Accueil / LITTÉRATURE / CHRONIQUES / Christina Lauren / Roomies

Christina Lauren / Roomies

Quelques infos sur le livre :

Roomies

  • Auteur : Christina Lauren
  • Série :
  • Genre : Romance
  • Editeur : Hugo&Cie
  • Collection : New Romance
  • Publication : 07/06/2018
  • Edition : Broché
  • Pages : 400
  • Prix : 17€
  • Rating:   

 

Résumé :

Les mariages de convenance font tellement fi… des convenances !

Attirée par les mélodies d’un musicien de rue qui lui a tapé dans l’oeil, Holland Bakker se rend depuis des mois dans la station de métro proche de chez elle. Elle n’ose pas adresser la parole au guitariste qui la fascine, mais un agresseur ivre précipite leur rencontre. Calvin McLoughlin vient à son secours, puis disparaît instantanément.

Pour s’acquitter de sa dette envers le brillant musicien, elle lui obtient une audition avec son oncle, le producteur de musique le plus en vogue de Broadway. L’audition se passe encore mieux qu’elle ne l’imaginait, quand Holland réalise pourquoi il a décampé devant les policiers : son visa d’étudiant a expiré depuis plusieurs années et il vit aux États-Unis dans l’illégalité.

Comprenant que son oncle a autant besoin de Calvin que Calvin a besoin de lui, Holland prend la folle décision d’épouser l’Irlandais. Ses sentiments ne sont un secret que pour… ce dernier.

Peu à peu, leur relation évolue et Calvin devient l’enfant chéri de Broadway. Entre les feux de la rampe et les faux-semblants, que faudra-t-il pour qu’Holland et Calvin prennent conscience qu’ils ont tous les deux arrêté de jouer la comédie depuis longtemps ?

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Marie, Magali et Hugo & Cie pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance.

Christina Lauren est un duo d’auteurs que je n’hésite pas à suivre à chacune de leurs sorties, c’est donc tout naturellement que j’ai découvert “Roomies” et j’ai vraiment, vraiment eu un fabuleux coup de coeur pour ce roman. Il faut dire que l’idée de mariage de convenance pour frauder l’immigration n’a jamais semblé aussi séduisante que dans ce fascinant roman.

Holland Bakker n’est pas du genre à prendre le métro, mais lorsqu’elle croise un séduisant musicien irlandais dans celui-ci elle est prête à tous les sacrifices pour entendre son coup de coeur du moment jouer si passionnément, même aller chercher un café à l’autre bout de New-York tous les matins.

Holland travaille à Broadway, et même si elle n’est pas musicienne, elle a l’oreille parfaite pour ça. Quand son oncle se retrouve avec un musicien en moins pour son spectacle suite à une démission, elle sait qui serait parfait pour le poste à pourvoir. Un musicien irlandais au talent hypnotisant et inné qui se nomme Calvin McLoughlin. Personne d’autre que Calvin ne peut le faire et même s’il a toujours rêvé d’une telle opportunité, il ne peut pas accepter. Il est illégalement aux États-Unis et n’a aucune possibilité de «travailler» pour ce spectacle grandiose.

La solution … Un mariage blanc ?

Christina Lauren écrivent toujours de superbes romances, je suis rarement déçue et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Roomies m’a fait rire, et garder un énorme sourire sur mon visage tout le temps que je lisais !!!

Cette histoire est si drôle, douce et il est difficile de ne pas adorer les personnages. La relation entre Holland et Calvin est si amusante. On peut facilement dire qu’ils ont tous deux des sentiments l’un pour l’autre, mais avec les circonstances de leur mariage, cela ne fait que compliquer les choses. Je voulais plus que tout qu’ils finissent ensemble pour de vrai. Ils forment un couple parfait – c’est juste qu’ils doivent le découvrir.

Roomies est l’un de mes livres préférés de Christina Lauren à ce jour. Il y a beaucoup d’humour, beaucoup de douceur et beaucoup de sentiments et d’affections dans ce roman. Calvin et Holland sont des personnages merveilleux et ce livre est réconfortant et captivant, il mérite d’être lu!

Pour tout ceux qui aiment les mariages de convenance, ou tout simplement pour tout ceux qui adorent les histoires de type comédie romantique, douce et sexy, c’est un roman que je recommande fortement!

 

Extrait : 

Si l’on en croit la légende familiale, je suis née sur la moquette d’un taxi.

Je suis la petite dernière d’une fratrie de six et, apparemment, il a suffi de quarante minutes pour que ma mère qui répétait : « C’est une petite crampe de rien du tout, laissez-moi terminer de préparer le déjeuner », s’exclame : « Bonjour, Holland Lina Bakker. »

C’est toujours la première chose qui me vient à l’esprit quand je grimpe dans un taxi, moi la transfuge venant de Des Moines dans l’Iowa et fraîchement arrivée à New York. Je ne me sens jamais à l’aise sur ces sièges d’une propreté douteuse. Je remarque tout de suite les traces de doigts sales et les taches impossibles à identifier qui ternissent les fenêtres et la vitre de séparation en Plexiglas. Mais, surtout, je me dis que la moquette d’un taxi est vraiment un endroit horrible pour venir au monde.

Je referme la portière le plus vite possible pour me protéger des bourrasques du vent de Brooklyn.

– La station de métro de la 50e Rue, à Manhattan.

Je croise le regard du chauffeur dans le rétroviseur et devine sans peine ce qu’il pense : « Vous montez dans un taxi pour prendre le métro à Manhattan ? Jeune fille, la ligne C est directe et le ticket coûte trois dollars. »

Je refoule la bouffée de honte qui me submerge devant l’absurdité de mon comportement et rectifie instinctivement :

– Au croisement de la Huitième Avenue et de la 49e Rue.

Au lieu de me déposer chez moi, le chauffeur qui vient de me récupérer dans Park Slope me laissera devant une bouche de métro de Hell’s Kitchen, à environ deux blocs de mon immeuble. Et ce n’est pas parce que je suis une obsédée de la sécurité et que je ne veux pas que ce chauffeur de taxi sache où je vis.

La vraie raison, c’est que nous sommes lundi, qu’il est 23 heures 30 et que Jack y sera.

Enfin, en théorie. Depuis la première fois que je l’ai entendu jouer dans la station de la 50e Rue, il y a environ six mois, nos chemins se croisent tous les lundis soir, en plus des mercredis et jeudis matin avant le travail et des vendredis à l’heure du déjeuner. Le mardi, il est aux abonnés absents, idem le week-end.

Je crois que le lundi soir est mon moment préféré, parce qu’il se penche toujours sur sa guitare avec une intensité presque désespérée, comme s’il la berçait ou tentait de la séduire.

 

Acheter ce livre  :
Prix: EUR 17,00

Hits: 0

A propos de Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Découvrir également

Gaëtan Roussel / Dire au revoir

#GaëtanRoussel #DireAuRevoir Quelques infos sur le livre : Dire au revoir Auteur : Gaëtan RousselSérie : Genre : LittératureEditeur : J’ai luCollection …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :