Home / Avis / Lena Bell / No Fury

Lena Bell / No Fury

Quelques infos sur le livre :

No Fury

  • Auteur : Lena Bell
  • Serie : 
  • Genres : Romance
  • Editeur : Blackmoon / Hachette
  • Collection : Romance
  • Publication: 20/ 01/ 2017
  • Edition: Numérique
  • Pages : 300
  • Prix : 10,99€
  • Rating:  

Résumé :

Cormac est prince, moi la fille du tavernier. Nous vivons dans deux mondes totalement différents. Pourtant lui et moi avons été amis autrefois. En secret.

Aujourd’hui, il est le prince qui donne les ordres, je suis la serveuse de bière qui doit obéir… et cela fait des années que nous n’avons pas échangé un mot. Je connaissais parfaitement les limites à ne pas franchir et les bonnes manières. Des règles existaient et je les respectais, je me contentais de l’admirer dans l’ombre.

Depuis peu, chaque nuit, un valet me conduit aux appartements du prince. Et, chaque nuit, le prince me fait sienne. J’aimerais avoir la force de me refuser à lui, j’aimerais ne rien ressentir, et croire que lui ne ressent rien non plus… Mais à l’évidence, c’est l’inverse qui se produit. Avec la promesse du seul droit qui me revient : celui de souffrir.

 

Avis de Ninie :

Tout d’abord je tiens à remercier Cécile et Blackmoon pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat via Netgalley.

C’est vraiment par curiosité que j’ai eu envie de découvrir ce titre, la couverture faisant penser aux romances qui sortent ces derniers temps, j’ai donc décider que la curiosité l’emporterait sur le reste et grand mal m’en a prit. Je ne dirais pas que c’est la pire lecture que je n’ai faites ces derniers temps, mais ce n’est pas non plus la meilleure. J’aime les romances contemporaines et les romances historiques, et dans ce livre impossible de se situer convenablement dans les époques, du coup j’étais un peu perdue.

Je débute ma lecture et j’avoue je me mets difficilement dans celle-ci et je me demande surtout pourquoi je l’ai commencé. C’est long et on a le droit à une multitude de chapitres très courts avec une alternance d’année entre le passé des héros et le présent. Franchement j’ai très envie d’abandonner ma lecture, mais je sais très bien qu’il m’en faut plus que ça puisque ce n’est arrivé qu’une seule et unique fois depuis que je tiens le blog. Même quand je n’aime pas ma lecture il faut que je connaisse le dénouement de l’histoire, c’est plus fort que moi. Et au final, j’ai bien fait car j’ai aimé la suite de l’histoire, mais ma note ne sera pas phénoménale parce que ce n’est pas non plus la lecture du siècle même si j’ai déjà lu bien pire aussi.

Cathryn est une jeune femme issue d’une famille pauvre, elle travaille comme serveuse dans la taverne familiale. Depuis qu’elle est enfant elle ne rêve que de son prince charmant, le doux  et généreux Cormac, prince héritier de la couronne. Enfant, il est plus facile de ne pas laisser la différence sociale les rapprocher et Cathryn et Cormac deviennent ami en se voyant en cachette. Ils ont maintenant grandis et tout les oppose , une certaine distance dû au rang princier les éloigne, mais n’a pas atténué les sentiments.

Cormac est prince (on ne sait pas trop de quel pays ou région, on connaît juste son statut), il est en âge de se marier et de fonder une famille, mais il ne souhaite pas passer sa nuit de noces sans expérience, la seule à qui il pense est Cathryn. Elle lui sera donc apportée sur un plateau pour accomplir les desseins du prince (qui n’a plus rien de charmant). Au fil de leurs rencontres, le prince et la fille du peuple apprennent à se connaître intimement et à s’apprécier, mais le glas de leur relation raisonne quand le prince prend en épousailles une princesse d’Espagne.

Dès lors la lecture prend un côté plus intéressant, l’auteur Lena Bell mène les manigances contre le royaume et le prince avec beaucoup de fougues (autant qu’elle en met dans ces scènes de sexe 😉 ) ça fuse de tous les côtés et parfois on ne sait plus trop où donner de la tête. Cathryn qui semblait assez naïve au début de la lecture se forge en caractère à la suite des manipulations dont elle est victime et Cormac qui semblait être un prince doux et généreux sait se montrer intraitable quand la situation l’exige.

Je ressors donc de cette lecture assez mitigée, vous l’aurez remarqué.

 

Extrait :

Le prince est né dans les somptueux appartements royaux, quant à moi j’ai pointé le bout de mon nez trois jours après, sur la sciure de la taverne familiale. Ma mère s’est dépêchée de m’emmailloter dans un linge pour me coller dans les bras de mon père : brasser la bière ne pouvait pas attendre.

La reine est morte en donnant naissance à son fils. Le roi ne s’est jamais remarié et le royaume la pleure depuis toujours. Quand les gens évoquent les premières années après sa disparition, on dirait qu’ils ont vécu sous une épaisse couche de nuages, sans soleil pour éclairer leurs journées.

Les loyaux sujets ont regardé grandir leur adorable petit prince privé de mère, tandis que le roi s’absorbait dans les affaires du royaume. La seule lueur qui brillait pour tous, c’était lui, le prince aux boucles brunes, aux yeux vert éclatant et aux adorables fossettes.

J’ai grandi avec l’intime conviction que le prince était mien. Vous connaissez cette impression ? Quand il suffit d’un simple regard de l’autre pour faire vibrer vos entrailles, parce que vous l’avez dans la peau. Vous aimeriez hurler : on ne touche pas, il est à moi, n’y songez même pas ! Mais j’ai toujours gardé ce désir enfoui au plus profond de moi.

Aujourd’hui encore, chacun de nous est persuadé que le prince lui appartient. On l’adore, sa naissance a été notre cadeau. Impossible de ne pas aimer celui qui a transpercé les nuages noirs amoncelés dans le ciel. Le prince est un rayon de soleil, il incarne la joie de vivre, la rosée du matin et la mélodie du bonheur à lui tout seul.

About Ninie

Petite graphiste freelance française âgée de 37 ans, je passe beaucoup de temps le nez dans les bouquins, ou sur photoshop. Egalement fan de Robert P., Jackson R., David G., je suis une éternelle gourmande quand ça concerne les beaux gars...

Check Also

Vi Keeland / Bossman

Quelques infos sur le livre : Bossman Auteur : Vi Keeland Serie :  Genres : Romance Editeur : Hugo …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :