistes car il y avait des situations assez prévisibles qui ouvraient la piste à mon imagination.

Je me suis régalée et je n’en reviens toujours par car l’auteure m’avait habituée à de la romance bien plus appuyée dans ses autres romans mais j’en redemande. Merci Jennifer.

Seul bémol : le titre que je trouve un peu lourd dans sa traduction française. Jusqu’à la mort aurait tout aussi bien fait l’affaire !

Et pour terminer, je tiens à remercier Fanny et Léa, du service communication des Éditions Pygmalion pour m’avoir confié la lecture de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

Extrait :

« -Je sais que c’est un sujet sensible pour vous et je comprends vos réticences, mais c’est tout de même très étrange que le même lieu ait été choisi pour abandonner le corps.

Je serrai les poings.

-C’est effectivement très étrange, mais je ne suis pas concernée.

-Vous le pensez vraiment ?

Je faillis répondre à la question. J’enfonçai mes ongles dans mes paumes.

-Pourquoi me sentirais-je concernée ? Ça n’a rien à voir avec… ce qui m’est arrivé.

Il se mordit la lèvre.

-Écoutez, tout ce que je veux…

-Ce que vous voulez, ce n’est pas mon problème, l’interrompis-je, mon irritation grandissante se muant en colère. Je ne veux pas que mon histoire soit affichée à la une des journaux pour distraire les gens. C’est ma vie. Cela n’a rien à voir avec ce qui est arrivé à cette pauvre femme, et votre volonté de faire une histoire à sensation de son calvaire est révoltante.

Striker se campa sur ses pieds, visiblement décidé à rester, et je vis à son expression, à la manière dont il projeta soudain le menton en avant, qu’il allait passer à l’attaque.

-Est-il vrai que le Marié avait projeté de vous tuer quand vous vous êtes échappé – que vous avez fui pendant la tentative elle-même ?

Oh, mon Dieu. 

Je sentis le sang quitter mon cerveau et j’en eus le vertige. Je reculai, heurtant le comptoir. Il était au courant. Comment le savait-il ? Ce genre d’informations était en accès libre ? Il n’y avait pas eu de procès. Ce n’était pas utile. Le Marié était mort, et même si de nombreux détails, avaient fuité dans la presse, cette information-là n’en faisait pas partie.

Je tentai de reprendre mon souffle.

-Comment… comment avez-vous appris ça ? »

Hits: 86

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A un poisson rouge nommé Pépino et une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps et vendeuse poissonnerie, que le lundi matin.

Découvrir également

Sarina Bowen / Accidentelle

Quelques infos sur le livre : Accidentelle Auteur : Sarina BowenSerie :Genres : ContemporainEditeur : Hugo & CieCollection : New …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :