Joyeux Noël et laisse-moi tranquille – Eve Borelli

Petite présentation du livre chroniqué :

Titre : Joyeux Noël et laisse-moi tranquille

Auteur : Eve Borelli

Série : 

Genres : Romance de Noël – Comédie Romantique

Editeur : Editions Harper Collins

Collection : Poche

Publication : Le 14 Octobre 2020

Edition : Numérique

Pages : 224 pages

Prix : 5,99€

Rating : 

Résumé du livre :

Chez les Cabrera, la famille c’est sacré.

Enfin, c’est ce que croyait Pia-Mia… jusqu’à ce qu’elle rentre en catastrophe au domaine familial après une rupture cruellement humiliante et découvre que son cher frère et sa sœur adorée ont loué sa maison à des vacanciers.

Pire : les traîtres ont embauché comme cuisinier son Victor.

Le Victor qu’elle martyrisait dans la cour de l’école en lui volant ses goûters, celui qui est devenu son meilleur ami et qui lui tenait compagnie pendant ses insomnies. Celui à qui elle a tout dit, tout raconté, tout confié – sauf ses sentiments pour lui – et qui lui a brisé le cœur en sortant avec cette sorcière de Nelly.

Mais tout ça, c’est de l’histoire ancienne ; même si ces yeux pétillants et ce sourire insolent la mettent toujours dans tous ses états, Pia-Mia a bien retenu la leçon : elle gardera ses distances.

Il n’y a donc aucune raison que les choses dégénèrent…

Votre avis :

Avant de débuter mon avis, je tiens à remercier les Editions Harper Collins de m’avoir permise de lire ce service presse dans le cadre de notre partenariat, obtenu sur la plateforme NetGalley.

Comme chaque année, et quand ma période préférée approche, j’aime bien découvrir les histoires consacrées à Noël pour profiter de la magie du moment où se mêle romance, amitié, humour et des guirlandes et des cadeaux emballés.

Alors que m’a réservé le Joyeux Noël et laisse-moi tranquille d’Eve Borelli ?

Et concernant les précédents titres de la dame, j’en suis à mon troisième essai puisque j’ai déjà lu Délicieuse dépendance, écrit dans le cadre du défi réalisé lors de la Coupe du Monde de Rugby 2015, mais aussi C’était pas censé se passer comme ça, découvert il y a presque deux ans maintenant.

Marseille, à quelques jours de Noël, Pia-Mia, en couple depuis presque un an avec Evan, pompier de son état, se sent d’humour coquine et joueuse.

Ainsi, elle décide de faire une surprise à son compagnon et même une sex-prise puisqu’elle est nue, juste vêtue d’une guirlande électrique de Noël, alanguie sur le sofa de leur appartement.

Pia-Mia est ready, comme elle le dit, pour une folle nuit de sexe mais le temps devient un peu long et toujours pas d’Evan, de retour à la maison ! Et elle commence à sentir le ridicule de la situation montrer son nez.

Surtout qu’Evan n’a trouvé rien de mieux que de la tromper avec l’une des collègues de la caserne. Humiliation extrême, d’autant plus que sa surprise se transforme en catastrophe, elle est bloquée dans sa guirlande qui lui brûle le derrière et c’est son voisin, un petit papi, qui lui vient en aide.

Au secours, rien ne va plus pour la jeune femme !

Trompée, honteuse, en colère, humiliée, mal en point, et blessée dans son orgueil de femme, Pia fourre quelques affaires dans un sac, monte dans sa voiture et prend la route pour le domaine familial pour oublier cette soirée désastreuse. Et même sa relation foireuse.

Mais elle n’est pas au bout de ses surprises puisque la jeune femme apprend que sa famille a loué sa maison de vacances à des touristes venus passer les fêtes de Noël dans la région et également qu’ils ont fait appel aux services de Victor, devenu un talentueux cuisinier. Ce même Victor, que Pia a toujours connu, celui qu’elle considère comme son meilleur ami, son confident et celui-là même qui lui a brisé le cœur.

Décidemment tout le monde lui en veut et a décidé de l’empêcher de passer un Noël tranquille.

Obligée de dormir dans la maison familiale, Pia sait qu’elle devra confronter Victor bientôt puisqu’ils seront amenés à se croiser à plusieurs reprises. Et puis au village, tout le monde se connaît.

Les premiers échanges ne vont pas être des plus sympathiques car plusieurs années de réminiscence se sont cumulées entre eux.  Et puis ce traitre s’est moqué d’elle en fréquentant Nelly, surnommée la sorcière.

Mais le charme de Victor, ses yeux presque turquoise et son sourire enfantin vont apaiser les tensions, et les sentiments étouffés et non-avoués vont pouvoir éclore.

Surtout quand le reste de la famille Cabrera s’en mêle.

Albertina qui a endossé le rôle de matriarche et qui veut un peu trop couver tout le monde, son mari obnubilé par le concours de la plus belle décoration de Noël du village et ses cyclistes fluos, Juan l’adolescent bougonneur et qui a toujours son mot à dire et Milo, le frère hipster qui collectionne les aventures et qui est d’un conseil, quelquefois douteux, Pia-Mia ne sait plus où donner de la tête et du cœur.

Voilà un excellent programme pour ce Noël qui sort de l’ordinaire mais qui est extraordinaire chez les Cabrera.

Entre souvenirs d’enfance, confidences, guerre des nerfs et enquête – qui a saboté l’installation décorative de Niels, repas gargantuesques, recettes de famille, cadeaux échangés… Joyeux Noël et laisse-moi tranquille est un joli méli-mélo de personnages attachants et drôles où Noël est plus que présent.

C’est réussi car j’ai envie de m’inviter à la table des Cabrera et de passer quelques jours dans leur domaine familial, et en leur joyeuse compagnie.

J’ai appris beaucoup de jolis mots italiens et même des vilains mais chut !

Cependant, je me dois de relever qu’un énorme bémol m’a dérangé durant ma lecture : c’est l’utilisation un peu trop excessive à mon goût, de hashtags. Ok, ils expriment les pensées et les émotions cachées de Pia-Mia. Mais il y en a beaucoup trop !

Mais qu’Eve se rassure car son Joyeux Noël et laisse-moi tranquille est une romance de Noël comme je les aime. C’est drôle, ça se chamaille, ça se réconcilie. On s’y aime et on s’y déteste.

La famille Cabrera est quelque peu étouffante à sa façon, mais tellement attachante avec laquelle j’ai passé un Joyeux Noël mais elle ne m’a pas vraiment laissé tranquille, non plus car avec Albertina, son mari et Juan, avec Milo, évidemment Pia-Mia sans oublier Victor, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde.

Bref Joyeux Noël et laisse-moi tranquille est une comédie romantique de Noël, mais qu’on peut lire tout le reste de l’année et surtout quand on a besoin de rire, de rêver et d’aimer, de sourire, de pouffer, de se libérer de tous les tracas et c’est important en ce moment.

Alors qu’attendez-vous pour faire la connaissance de Pia-Mia, de Victor et de la famille Cabrera, qui vous invite dans le Languedoc pour passer un Joyeux Noël mais sans qu’on vous y laisse tranquille !

Extrait :

« Demain, j’irai Victor. Je lui avouerai que je l’aime… et quoi ? Dans le meilleur des cas, soyons fous, il me dit qu’il m’aime, lui aussi. Je serai heureuse, enfin. Dans le pire des scénarios, il me remet les idées en place à la sauce : « Ma pauvre vieille Pia, tu t’es fait des films, tu as fantasmé à mort, ressaisis-toi… Il n’y a jamais rien eu entre nous, il n’y aura jamais rien, pour la simple et bonne raison que tu as une bonne vieille pote qui laisse toujours un loulou traîner au coin de sa narine quand elle se mouche. » Ce sera enfer et damnation, déprime et téquila, orgueil labouré et zéro foi en l’amour pour l’éternité et l’au-delà. Mais, quoi qu’il en soit, j’aurai assumé, je me serai comportée en adulte responsable qui exprime ses sentiments. S’il me rejette, peut-être que je pourrai tourner la page et envisager de passer à autre chose.

-Il te dira qu’il t’aime, s’il est malin, chuchote Milo à mon oreille comme s’il avait lu dans mes pensées, avant de s’écarter pour me faire tournoyer, encore et encore.

#dirtydancing #nausée

-Je pense que, si tu n’arrêtes pas tout de suite, je vais te vomir dessus !

Milo me lâche dans la seconde, ce qui a pour effet de me déséquilibrer, mais je me rattrape de justesse à ses épaules, et lui souris. Il m’adresse un clin d’œil et pointe le pin de Noël du doigt.

-On essaye de deviner les cadeaux ?

-Evidemment !

Chaque année, depuis qu’on est petits, on tente de prédire ce qu’on nous a offert juste en observant les emballages. Pas le droit de toucher, seulement de regarder. Ça rendait mama folle…

-Pas le droit de toucher ! Juste de regarder ! s’écrie Albertina d’un ton agacé, en nous voyant faire. »

Vues : 60

A propos de Mela

Landaise et Bordelaise. Adore Starbucks et le chocolat. Dévoreuse de livres et qui aime ça. Un GROS faible pour les britishs, surtout les beaux mâles avec 2/3 jours de barbe. A une chatoune, Nina. Et accessoirement hôtesse de caisse pour passer le temps :)

Découvrir également

Six of Crows tome 1 – Six of Crows – Leigh Bardugo

Petite présentation du livre chroniqué : Titre : Six of Crows Auteur : Leigh Bardugo Série : …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :